Qu'avez-vous fait aujourd'hui?

Geert De Vlieger: Nous nous sommes entraînés une fois. Ce fut une bonne séance. Ensuite, je me suis rendu utile à la maison: j'ai fait des courses et du bricolage. Nous avons acheté un éclairage pour le hall et la cuisine. Je l'ai installé. Jusqu'à présent, les ampoules nues brûlaient mais sans sécurité.
...

Geert De Vlieger: Nous nous sommes entraînés une fois. Ce fut une bonne séance. Ensuite, je me suis rendu utile à la maison: j'ai fait des courses et du bricolage. Nous avons acheté un éclairage pour le hall et la cuisine. Je l'ai installé. Jusqu'à présent, les ampoules nues brûlaient mais sans sécurité. Oui. J'ai lu Sport/Foot Magazine et on y traite déjà du Japon. Les journaux commencent aussi à publier des informations, comme celle qui concerne le forfait de Bob Peeters. Les blessures d'autres internationaux vont également être décortiquées en fonction du Mondial. Je ne vais pas me braquer sur lui. Il m'arrive de regarder mais sans analyser. Par contre, si je n'ai pas regardé la Coupe d'Afrique, j'ai beaucoup regardé les images concernant la Tunisie. Le match est éloigné dans le temps mais j'essaie quand même d'en retirer quelque chose. On ne voit pas grand-chose de la Russie.Je suis un zappeur impénitent. Il m'arrive de tomber sur un match. Surtout le championnat néerlandais le dimanche ou le programme du lundi soir.Cinq à six semaines d'absence, ça implique beaucoup de loisirs. Un ordinateur portable, certainement, pour communiquer avec la famille et savoir ce qui se passe dans le monde. La télévision et les journaux japonais, nous ne les comprendrons pas, donc il me paraît important d'avoir une autre source d'information. Outre la confrontation sportive en elle-même, les matches amicaux présentent l'intérêt de pouvoir transmettre une liste à la fédération. Avant la Norvège, nous avons couché nos désiderata sur papier. Nous avons demandé une connection internet, ainsi que de la lecture: journaux, magazines, livres et des DVD. Je suis friand de TV pendant les stages. Personnellement, je ne déplore pas l'absence de piscine dans l'hôtel.Non. Nos enfants vont bientôt avoir deux et quatre ans. C'est difficile. La fédération a posé la question mais beaucoup de joueurs partagent ma vision des choses. La plupart des femmes resteront en Belgique. (PTK)