Malines a constitué une plus-value pour la D1, ne serait-ce que par l'ambiance fantastique autour du terrain. Bientôt, l'entraîneur, Peter Maes, espère que la qualité de son football constituera un autre plus. Il peut en tout cas s'appuyer sur les jalons posés la saison dernière.
...

Malines a constitué une plus-value pour la D1, ne serait-ce que par l'ambiance fantastique autour du terrain. Bientôt, l'entraîneur, Peter Maes, espère que la qualité de son football constituera un autre plus. Il peut en tout cas s'appuyer sur les jalons posés la saison dernière. Dans le but, Malines est mieux armé qu'il y a un an, quand l'irrégulier Milos Adamovic constituait le premier choix et que Kevin Kempeneer avait sombré aussi. Le Kavé n'a acquis calme et autorité dans sa cage qu'en janvier, à l'arrivée d' Olivier Renard. Pour beaucoup, l'ex-gardien du Standard a joué un rôle décisif dans la progression enregistrée par le club. Il est secondé par Wouter Biebauw (24 ans), transféré de Roulers. Celui-ci ne manque pas de potentiel mais doit encore progresser. Xavier Chen, rétabli de sa fracture de la jambe, peut se battre pour récupérer sa place à l'arrière droit. Kenny Van Hoevelen avait glissé de l'axe pour compenser la blessure de Chen et ils demeurent concurrents. Au c£ur de la défense, Jonas Ivens constitue une valeur sûre. La saison dernière, il n'a pas raté une seule minute de jeu tout en étant toujours brillant et il n'a pas pris la moindre carte, ce qui n'est pas évident pour un arrière axial. Quand Jeroen Mellemans a reculé d'un cran pour évoluer aux côtés d'Ivens, il n'a pas déçu non plus, notamment grâce à son jeu de tête. Ce tandem possède encore une bonne marge de progression. Certains craignent cependant que Malines ne possède pas un compartiment assez étoffé, avec les seuls Pieter Mbemba et Van Hoevelen en guise d'alternatives. A gauche, Nana Asare, impressionnant au second tour, entre en concurrence avec David Grondin, transféré de Mouscron mais plus convaincant offensivement que défensivement. Kenneth Van Goethem peut dépanner sur les deux flancs. La saison passée, Kevin Geudens a officié au milieu défensif, au sein d'un losange. Mellemans, Maxime Biset et Koen Persoons peuvent évoluer à ce poste aussi, même si le dernier cité semble plutôt titulaire à droite. Joachim Mununga, venu de Tubize, constitue une alternative sur ce flanc mais il n'a que vingt ans et en plus, compte tenu de son instinct offensif, le système évoluerait vers un 4-3-3. A gauche, Abdul-Yakinu Iddi semble constituer le premier choix. Sur cette aile, Grondin est susceptible de monter d'un cran. Kristof Imschoot et Julien Gorius (Brussels) tirent leur plan des deux côtés. Maes a déjà déclaré qu'il trouvait Gorius meilleur au numéro dix, grâce à la qualité de sa passe, de son drible et de son sens du but. L'entraîneur veut qu'il réalise des actions dans la zone de vérité et non qu'il se balade au c£ur de l'entrejeu. Le Français doit aussi apporter un plus sur les phases arrêtées, car il négocie bien les coups francs et les corners. Gorius devient donc un concurrent du petit et vif Antun Dunkovic, sans oublier Iddi, apte à jouer en soutien d'attaque. Björn Vleminckx a été important avec neuf buts l'exercice dernier mais il doit apprendre à se contrôler. Le transfert du FC Utrecht, Guiseppe Rossini, ne manque pas de perspectives. Il mesure 1,93m, il est puissant et d'après son ancien entraîneur, Foeke Booy, " il a un brillant jeu de tête, un bon feeling du pied gauche et le sens du but ". Dans un autre registre, Aloys Nong assume le rôle de l'avant mobile, en décrochage. Le gaucher Raoul Ngadrira (19 ans) constitue aussi une option. Il est plutôt l'homme de l'action et de la dernière passe. Il figure dans le noyau A depuis la saison passée et on attend beaucoup de lui. Cette formation n'a perdu aucun pion important. Elle a su se renforcer aux postes où c'était nécessaire. Elle accomplit un pas en avant, ce qui est essentiel pour affronter la saison de confirmation et de transition, redoutable pour les clubs de ce format. Si Maes parvient à conserver intacts l'enthousiasme et la volonté de son groupe tout en gommant les excès qui lui ont valu tant de cartes, Malines effectuerait encore un pas de plus en avant. par kristof de ryck