Pas de stress. Il sera bien temps de nous énerver en juin si, à ce moment-là, Dick Advocaat mange sa parole et poursuit son cumul, voire nous largue. En attendant, je ne vois là nulle trace de lèse-sportivité : dans un monde où les meilleurs joueurs prestent à la fois pour un club et pour un pays, comment reprocher la pareille aux meilleurs entraîneurs ? Dans un monde où l'on change de club comme de chemise, où ton pote d'hier est ton adversaire de demain pour un match ou pour longtemps, Advocaat a même eu raison au cas où il aurait tuyauté AZ : par exemple sur Axel Witsel, qu'il a beaucoup vu ces dernières semaines. Et dans le même temps, si Witsel a cru bon de refiler à Laszlo Bölöni tel ou tel tuyau sur MoussaDembélé, il a eu raison aussi ! Rapport à nos...

Pas de stress. Il sera bien temps de nous énerver en juin si, à ce moment-là, Dick Advocaat mange sa parole et poursuit son cumul, voire nous largue. En attendant, je ne vois là nulle trace de lèse-sportivité : dans un monde où les meilleurs joueurs prestent à la fois pour un club et pour un pays, comment reprocher la pareille aux meilleurs entraîneurs ? Dans un monde où l'on change de club comme de chemise, où ton pote d'hier est ton adversaire de demain pour un match ou pour longtemps, Advocaat a même eu raison au cas où il aurait tuyauté AZ : par exemple sur Axel Witsel, qu'il a beaucoup vu ces dernières semaines. Et dans le même temps, si Witsel a cru bon de refiler à Laszlo Bölöni tel ou tel tuyau sur MoussaDembélé, il a eu raison aussi ! Rapport à nos m£urs, tout cela n'est que routine. Simplement, c'est mieux quand c'est clair dès le départ : l'URBSFA aurait pu diffuser la clause contractuelle autorisant le dit cumul, la presse aurait pu lever le lièvre et arracher l'info. Que ni l'une ni l'autre ne se soient acquittées confirme sans doute la roublardise d'Advocaat : parfait, parfait, cette roublardise sera essentielle pour nous faire gagner des matches de football... Ne parlons même pas pognon, ce que gagne Advocaat est excessif, que ce soit du fric hier sans cumuler, aujourd'hui plus de fric en cumulant, et avant-hier plus encore... sans cumuler à Saint-Pétersbourg : mais pas de fixation sur Dick, de Madrid à l'avenue Houba, c'est tout le foot pro qui est répugnant dans sa légèreté par rapport à l'argent. Parlons plutôt masse de travail, c'est la question posée dans nos buvettes : oui ou non, Advocaat va-t-il avoir le temps matériel pour faire les deux correctement ? Oui et non. Oui, parce que certains coaches arrivent à leurs fins en se contentant de superviser et de déléguer, et en ayant plus de feeling, d'aura ou de baraka que d'autres plus besogneux ou méticuleux. Non parce qu'une journée compte 24 h pour tout le monde. Supposons, pour expliciter, qu'Advocaat soit double : le premier Dick cumule, l'autre ne s'occupe que des Diables. Le premier ira ausculter deux fois Vincent Kompany d'ici juin. L'autre l'auscultera cinq ou six fois, et pigera sur Vince plus de trucs que son clone : car, quelle que soit la valeur des scouts et des adjoints, s'il est inutile pour le coach principal de voir évoluer ses gars trois fois plutôt qu'une, ne me faites plus croire que le coaching est un truc sérieux. L'annonce du cumul bouleverse pour deux raisons. D'abord, on ne raconte pas de couillonnades à ses petits-enfants, on ne fait pas de fausses promesses à la chair de sa chair : je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais, si j'étais les mômes auxquels Dick avait juré d'être désormais plus présent, je ferais grève de papy jusqu'à nouvel ordre. Ensuite, Advocaat a plongé la Belgique entière entre déception et vexation : nous avions touché le fond, nous nous étions réjouis qu'un spécialiste mondial se consacre rien qu'à nous, ça nous redonnait de l'espoir et un début d'importance, les Diables comptaient donc encore un peu aux yeux du monde extérieur... Et puis patatras, nous apprenons que nous ne sommes qu'une marchandise parmi d'autres... Nous repensons à tous nos élus tellement malins qu'ils sont à la fois bourgmestre, député, ministre et avocat... Nous flippons, le foot est comme le reste... Nous buvons quelques bières pour oublier, nous nous endormons... Advocaat, alors, nous apparaît en rêve... Il nous glisse, et dans les deux langues, qu'il nous a vexé EXPRÈS : qu'ENFIN et grâce à lui, toute la Belgique footeuse s'est retrouvée UNIE face à la vexation ! Que c'était là sa première initiative stratégique pour apaiser nos querelles communautaires, et construire par ce biais de VRAIES fondations pour tout le football belge !... Que ce préalable était indispensable, et qu'on allait voir ce qu'on allait voir... Nos ronflements sont devenus des ronronnements, nous sourions aux anges en cuvant nos bières, tout va bien... Ce zig de Dick est un sacré roublard...lpar bernard jeunejean S'il est inutile de voir évoluer ses gars trois fois plutôt qu'une, ne me faites plus croire que le coaching est un truc sérieux.