Vans a été créée en 1966 par les frères Van(s) Doren et trois autres partenaires du côté d'Orange, Californie. Elle sera essentiellement utilisée par les skaters, les bikers (BMX) et les adeptes du snowboard avant de devenir une icône à part entière du streetwear.
...

Vans a été créée en 1966 par les frères Van(s) Doren et trois autres partenaires du côté d'Orange, Californie. Elle sera essentiellement utilisée par les skaters, les bikers (BMX) et les adeptes du snowboard avant de devenir une icône à part entière du streetwear. Elle va connaître une crise d'identité mais aussi financière après une période faste dans les années 70 et 80. L'un des modèles référence est l'Authentic, elle est pensée à partir de modèles de pantoufles utilisées dans le milieu hospitalier. Les taulards de la West Coast des USA, eux, ne jurent que par le modèle sans lacets (le seul permis en milieu carcéral pour éviter le suicide), le Classic Slip-On. L'une de ces déclinaisons qui a le plus de succès est celle à damier noir et blanc. Sous la houlette de VF Corporation, Vans redore son blason. Le succès croît de façon exponentielle, à l'image des skateparks qui foisonnent dans les métropoles du monde entier mais aussi dans les villes plus modestes. L'une des références de la marque au V évoque le nom d'un taxi new-yorkais. Présentation : " J'ai remarqué en 1991 que les skateurs de rue avaient pris pour habitude de raccourcir la hauteur du modèle Vans qui m'était dédié ", se rappelle Steve Caballero, skater pro et icône de Vans. " En 1992, j'ai donné l'idée à la marque de créer un modèle mi-hauteur qui a vu le jour sous l'appellation de Half Cab. " Half fait bien évidemment référence à la mi-hauteur de la pompe tandis que Cab est le diminutif de son instigateur, Caballero. La marque californienne a eu raison de suivre l'intuition du natif de San José, qui s'avéra visionnaire sur le coup. De nombreuses marques concurrentes s'attelleront à lancer sur le marché des modèles similaires... toujours imités jamais égalés ! La figure de proue de V fait partie de la Bones Brigade de Powell Peralta (marque de board) avec les mythiques Tony Hawk, Mike McGill, Lance Mountain et Tommy Guerrero. L'avantage de ce gabarit est qu'il soutient la cheville tout en laissant une certaine liberté de mouvement indispensable pour réaliser les kickflips, ollies et autres tricks. Pour fêter les 20 ans de ce modèle Vans a lancé un coloris différent chaque mois depuis janvier 2012. La dernière légion romaine ? Pas vraiment, mais peut-être les bribes d'une nouvelle légende (urbaine). LXVI représente le nombre 66 en latin. Par ce modèle commémorant l'année de sa création, la marque des skaters veut marquer un point d'inflexion dans sa ligne. Ce modèle évoque la Nike Free qui est devenue une référence dans la course à pied. Mais pas d'amalgame : Vans ne souffre aucune comparaison. Ce modèle est nouveau et peut-être même précurseur pour la marque dans un segment complètement différent. Ainsi, la semelle n'est plus en forme d'essaim d'abeilles mais flexible à souhait. La Vans LXVI est super légère, signe non équivoque de high-tech. Nous avons testé ces sneakers en exclu pour vous. S'il est vrai que la nouvelle mouture des Vans est encore loin des Nike Free et autres Adidas Supernova (l'amorti est à travailler), on peut tout de même les chausser pour ses séances de fitness ou jogging sur courte distance, ce sont de vrais chaussons ! L'avantage de ce modèle stylé est qu'il permet d'avoir le look pendant l'activité sportive sans avoir l'air d'un extra-terrestre. L'idéal serait juste de poser avec son skate sous le bras... Aussi disponibles en bleu/gris, certains puristes des Vans n'apprécieront pas d'autres crieront au génie ! À vous de choisir ! À noter que des exemplaires floqués LXVI sont aussi disponibles en daim. Au fil des années, les produits de la marque se sont diversifiés : casquettes, chaussettes, Tee, hoodies... Aujourd'hui vous pouvez être sapé Vans de la tête aux pieds, Off The Wall attitude assurée !PAR DANIEL MORENO