Le Sporting Charleroi est l'un des rares clubs belges qui peut se prévaloir de posséder son musée, même s'il n'est pas situé à l'intérieur du stade du Mambourg, mais dans sa proche périphérie, à Jumet. Petit tour du propriétaire en onze coups de c£ur.
...

Le Sporting Charleroi est l'un des rares clubs belges qui peut se prévaloir de posséder son musée, même s'il n'est pas situé à l'intérieur du stade du Mambourg, mais dans sa proche périphérie, à Jumet. Petit tour du propriétaire en onze coups de c£ur. Hormis le livre du 25e anniversaire (1929), la plus vieille pièce du musée est une paire de boots ayant appartenu à René Thrifays (1920-1986), troisième international du club après Jules Henriet et Léon Gillaux, et meilleur buteur du championnat en 1948-49 avec 26 buts. Surnommé Le Roi René, il fut le premier joueur des Zèbres à se voir consacrer un ouvrage en 1953. Son fils, RenéJr, avocat à Cerfontaine, s'attelle pour l'heure à la réalisation d'un deuxième à la mémoire de son prestigieux papa. Quatre livres commémorent les 25, 50, 75 et 100 ans du RCSC. Celui du centenaire a été rédigé par notre excellent collègue, Pierre Danvoye. Le premier, qui remonte à 1929, est l'un des plus anciens consacrés en Belgique à un club de football. Seuls les deux représentants du football à Malines, le FC et le Racing, fondés tous deux aussi en 1904, possèdent également un ouvrage retraçant leurs 25 ans. Les trois entités ne sont précédées que par La Gantoise, club omnisports dont le cinquantenaire a été retracé dans une parution datant de 1914. Le surnom de Zèbres vient de l'appellation d'un club de supporters, créé en 1926, et dont le local était situé au café-brasserie Chez Paul, au centre-ville. Deux personnages méritent par ailleurs le sobriquet de Super-Zèbres : Alain Lecomte, qui se glisse dans la peau de l'animal à chaque match au Mambourg et Oscar Fétu, figure légendaire du club, qui fut à la fois à la base du logo du 75e anniversaire et de la représentation du Zèbre que l'on retrouve un peu partout, en noir et blanc, tant au club que dans les bistrots carolos. Mais le dessin officiel, en couleurs, est au musée ! De Jules Henriet à Gregory Dufer (maillot n°18), neuf joueurs ont évolué chez les Diables Rouges alors qu'ils étaient actifs au Mambourg. A leur nombre, il faut encore ajouter une petite trentaine d'internationaux étrangers allant du Yougoslave Enver Hadziabdic (1974) au Burkinabé Badou Kéré actuellement. Georget Bertoncello, désigné Joueur du Siècle, est bien sûr l'un des Sportingmen auquel le musée fait la part belle. Tantôt avec le maillot pyjama, à fines rayures, que les sociétaires du Mambourg portèrent l'espace d'une seule saison, en 1967-68, tantôt avec la vareuse à larges bandes noires et blanches, qui a fait la célébrité du club. Avec un total de 389 rencontres en D1, agrémentées de 108 buts, Dante Brogno, dribbleur génial, est détenteur de deux records qui ne sont pas près d'être battus. En guise d'hommage, le club a décidé de ne plus jamais attribuer à un joueur le maillot frappé du 11, qui était le numéro-fétiche de Capitaine Crochet. De Toni Tosini à Daniel Mathy en passant par Ranko Stojic, le RCSC a compté bon nombre de gardiens de but de valeur. A l'image du titulaire actuel Bertrand Laquait, qui a cédé une paire de gants à son nom. D'autres ont légué les leurs aussi. Comme Istvan Gulyas, entre autres. Le RCSC est à l'honneur aussi dans bon nombre de chansons. Avec, entre autres versions, celle de l'artiste local Bob Dechamps et une autre, rarissime, remontant à l'Expo 58... Un pan de mur entier est consacré à des figures légendaires. Notamment celles qui composent le onze du siècle : Daniel Mathy ; Jules Henriet, Eric Van Meir, Philippe Albert ; Jean-Paul Spaute, René Delchambre, Bobby Böhmer, Pär Zetterberg ; Dante Brogno, René Thirifays et Georget Bertoncello. Bien qu'il n'ait joué qu'une seule saison au Mambourg, François Sterchele n'a pas été oublié. Il est représenté en photo avec les écussons des clubs dont il a défendu les couleurs en D1 : le RCSC, bien sûr, le Germinal Beerschot et le Club Bruges. Collectionneurs invétérés de tout ce qui touche de près ou de loin au RCSC, Francis Henin (à g.) et son beau-fils, Robert Balle (au milieu) se sont associés à l'historien du club, André Daubresse (à dr.) pour la conception du musée. En guise de cadeau, ils se sont vu remettre des mains de Mehdi Bayat un maillot actuel signé par les joueurs et les dirigeants. Au dos, le n° 181108 fait référence à l'ouverture officielle qui a eu lieu le 18 novembre dernier. Le musée, qui comporte actuellement trois pièces en enfilade, fait 20 mètres sur 5. Il comporte des centaines d'articles (documents officiels, maillots, pins, casquettes, affiches, programmes, disques, peluches et autres memorabilia) à la gloire des Zèbres. Faute de place pour exposer tout le matériel, un nouvel espace de 35 mètres carrés est envisagé. MUSÉE DU ROYAL CHARLEROI SPORTING CLUBAdresse : 114, rue François Dewiest 6040 JumetHeures d'ouverture : mardi et jeudi de 18 à 20 h 30, samedi de 9 à 13h ou sur rendez-vousRenseignements : Francis Henin 0475/54 58 99par bruno govers - photos: reporters/ guerdin