5.500 spectateurs, dont la moitié payants, c'est presque du jamais vu en Belgique pour un match d'Espoirs, amical de surcroît. On se souvient d'un Belgique-Espagne qui avait attiré pas mal de monde au stade Edmond Machtens de Molenbeek grâce à une action de Canal+ dans les années 90, c'était un peu l'exception qui confirme la règle. Généralement, nos û21 ans jouent dans la plus stricte intimité, devant la famille, les amis et... les managers.
...

5.500 spectateurs, dont la moitié payants, c'est presque du jamais vu en Belgique pour un match d'Espoirs, amical de surcroît. On se souvient d'un Belgique-Espagne qui avait attiré pas mal de monde au stade Edmond Machtens de Molenbeek grâce à une action de Canal+ dans les années 90, c'était un peu l'exception qui confirme la règle. Généralement, nos û21 ans jouent dans la plus stricte intimité, devant la famille, les amis et... les managers. A Tournai, la semaine dernière, le coquet stade Luc Varenne a connu une belle affluence pour la venue de la France. Certes, pas mal de Français du Nord avaient effectué le court déplacement pour voir à l'£uvre les GaëlClichy (Arsenal), FlorentSinama- Pongolle (Liverpool) et AnthonyLeTallec (Liverpool), mais cela n'explique pas tout. " On a fait beaucoup de publicité auprès des clubs de la région et dans la presse régionale ", explique DavidDelferrière, membre du comité exécutif de l'Union Belge et l'une des chevilles ouvrières de l'organisation. Les dames et les enfants de û16 ans bénéficiaient de l'entrée gratuite. Jean- FrançoisdeSart. : " C'est plus agréable de jouer dans un stade plein... Sur le plan sportif, je suis très satisfait de la réplique offerte à cette belle équipe de France. Tous les joueurs de cette nouvelle génération ne sont pas encore titulaires en D1 et certains manquent d'expérience. Dans ces circonstances, la courte défaite 0-1 est encourageante. Dommage que la deuxième mi-temps a été faussée par l'exclusion de SpencerVerbist après 53 minutes de jeu. A dix contre onze, face à une équipe qui nous était déjà supérieure, cela devenait mission impossible ". RaymondDomenech, le coach des Espoirs français, regrettait également cette exclusion. " L'important, pour nous, n'était pas tant l'obtention d'un bon résultat que le fait de rencontrer une bonne opposition, afin de peaufiner notre préparation. Ce fut le cas aussi longtemps que les Belges étaient au complet ". Jean-François de Sart a tenu à souligner la bonne prestation du Mouscronnois JulienCatrain qui, pour sa première sélection, a séduit à l'arrière gauche. L'Anderlechtois MaartenMartens avait enfilé le brassard de capitaine. (D. Devos)Belgique : Silvio Proto (La Louvière) ; Martyn Monteyne (Roulers) (46e : Bram Dely û Club Brugeois), Spencer Verbist (Heerenveen), Stijn Vangeffelen (St. Trond), Julien Catrain (Mouscron) ; Mark De Man (Anderlecht) (62e Stéphane Ghislain û Charleroi), Vincent Provoost (Club Brugeois) (46e Maxence Coveliers û Lierse), Laurent Gomez (Standard) (85e Jérôme Colinet û Roda JC), Jonathan Blondel (Club Brugeois) (65e Benjamin Deceulaer - St. Trond) ; Maarten Martens (Anderlecht), Kevin Vandenbergh (Genk).