Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. La planète foot n'a que ces deux noms à la bouche actuellement. Il faut dire qu'avec respectivement 60 et 59 buts inscrits durant l'année civile 2011, les deux hommes ont frappé les mémoires et marqué de leurs empreintes les livres d'histoire du ballon rond. Pourtant, non loin d'eux dans ce classement, avec 56 pions en beaucoup moins de matches que ses illustres collègues (43 rencontres contre 60 pour le Portugais et 70 pour l'Argentin), pointe un parfait anonyme. ...

Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. La planète foot n'a que ces deux noms à la bouche actuellement. Il faut dire qu'avec respectivement 60 et 59 buts inscrits durant l'année civile 2011, les deux hommes ont frappé les mémoires et marqué de leurs empreintes les livres d'histoire du ballon rond. Pourtant, non loin d'eux dans ce classement, avec 56 pions en beaucoup moins de matches que ses illustres collègues (43 rencontres contre 60 pour le Portugais et 70 pour l'Argentin), pointe un parfait anonyme. Aleksandrs Cekulajevs, attaquant letton de 26 ans, a fait parler la poudre l'année dernière. Le leader de l'attaque du JK Trans Narva, club qu'il a emmené jusqu'à la troisième place du championnat, totalise à lui seul plus de buts que quatre équipes de la première division locale. Certes, il ne s'agit pas là de la compétition la plus relevée mais la performance nécessite quand même un sérieux sens du but comme le confirme le joueur : " Sur un terrain, je n'ai pas de caractéristiques particulières, j'ai juste l'instinct du buteur. Je suis un buteur né, qui aime multiplier les appels sur le terrain. " Mais Cekulajevs ne se prend pas la tête pour autant et reste humble : " Je suis sûr que si j'avais fait autant en Espagne, en Angleterre, ou en Allemagne, chaque gosse saurait qui je suis. Mais je suis juste Alex de la Baltique, rien de plus !" Formé au FK Riga, Alex a déjà vu du pays. Après une saison tonitruante sous le maillot d'Auda Riga en D2 lettonne (51 buts), l'avant ne confirme pas un étage plus haut au FK Jurmala (16m, 1b) et est prêté 6 mois... en D3 tchèque. De retour au pays, il ne s'éternise pas à Jurmala et met le cap sur... l'Islande ! Une saison au pays des geysers lui suffit et Cekulajevs reprend son bâton de pèlerin pour finalement atterrir en Estonie avec la suite que l'on sait. Avec de telles stats, le gaillard, en fin de contrat, aurait pu espérer attirer l'attention de clubs mieux cotés. Mais pas question d'Angleterre, d'Espagne, d'Italie, de France ni même de Belgique pour notre homme. Tout au plus quelques touches avec des clubs turcs et grecs et un test sans suite au MSV Duisbourg. C'est finalement le FC Valette, champion de Malte en titre, qui accueille le serial-buteur en février dernier. " Je viens ici avec l'ambition de gagner des trophées mais surtout, je viens pour aider La Valette à aller plus loin en Champions League ", déclare-t-il à son arrivée. Jusqu'ici, tout va bien : avec 4 goals en 5 matches, la machine à buts n'est toujours pas enrayée. PAR JULES MONNIER" Sur un terrain, je n'ai pas de caractéristiques particulières, j'ai juste l'instinct du buteur ".