LA STAR : TRAIANOS DELLAS

Après l'EURO portugais, le sélectionneur allemand de la Grèce, Otto Rehhagel, a surnommé Traianos Dellas (30 ans) le colosse de Rhodes. De fait, ce défenseur central, aux côtés de Michalis Kapsis, avait été une des clefs du sacre de la Grèce. Non seulement il avait marqué le but de la délivrance (un but en argent unique, durant la première prolongation) en demi-finales contre la Tchéquie. Dellas a aussi fait partie de l'équipe All Star élue par quelques légendes du football. On le compar...

Après l'EURO portugais, le sélectionneur allemand de la Grèce, Otto Rehhagel, a surnommé Traianos Dellas (30 ans) le colosse de Rhodes. De fait, ce défenseur central, aux côtés de Michalis Kapsis, avait été une des clefs du sacre de la Grèce. Non seulement il avait marqué le but de la délivrance (un but en argent unique, durant la première prolongation) en demi-finales contre la Tchéquie. Dellas a aussi fait partie de l'équipe All Star élue par quelques légendes du football. On le compare à un bloc de granit tout en louant la correction de ses interventions, aussi rudes soient-elles. Depuis qu'il a rejoint l'AEK Athènes, au début de cette année, Dellas a retrouvé le président Demis Nikolaidis, un ancien coéquipier, et le coach Fernando Santos. A l'AEK aussi, il est garant de la stabilité défensive. D'un coup, l'équipe a encaissé moins de buts et Dellas est redevenu le solide stoppeur qui prend peu de cartes. A titre d'info, il a vécu ses deux premières exclusions durant sa première saison à l'AS Rome. Après cinq ans à l'étranger, successivement Sheffield United, Pérouse et l'AS Rome, Dellas a été libéré de ses blessures, qui l'avaient empêché de s'imposer dans un grand championnat. Des problèmes au dos et une hernie lui ont même valu une pause de huit mois. Traianos Dellas excelle dans un trio défensif et s'appuie sur ses qualités physiques. Comme le nouvel entraîneur, l'Espagnol Lorenzo Serra Ferrer, a opté pour un quatuor défensif en zone, Dellas doit davantage diriger ses coéquipiers. Il peut s'appuyer sur ses bons automatismes avec le gardien Dionisios Chiotis et le gaucher Bruno Cirillo. Dellas forme aussi le conseil des joueurs avec Chiotis et l'avant Nikos Liberopoulos. Il espère se mettre en valeur en Ligue des Champions afin d'obtenir un nouveau transfert en Série A et ainsi prouver que, quand il n'est pas blessé, il a le niveau requis. L orenzo Serra Ferrer, arrivé à l'AEK après ses passages à Barcelone, à Majorque et au Betis, évolue en 4-4-2. Traianos est le patron de la défense, assisté par Bruno Cirillo, Evangelos Moras et IfeanyiUdeze. Le Nigérian peut évoluer au back gauche comme au milieu défensif. En principe, Emerson lui est préféré dans l'entrejeu car l'abattage du Brésilien, infatigable, y est précieux. Le Serbe Vladimir Ivic doit distribuer le jeu et créer des ouvertures mais ce fin technicien n'est pas le moteur de l'équipe comme l'était auparavant Kostas Katsouranis. Offensivement, seul Nikos Liberopoulos est une certitude. Andrija Delibasic, Pantelis Kapetanos et Leonidas Kampadais se disputent l'autre poste. Serra Ferrer a longtemps cherché son équipe type, suite à l'arrivée de dix joueurs. Les automatismes ne sont pas encore rodés non plus. Il se rabat donc souvent sur un prudent 4-2-3-1, avec Vassilis Zikos comme deuxième pare-chocs et Liberopoulos seul en pointe.