AFRIQUE: la Confédération Africaine a suspendu pour trois ans sept clubs qui n'ont pas accepté de rencontrer leurs adversaires en Coupe d'Afrique. Les clubs incriminés sont l'Atletico du Burundi, Okwahu United, Matchedje, Katsina United, Simba, le Sporting Praia et le Military Police d'Ouganda. A noter que la raison de ces refus n'est pas d'origine politique mais bien financière : ces clubs ne pouvaient se permettre le voyage...

AFRIQUE: la Confédération Africaine a suspendu pour trois ans sept clubs qui n'ont pas accepté de rencontrer leurs adversaires en Coupe d'Afrique. Les clubs incriminés sont l'Atletico du Burundi, Okwahu United, Matchedje, Katsina United, Simba, le Sporting Praia et le Military Police d'Ouganda. A noter que la raison de ces refus n'est pas d'origine politique mais bien financière : ces clubs ne pouvaient se permettre le voyage en avion à l'autre bout du continent. ARGENTINE: Pour la seconde fois en peu de temps, Cesar Luis Menotti a eu la désagréable mésaventure de voir les voleurs lui vider sa maison. Ce qui est surprenant, c'est que la résidence de l'ex-entraîneur de l'équipe argentine championne du monde en 1978 se trouve à cent mètres du domicile privé du président de la république, Fernando de la Rua. BRESIL: Le célèbre Maracana de Rio pourrait être le premier stade d'Amérique du Sud à être éclairé à l'énergie solaire. C'est en tout cas ce qu'espère le responsable de la gestion, Francisco de Carvalho. Selon lui, quelque dix-huit millions de francs seraient nécessaires pour installer les panneaux solaires dont la durée de vie est estimée à cinquante ans. Rappelons qu'une grave crise a poussé les autorités brésiliennes à rationner l'électricité et, par conséquent, a forcé les clubs à renoncer aux matches en nocturne. COPA LIBERTADORES: le détenteur du titre, le Boca Juniors, semble bien parti pour se succéder à lui-même. Il en effet remporté par le plus petit écart (81e Delgado) le match aller disputé sur le terrain de son adversaire, le Cruz Azul de Mexico. GRECE: Le défenseur brésilien de l'AEK Athènes, Rodrigo Ramos Feruzem, ex-capitaine de l'équipe des -21 ans carioca, s'est vu infliger deux ans de suspension suite à un contrôle positif effectué le 7 mai. La contre-expertise a confirmé le taux élevé de testostérone mais le joueur ira en appel. Il espère avoir autant de chance que son équipier, Theodoros Zagorakis. En mars, le capitaine de l'équipe nationale grecque avait lui aussi été contrôle positif à la testostérone mais avait été acquitté par le tribunal civil. Celui-ci a jugé que le taux était naturellement élevé. Le Français