TACTIQUE

Le club amstellodamois reste une usine à talents. Hakim Ziyech (Chelsea), Donny van de Beek (Manchester United) et Sergiño Dest (Barcelone) ont quitté la Johan Cruijff ArenA, mais Marc Overmars, le directeur technique, a investi l'argent de ces transferts dans de jeunes pros dotés d'un grand potentiel. En plus de l'intern...

Le club amstellodamois reste une usine à talents. Hakim Ziyech (Chelsea), Donny van de Beek (Manchester United) et Sergiño Dest (Barcelone) ont quitté la Johan Cruijff ArenA, mais Marc Overmars, le directeur technique, a investi l'argent de ces transferts dans de jeunes pros dotés d'un grand potentiel. En plus de l'international espoir brésilien Antony, il a déboursé neuf millions pour le médian ghanéen Mohammed Kudus (vingt ans, FC Nordsjaelland) et cinq pour l'arrière droit Sean Klaiber (26 ans), issu d'Utrecht, où il a déjà travaillé sous la direction d' Erik ten Hag. L'Ajax veut remporter de nouveaux trophées en développant un football de combinaisons, en 4-3-3. Il a conservé contre leur gré le gardien André Onana et l'arrière gauche Nicolás Tagliafico. Ils sont essentiels au jeu, par leur expérience, qui leur permet d'épauler et de guider les jeunes. De même, Daley Blind, guéri de ses problèmes cardiaques, le capitaine Dusan Tadic et le joker Klaas-Jan Huntelaar sont de bons guides pour de futurs grands joueurs comme Perr Schuurs (vingt ans) et Ryan Gravenberch (18 ans). Le Brésilien de Sao Paulo ne mesure que 1m72, mais il a coûté 15,75 millions (21,75 millions, avec les éventuels bonus). Il s'est intégré beaucoup plus vite que prévu. L'Ajax a tout mis en oeuvre pour l'y aider : le préparateur physique Alessandro Schoenmaker l'a entraîné au Brésil en prévision de son aventure européenne et le club a fait appel à son département média pour l'aider à se sentir à l'aise. Antony est un fin technicien, il s'infiltre aisément sur la droite, il a une bonne lecture du jeu et est opportuniste.