POUR

Rafael Benitez
...

Rafael Benitez Quand on me demande de citer les points forts de Liverpool, je commence toujours par parler de l'entraîneur. Quand on voit les résultats qu'il a réalisés à Valence et maintenant à Liverpool, on est obligé de s'incliner. Il connaît le football européen et sa première tâche consista à organiser cette équipe. C'est un grand tacticien. Cela s'est vu notamment contre le PSV. Il a étouffé cette formation en pointant très vite ses points faibles. Il pratique le pressing constant et demande à ses joueurs une saine agressivité. Il part du principe que son équipe est meilleure que l'adversaire et il impose ses vues. A Liverpool, la tradition n'est pas un vain mot. Le public ne comprendrait pas que son équipe subisse le jeu. Benitez a assimilé cela, tout en utilisant les mêmes méthodes que celles qu'il avait employées à Valence. Cela me fait rire quand ceux qui n'aiment pas le foot anglais parlent de kick and rush. Cela fait 20 ans qu'on ne joue plus de la sorte et pour s'en convaincre, il suffit de regarder Liverpool. Solidité défensive Liverpool est solide et ne concède rien. C'est un bloc parfaitement bien en place. Jamie Carragher commande parfaitement bien sa défense et les flancs sont particulièrement actifs. Steve Finnan et John Arne Riise se positionnent très haut, tout en n'oubliant jamais de remplir leur tâche défensive. Steven Gerrard C'est le moteur de Liverpool. Il est au four et au moulin et quand il est absent, cette équipe perd une partie de son âme. Liverpool peut aussi compter sur d'autres individualités comme Xabi Alonso ou Peter Crouch. Ceux qui disent que ce dernier n'a pas de technique ne l'ont jamais vu jouer ! Il sert de pivot et pour le moment, il est dans tous les bons coups. Forme fluctuante La fraîcheur de Liverpool peut faire la différence. Chelsea et Manchester ont dû lutter jusqu'au bout sur trois tableaux. Liverpool a mal commencé sa saison, connaissant de nombreuses blessures mais maintenant, ils sont au top. J'ai déjà remarqué que la formation en forme en février ou mars gagnait souvent la Ligue des Champions. Espérons simplement pour les Reds qu'il ne s'agisse pas simplement d'une bonne passe. Gardien faiblard Il s'agit clairement du point faible de Liverpool. Je ne l'ai jamais trouvé Jose Manuel Reina exceptionnel. Il n'est pas à l'aise dans le trafic aérien et il dégage moins de sûreté que Jerzy Dudek. Le Polonais est expérimenté et il sait ce que c'est, la Ligue des Champions. Mais pour battre Reina, il faut d'abord passer l'entrejeu et trouver une faille dans l'organisation défensive. Et ce n'est vraiment pas évident. Craig Bellamy est blessé On dit souvent que Liverpool est avant tout une équipe organisée mais que l'évolution offensive fait parfois défaut. Ce n'est pas vrai. Il suffit de voir le nombre d'occasions que se procurent les Reds. Crouch est un poison, Dirk Kuyt s'est bien adapté et Robbie Fowler sait encore faire la différence. Seule la blessure de Craig Bellamy peut porter préjudice à cette attaque. Vous savez, à ce niveau-là, les éléments sur le banc peuvent remplacer sans problème les titulaires. Suffisance contre Chelsea Chelsea et Liverpool se connaissent par c£ur. Les hommes de Benitez devront garder leur concentration car José Mourinho va vouloir prendre sa revanche et exploiter les points faibles de son adversaire. Mais si Liverpool reste soudé et ne se croit pas gagnant d'avance, il passera et ira jusqu'au bout !