La BBC a consacré des mois à monter un dossier sur une série de scandales touchant le football et plus particulièrement sur les managers qui touchent sur les transferts. De l'émission de la semaine dernière, les téléspectateurs ont retenu un nom, celui de Sam Allardyce, le manager de Bolton. Chelsea et Frank Arnesen ont été accusés d'outrepasser les règlements et le manager de Portsmouth, Harry Redknapp, n'a pas été épargné non plus mais la BBC s'est acharnée sur Allardyce. Officiellement, il n'est qu'un des 18 managers soupçonnés de tirer profit des transferts mais il a été le seul cité nommément dans le reportage. Allardyce n'a pu v...

La BBC a consacré des mois à monter un dossier sur une série de scandales touchant le football et plus particulièrement sur les managers qui touchent sur les transferts. De l'émission de la semaine dernière, les téléspectateurs ont retenu un nom, celui de Sam Allardyce, le manager de Bolton. Chelsea et Frank Arnesen ont été accusés d'outrepasser les règlements et le manager de Portsmouth, Harry Redknapp, n'a pas été épargné non plus mais la BBC s'est acharnée sur Allardyce. Officiellement, il n'est qu'un des 18 managers soupçonnés de tirer profit des transferts mais il a été le seul cité nommément dans le reportage. Allardyce n'a pu voir celui-ci car ce soir-là, Bolton disputait un match de coupe sur le terrain de Walsall (1-3). Allardyce fait la une en Angleterre depuis un certain temps. Au printemps, il figurait parmi les candidats au poste de sélectionneur. Allardyce est Mister Bolton. Agé de 52 ans, il vient de Dudley (West Birmingham) et était supporter de Wolverhampton dans sa jeunesse. Pendant onze ans, il a joué aux Bolton Wanderers. Footballeur anonyme, il a fait le tour de l'Angleterre, passant à Sunderland, Milwall, Preston avant un séjour à Tampa Bay, en Amérique. Il a entamé un nouveau chapitre en 1989 comme adjoint de Brian Talbot à West Brom. Ce ne fut pas un succès car le club fut relégué. Allardyce a poursuivi sa carrière de ses propres ailes, d'abord au modeste Limerick, puis à Blackpool. Il y a vécu deux bonnes saisons mais a été renvoyé quand l'équipe a raté la montée pour la deuxième fois de suite. Après un bref mandat à Notts County, il a retrouvé Bolton. Allardyce y est manager depuis 1998. C'est lui qui a conduit le club parmi l'élite, a été à l'origine du nouveau stade et a mué Bolton en bonne équipe du subtop. Allardyce s'est spécialisé dans le marché de seconde main des vedettes continentales. Des anciennes stars ou de plus jeunes à la recherche d'une seconde chance, style KhalilouFadiga, YouriDjorkaeff ou même Jay Jay Okocha. Allardyce a aussi une approche très scientifique des entraînements. Ces deux atouts lui ont valu de modestes succès. Ces trois dernières saisons, Bolton a terminé une fois sixième et deux fois huitième. Il a l'intention de réagir durement aux accusations de la BBC, qui ont provoqué une enquête de la FA... CELESTINE BABAYARO est suspendu pour trois matches suite à la faute commise sur Dirk Kuyt dans le match opposant Liverpool à Newcastle. L'arbitre n'a pas vu la faute. Le joueur a été jugé sur base des images TV. COUPE DE LA LIGUE. Surprises au deuxième tour : Wigan, battu 2-0 à Crewe, Middlesbrough, défait 0-1 à domicile par Notts County, Fulham, battu 1-2 par Wycombe, et Manchester City, qui s'est incliné 2-1 à Chesterfield, sont éliminés de la Coupe de la Ligue. ARSENAL a annoncé que sa dette s'élève à 385 millions de livres, soit 570 millions d'euros, suite à la construction du stade et au développement résidentiel de Highbury. Le club ne se tracasse guère car les rentrées générées par le nouveau stade, d'une capacité de 60.000 places assises, lui permettront d'apurer rapidement sa dette. Il estime son gain annuel à 120 millions d'euros, soit deux fois plus qu'avant. Arsenal négocie aussi avec la FA la location de l'arène à l'équipe nationale, en attendant que Wembley soit prêt. LIVERPOOL semble éprouver du mal à obtenir son nouveau stade. La Ville permet aux Reds de construire une arène de 60.000 places assises à Stanley Park mais ceux-ci doivent apporter de toute urgence les preuves du financement pour ne pas perdre des subsides européens. Comme le club ne trouve pas de financement depuis trois ans, les spéculations sur une reprise vont bon train. P. T'KINT