Ajax sera votre adversaire en Europa League : vous y avez passé votre jeunesse...
...

Ajax sera votre adversaire en Europa League : vous y avez passé votre jeunesse...Mbark Boussoufa : Et j'en ai gardé d'excellents souvenirs, liés à de prestigieux tournois internationaux que j'ai disputés, à l'enseignement que j'y ai reçu. Quand on passe six ans dans un club, on ne peut effacer tous ces souvenirs. Six années, avant qu'une offre de Chelsea ne vous parvienne. Et voilà le petit Mbark parti en Angleterre... Trop tôt ?Non. ( Ilréfléchit) Non, je suis au contraire parti au bon moment. J'ai eu une discussion avec l'entraîneur de l'époque, Danny Blind, qui ne voyait pas trop d'avenir pour moi à l'Ajax, et j'ai décidé de partir. Est-ce un bon tirage pour Anderlecht ?L'avenir nous l'apprendra. On a nos chances. Je suis incapable de les évaluer : 30 %, 40 %, 50 %, plus ? Je sais seulement que cette double confrontation se révélera plus ardue que l'an passé. Même avec les départs de Luis Suarez et d'Urby Emanuelson ?Oui. Suarez est un joueur exceptionnel, mais il reste d'autres bons attaquants à l'Ajax, comme Mounir El Hamdaoui. Dans l'ensemble, cela reste une très bonne équipe. Et, même si le match à l'Arena d'Amsterdam fut un match référence pour Anderlecht, les Amstellodamois n'avaient pas forcément aligné leurs meilleurs joueurs et ne s'étaient pas présentés dans les dispositions mentales qui auraient été les leurs s'ils avaient dû gagner à tout prix... Ils étaient déjà qualifiés. Avec Frank de Boer comme coach, est-ce un Ajax différent que l'on risque de voir ?De Boer est un grand nom du football néerlandais, il voudra maintenant démontrer qu'il peut acquérir, comme entraîneur, une notoriété aussi grande que celle qui était la sienne comme joueur. Depuis son arrivée, la politique de jeunes a été remise au goût du jour. Il a gardé le système traditionnel de l'Ajax, en 4-3-3. Le club renoue avec ses traditions. L'école des jeunes et un style de jeu caractéristiques ont toujours constitué des marques de fabrique. Quand un club d'un petit pays produit de bons jeunes, il parvient rarement à les garder très longtemps. C'est vrai en Belgique, ce l'est aussi aux Pays-Bas.Les joueurs néerlandais restent quand même un peu plus longtemps au pays. Ce sont surtout les joueurs belges qui s'en vont très tôt. Et lorsque les jeunes Néerlandais s'en vont, ils partent, le plus souvent, directement dans les plus grands clubs européens alors que les jeunes Belges ont besoin d'une étape de transition. Thomas Vermaelen est passé de l'Ajax à Arsenal, je ne pense pas qu'il aurait pu passer directement du Germinal Beerschot chez les Gunners. Accorde-t-on plus de crédibilité à un joueur évoluant aux Pays-Bas, qu'à un joueur évoluant en Belgique ?Il semble que oui. Les clubs néerlandais parviennent encore à vendre des joueurs pour des sommes énormes. Suarez est parti à Liverpool pour 26 millions. Grâce à trois finales de Coupe du Monde et à une réputation de pays formateur universellement reconnue ?Sans doute. Tout cela joue, c'est évident. Au niveau footballistique, les Pays-Bas restent supérieurs à la Belgique. Au niveau des infrastructures, aussi.