Brussels Airport, fin août 2004. Des dizaines de fans sont venus accueillir leur héroïne. Au terme d'un tournoi sidérant, Justine Henin vient de remporter la médaille d'or olympique au détriment de la Française Amélie Mauresmo. Ses supporters, venus des quatre coins du pays, veulent absolument la fleurir et l'ovationner. Des journalistes et caméramen sont également présents. Leur attente sera veine. Justine et son staff sont sortis de l'aéroport par une porte dérobée. Elle ne reviendra que plus tard, consciente de l'erreur de communication. Mais la spontanéité n'y était évidemment plus.
...

Brussels Airport, fin août 2004. Des dizaines de fans sont venus accueillir leur héroïne. Au terme d'un tournoi sidérant, Justine Henin vient de remporter la médaille d'or olympique au détriment de la Française Amélie Mauresmo. Ses supporters, venus des quatre coins du pays, veulent absolument la fleurir et l'ovationner. Des journalistes et caméramen sont également présents. Leur attente sera veine. Justine et son staff sont sortis de l'aéroport par une porte dérobée. Elle ne reviendra que plus tard, consciente de l'erreur de communication. Mais la spontanéité n'y était évidemment plus. RTBF, 14 mai 2009. Plus de 400.000 téléspectateurs regardent les XII Travaux, la nouvelle émission de la chaîne publique. Vedette de la soirée : Justine Henin qui a manifestement pris plaisir à relever des défis que, bien entendu..., elle a réussis haut la main. Que s'est-il donc passé ? Comment la tenniswoman, relativement frileuse avec les médias et, surtout, avec son public, est-elle devenue star de shows télés ou habituée de la presse people ? Car, outre les XII travaux, elle a été, sur une assez courte période, rédactrice en chef du JT de RTL, mannequin d'un jour pour CinéTéléRevue, photographiée pour les 60 ans de Paris Match dont elle a fait récemment la couverture en compagnie de " sa meilleure amie " Lara Fabian. Et elle a, aussi, fait une apparition comme actrice dans le feuilleton ultra populaire Plus belle la Vie. Pendant sa carrière, Justine avait accepté la publication de ses photos de mariage dans La Libre Match, posé comme mannequin pour le magazine Elle et était apparue dans le Pirette show. Reste qu'elle privilégiait les médias généralistes et sportifs. Un an et quelques semaines après sa retraite, elle est plus présente que jamais sur les petits écrans et dans les people... mais il est quasiment impossible de savoir ce qu'elle pense du tennis féminin actuel ou d'obtenir une interview sportive. Alors qu'on la relançait pour obtenir un entretien dont le contenu aurait été principalement tennistique, Elke Van Dongen, la nouvelle attachée de presse de Henin - qui n'est autre que l'épouse de son ex-coach Carlos Rodriguez -, nous a répondu : " La façon de communiquer de la part de Justine a changé car son statut a changé également. " C'est clair, Henin n'est plus une championne mais se veut vedette... du microcosme médiatico-télévisuel belge. Ce qui n'a strictement rien de choquant mais qui laisse cependant perplexe tant on sait que ce type de notoriété peut un jour se transformer en descente aux oubliettes... Tout semble avoir bousculé dans sa tête lorsque RTL décida de lui consacrer une émission spéciale fin 2007, soit au terme d'une année riche en émotions. Fin 2006, un communiqué annonce que le couple Henin-Hardenne divorce. Séparation qui explique l'absence de Justine à Melbourne. Si on craignait pour ses résultats, elle démontra rapidement que son nouveau célibat ne lui serait pas fatal. Cette année-là, elle gagne dix tournois dont son quatrième Roland Garros, son deuxième US Open et son deuxième Masters au terme d'une finale historique face à la Russe Maria Sharapova. Il s'agissait sans nul doute de sa meilleure saison. Mais la manière dont cette émission de RTL avait été menée, on aurait pu croire qu'il s'agissait davantage d'un hommage à une joueuse retraitée que d'une revue consacrée à une sportive en exercice. En fait, sans le savoir, RTL n'avait que quelques mois d'avance puisque c'est le 14 mai 2008 que Henin annonça lors d'une conférence de presse surmédiatisée qu'elle arrêtait. Les mois qui ont suivi n'ont pas été simples. Comme souvent, après l'excitation des moments d'entière liberté qui se présentent à la sportive retraitée, succèdent des moments de doutes, voire même de déprime. Justine reconnaissait d'ailleurs à demi-mots dans la DH du 14 mai dernier avoir traversé une phase dépressive qu'elle avait cependant surmontée. Et de préciser : " Je me pose plein de questions sur moi-même, sur mes goûts, sur ma vie. La confiance se construit tous les jours et n'est pas un acquis. Il est donc normal que je ne sois pas sûre de moi à l'heure de ce nouveau départ. " Nouveau départ qui la voit devenir femme d'affaires et potentielle animatrice télé. On sait en effet qu'après les XII travaux, la RTBF et Justine sont restées en contact afin d'analyser la possibilité de travailler ensemble. Si on savait depuis longtemps que la petite lucarne émerveillait la quadruple lauréate de Roland Garros, on ne pouvait imaginer qu'elle aurait aussi vite besoin d'être à nouveau sous les feux des projecteurs. Cela étant, elle n'est pas la première ancienne championne à ressentir ce besoin et, elle, au moins, le fait d'une manière, si pas construite, du moins contrôlée. Ce n'est pas comme d'autres stars du tennis qui ont pris, pour le moins, des chemins plus compliqués ; hésitant souvent face au come-back. Kim Clijsters n'aura pas résisté à son besoin de compétition plus de deux ans. Pré-retraitée en 2007, elle reviendra aux affaires en août prochain. Elle aura juste eu le temps de se marier et de faire un enfant... Justine Henin, elle, continue de clamer qu'elle ne jouera plus de tournois officiels. Elle disputera bien quelques exhibitions mais pas question de revenir sur le circuit. Nul doute qu'elle ne changera pas d'avis : elle n'aime le sport que si elle peut le dominer. Et quoi qu'elle fasse, elle veut toujours contrôler ce qui se passe autour d'elle. Elle n'est, en effet, pas du genre à se laisser surprendre. C'est d'ailleurs ce qui fait que ses apparitions télévisuelles manquent parfois un peu de spontanéité et d'émotion. C'est ce qui explique, aussi, qu'elle ne délivre ses impressions sportives que lorsqu'elle a la certitude d'être en terrains conquis... Henin n'est clairement plus une joueuse de tennis mais si elle veut réussir dans sa nouvelle vie médiatique, elle a d'urgence besoin d'un guide... comme Carlos Rodriguez le faisait en tennis. par patrick haumont - photos: belga