Les 45.000 spectateurs, qui ont assisté au match retour du troisième tour préliminaire de Ligue des Champions entre l'Inter et Bâle, n'ont eu d'yeux que pour Adriano (22 ans). Le Brésilien a ouvert la marque pour le cercle italien à la 40e et quand, à 2-1, l'Inter donna l'impression de flotter, il a inscrit son second but de la soirée. Cela fait quatre mois, qu'Adriano marque : 14 buts en 11 matches. Il n'est resté à sec qu'à deux reprises à la Copa America. Lors des trois dernières rencontres de championnat, il a trompé à quatre reprises les gardiens adverses et, grâce à ses buts, l'Inter a arraché de justesse la quatrième place donnant accès aux préliminaires de la Ligue des Champions.
...

Les 45.000 spectateurs, qui ont assisté au match retour du troisième tour préliminaire de Ligue des Champions entre l'Inter et Bâle, n'ont eu d'yeux que pour Adriano (22 ans). Le Brésilien a ouvert la marque pour le cercle italien à la 40e et quand, à 2-1, l'Inter donna l'impression de flotter, il a inscrit son second but de la soirée. Cela fait quatre mois, qu'Adriano marque : 14 buts en 11 matches. Il n'est resté à sec qu'à deux reprises à la Copa America. Lors des trois dernières rencontres de championnat, il a trompé à quatre reprises les gardiens adverses et, grâce à ses buts, l'Inter a arraché de justesse la quatrième place donnant accès aux préliminaires de la Ligue des Champions. Mais au-delà de tout cela, les goals inscrits par Adriano pèsent lourd : ils sont très souvent décisifs. Ce fut le cas lors de la finale de la Copa America où il trompa à deux fois le gardien argentin, permettant ainsi au Brésil de battre pour la première fois dans cette compétition, même si c'est aux tirs au but, son ennemi juré. Et lors du match aller contre Bâle, c'est encore lui qui avait donné l'avance à l'Inter, lui donnant l'occasion d'arracher un partage assez flatteur. Pour les observateurs, Hulk (1,90 m-87 kg) a un pied gauche mortel, est affamé de buts, est doté d'une puissance dévastatrice, possède un rush rapide comme l'éclair mais, surtout, est un leader qui fait beaucoup penser à Gabriel Batistuta. Après le rendez-vous européen, Adriano est rentré au Brésil pour revoir sa famille (son père est mort en juillet) et se mettre à la disposition de l'équipe nationale en vue du match de Coupe du Monde contre la Bolivie de samedi prochain. Les deux semaines qui viennent sont importantes pour Roberto Mancini. En effet, le coach de l'Inter devra désigner le partenaire idéal du Brésilien. Alvaro Recoba ne semble pas l'avoir satisfait lors des deux matches contre Bâle. Le joueur uruguayen est également le plus éloigné du style de jeu collectif que l'entraîneur veut imprégner à son équipe. Recoba joue beaucoup pour son compte et, quand il est dans un jour de grâce, il tire l'équipe d'un mauvais pas à lui seul. Ses qualités techniques en font certainement un bon soutien à Adriano mais il devrait changer sa façon d'évoluer. Mancini a aussi à sa disposition Obafemi Martins. Le hic est que le Nigérian pointe trop sur sa vitesse de course, et ne se sent pas à l'aise dans les schémas tactiques figés de son entraîneur. Bref, Mancini attend le retour de blessure, prévu cette semaine, de Christian Vieri pour tester la complémentarité du duo . (N. Ribaudo) IGOR TUDOR (26 ans) se sent bien à la Juventus : le défenseur croate arrivé en 1998 en provenance de l'Hajduk Split a prolongé jusqu'en 2007. GIULIANO GIANNICHEDDA (30 ans), le médian de la Lazio, est out pour un mois : il souffre d'une forte contusion au cou du pied et d'une légère entorse à la cheville. MATIASALMEYDA (30 ans) a signé un contrat d'un an avec Brescia où il percevra un salaire de 550.000 euros. Le médian argentin n'est pas un inconnu en Italie puisque avant de rentrer au pays pour y défendre les couleurs de l'Independiente, il avait évolué deux saisons à l'Inter (2002-2004), deux saisons à Parme (2000-2002) et trois à la Lazio (1997-2000). PARIS TRUQUéS : la commission de discipline de la Ligue a infligé cinq mois de suspension au joueur Stefano Bettarinii (Sampdoria) tout comme à l'ex-entraîneur de Sienne, GiuseppePapadopulo. Pour les deux, elle a retenu l'omission et a écarté l'implication dans les faits de corruption. En revanche, le joueur Antonio Maresca (Modène) s'est vu octroyer une peine de trois ans pour fraude sportive. Dans la foulée, la Samp a reçu une amende de 15.000 euros et Modène cinq points de pénalisation. Chievo et son ex-entraîneur Luigi Del Neri ont été acquittés ainsi que le club de Sienne. Par contre, l'ex-joueur Generoso Rossi a été suspendu un an pour participation à des paris illicites. N.Ribaudo