Henri Depireux avait finalement démissionné au FC Liégeois à la reprise. A ce départ, on peut également ajouter ceux des joueurs Calli, Wawa et Nong. Le King s'est fait remplacé par son ami René Lenaers (61 ans), affilié à Liège à 11 et qui a d'ailleurs joué avec Depireux. Comme entraîneur, il notamment travaillé Andenne, Stavelot et Eupen, avant de revenir au club en juillet 2002, pour s'occuper de l'équipe B. Après une défaite à Renaix (2-0), le club a enchaîné deux victoires dont une à l'extérieur (1-2 à Dessel) ce qui n'était pas encore arrivé cette saison et a battu Zulte-Waregem à domicile (2-0). Lenaers se considérant comme un homme de l'ombre n'a pas voulu donner une interview. C'est Luigi Bigotti, le nouveau directeur sportif et technique nommé jeudi dernier, qui a répondu à nos questions.
...

Henri Depireux avait finalement démissionné au FC Liégeois à la reprise. A ce départ, on peut également ajouter ceux des joueurs Calli, Wawa et Nong. Le King s'est fait remplacé par son ami René Lenaers (61 ans), affilié à Liège à 11 et qui a d'ailleurs joué avec Depireux. Comme entraîneur, il notamment travaillé Andenne, Stavelot et Eupen, avant de revenir au club en juillet 2002, pour s'occuper de l'équipe B. Après une défaite à Renaix (2-0), le club a enchaîné deux victoires dont une à l'extérieur (1-2 à Dessel) ce qui n'était pas encore arrivé cette saison et a battu Zulte-Waregem à domicile (2-0). Lenaers se considérant comme un homme de l'ombre n'a pas voulu donner une interview. C'est Luigi Bigotti, le nouveau directeur sportif et technique nommé jeudi dernier, qui a répondu à nos questions. Luigi Bigotti: Nos joueurs sont toujours très fort mentalement et ceux qui ont une certaine expérience, comme Petosa, Eric Depireux et d'autres, nous apportent beaucoup. Le groupe a légèrement rajeuni et il est un fait que trop de jeunesse au sein d'un noyau peut nuire mais ça n'a pas été le cas. De plus, l'ambiance est excellente. Lors du départ de Depireux, c'était difficile. Le moral des troupes était au plus bas mais ils se sont rendus compte que la roue devait continuer à tourner. Et petit à petit, la morosité a disparu. De plus, les joueurs ont été payés. On est actuellement bien classé et on se sent capable d'être premier de la tranche. On continue à jouer pour gagner. On peut rêver de terminer la saison parmi les cinq premiers, ce qui nous donnerait accès au tour final. Beaucoup sont d'accord pour dire que notre niveau de jeu est supérieur à beaucoup d'autres. René Lenaers a-t-il procédé à des modifications tactiques?Face à Renaix, il a aligné cinq défenseurs mais cela n'a pas fonctionné en deuxième mi-temps. Il a donc décidé de revenir au 4-4-2 utilisé avant son arrivée. Quelques autres petits remaniements sont envisagés.A-t-il été influencé par Henri Depireux dans son choix?Absolument pas! Il n'y a eu aucune influence de l'ex-entraîneur.Comment René Lenaers est-il arrivé à la tête de l'équipe?Cela s'est réalisé suite à une réunion du comité et à l'annonce de sa candidature. Ce fut la meilleure solution. C'était trop risqué de reprendre un nouvel entraîneur. Pieroni réalise de très bonnes performances. N'est-il pas déjà courtisé par d'autres clubs?Si, c'est le cas. Chaque semaine, au match, des personnes le supervisent. Il s'agit principalement d'Ariel Jacobs, de Maastricht et de l'un ou l'autre club de D1. On va essayer de le garder mais nous nous rendons compte que la tâche va s'avérer ardue. Sportivement, tout va bien mais les problèmes financiers demeurent...Tous les clubs sont confrontés à cette situation. On peut prendre l'exemple de la Lazio qui a 300 millions de dettes. Je sais juste que Michel Evrard, le président, est en train de négocier avec d'éventuels repreneurs. Je pense qu'il souhaite prendre un peu de recul. Ce qui est dommage, c'est que personne ne souhaite nous soutenir. On a beaucoup de frais, comme le complexe de Wihogne qui nous coûte à peu près 5.500 euros par mois. Ajoutez à cela le personnel à payer. On doit tout subir tout seul! C'est un peu aberrant car sportivement, on est toujours là. Notre potentiel au niveau des jeunes est exceptionnel. Dans toutes les catégories d'âge, nous sommes excellents. La bonne forme de notre équipe Espoirs est là pour le démontrer. Dans l'équipe Première, il y a véritablement des gamins qui évoluent très bien. Deflandre, Englebert et bien d'autres proviennent du FC Liège. Il ne faut jamais l'oublier. Je n'ai jamais eu peur pour l'avenir de mon club car on tient comme ça depuis des années. N'est-ce quand même malheureux de ne pas pouvoir travailler dans la continuité tant au niveau sportif qu'extrasportif?Les entraîneurs passent mais les joueurs sont toujours les mêmes. La situation ne peut que s'améliorer et sportivement, cette saison est très positive. Personnellement, je suis le premier à souhaiter de la stabilité. Pour cela, il nous faut trouver un sponsor mais on manque de crédibilité. Quand on parle de nous, il me semble qu'on est toujours prêt à sauter sur le moindre petit détail négatif et ...on écrit également beaucoup d'inepties. C'est une des causes pour lesquelles nous ne sommes pas aidés. L'avis que se font les gens sur notre club est souvent tronqué.Tim Baete"On se sent capable d'être premier de la tranche" (Luigi Bigotti)