Est-ce qu'il n'y a pas un conflit d'intérêt à travailler en même temps dans un club et pour les médias ?

Pour moi, ce n'est pas un problème car je sais faire la part des choses. Wesley Sonck est consultant alors qu'il entraîne les attaquants de Genk. Dans le monde du foot, des personnes sont employées par les médias et collaborent avec les clubs sans le dire. De mon côté, tout est transparent. Je n'ai pas intégré le staff de l'équipe première ! J'ai rejoint Charleroi avec Geoffrey Valenne (ex-entraîneur des Francs Borains) via Alain Decuyper, qui est direc...

Pour moi, ce n'est pas un problème car je sais faire la part des choses. Wesley Sonck est consultant alors qu'il entraîne les attaquants de Genk. Dans le monde du foot, des personnes sont employées par les médias et collaborent avec les clubs sans le dire. De mon côté, tout est transparent. Je n'ai pas intégré le staff de l'équipe première ! J'ai rejoint Charleroi avec Geoffrey Valenne (ex-entraîneur des Francs Borains) via Alain Decuyper, qui est directeur technique des jeunes. D'autres équipes prestigieuses m'ont proposé d'intégrer leur centre de formation. Mais la présence de Decuyper a été déterminante. Pour m'engager dans ce type de projet, j'ai besoin que les relations humaines soient transparentes. Avec Alain, je savais que cela serait le cas. Et je ne me suis pas lancé pour placer mes pions et prendre la place de quelqu'un d'autre. Qu'on se rassure : je ne serai une menace pour personne ! Notre mission est d'encadrer les promesses et d'adapter les entraînements en fonction de ce qu'on observe. Il y a un grand potentiel à exploiter dans la région. Aujourd'hui, les jeunes sont devenus vitaux pour la survie d'un club. On en a moins parlé mais, en travaillant pour le foot-élite, j'ai croisé la route de garçons comme Timothy Castagne, etc. Aujourd'hui, si je revois ces joueurs, je leur serre la main et je ne me prive pas de passer leur prestation à la loupe. Mon regard se base sur des constats objectifs. Si j'avais un ton polémique, ce serait plus problématique. Maintenant, si des gens, par jalousie, veulent me critiquer, qu'ils le fassent : cela glissera sur ma carapace. Non. Je comprends que certaines personnes fassent des raccourcis réducteurs. Mais c'est de la malhonnêteté intellectuelle. Je n'ai pas d'un côté tué Anderlecht et de l'autre encensé Charleroi. Au contraire, j'ai souligné les manquements des deux côtés. Après, si cela ne plaît pas, tant pis... Oui. En radio, l'équipe de Complètement Foot sera en direct de plusieurs villes françaises, à chaque fois pendant trois jours. Je serai présent mais pas les 12 jours car mes enfants seront en période d'examens et je tiens à les accompagner dans cette période. PAR SIMON BARZYCZAK" Si des personnes veulent me critiquer pour ça ou font des raccourcis réducteurs, tant pis !" - ALEX TEKLAK