SOUDAN : Endurance Idahor, le jeune attaquant nigérian (25 ans) d'Al-Merreikh d'Omdurman, est décédé à la suite d'un malaise survenu à la 13e minute d'une rencontre de championnat. Alors que son équipe bénéficiait d'un coup franc, l'attaquant s'est effondré dans le rectangle d'Al-Amal. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital, où son décès a été constaté.
...

SOUDAN : Endurance Idahor, le jeune attaquant nigérian (25 ans) d'Al-Merreikh d'Omdurman, est décédé à la suite d'un malaise survenu à la 13e minute d'une rencontre de championnat. Alors que son équipe bénéficiait d'un coup franc, l'attaquant s'est effondré dans le rectangle d'Al-Amal. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital, où son décès a été constaté. AFRIQUE DU SUD : si l'on en croit la télé brésilienne Globo, Carlos Alberto Parreira fait son cinéma. Le sélectionneur brésilien des Bafanas Bafanas a trouvé que le meilleur moyen de motiver ses joueurs est de leur montrer des films de Clint Eastwood et notamment Invictus, Tiré du livre Playing the ennemy de John Carlin, ce film est une biographie mettant l'accent sur la vie de Nelson Mandela lors de la Coupe du Monde de rugby de 1995 en Afrique du Sud. Un succès dans cette épreuve servit à unir Noirs et Blancs sous la même bannière et à accélérer le processus d'intégration raciale après l'abolition de l'apartheid. Selon Parreira, cela booste les joueurs d'entendre Mandela entonner Nkosi Sikelele Africa (Que dieu protège l'Afrique). Il paraîtrait que Pep Guardiola préfère les documentaires, comme celui de 22 minutes racontant un drame dans lequel un alpiniste a perdu la vie dans l'Annapurna en 2008. Qu'en pensent les spécialistes ? C'est du bluff ! ALGÉRIE : expulsé contre l'Egypte en demi-finale de la CAN 2010, Faouzi Chaouchi, le gardien de l'équipe nationale, a écopé d'une suspension de trois matches tandis que la fédération s'est vu infliger une amende de 10.000 dollars. Le comité de discipline a été moins sévère avec les défenseurs Rafik Halliche et Nadir Belhadj, qui avaient aussi été renvoyés au vestiaire : un et deux matches. SÉNÉGAL : El Hadj Diouf n'est plus un dieu chez lui. Ce n'est pas nouveau dans la mesure où on parle plus de tous ses déboires (conduite en état d'ébriété, bagarres,...) que de ses exploits sur le terrain. Ses médiocres prestations avec les Lions de la Terenga ont valu au double Ballon d'or africain (2001 et 2002) d'être hué par une partie du public rassemblé au stade Léopold Sedar Senghor à l'occasion d'un concert au profit des victimes du tremblement de terre à Haïti. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, quelques heures plus tôt, la presse avait fait écho de son inculpation suite à une plainte pour coups et blessures volontaires déposée en juillet dernier par une jeune fille. Ce n'est pas une première pour l'attaquant de Sunderland, en sursis suite à une affaire du même genre remontant à janvier 2006. nicolas ribaudo