A trois reprises, l'employeur de Laurent Delorge et de Stijn Vreven a échappé de justesse à la rétrogradation. Cette saison, il doit cependant tenir compte du pire des scénarios car il est vraiment en péril. Une rétrogradation constituerait une catastrophe pour ADO La Haye, qui aménage un stade en bordure de la ville. La Haye, troisième ville des Pays-Bas, tire la sonnette d'alarme. Le temps presse.
...

A trois reprises, l'employeur de Laurent Delorge et de Stijn Vreven a échappé de justesse à la rétrogradation. Cette saison, il doit cependant tenir compte du pire des scénarios car il est vraiment en péril. Une rétrogradation constituerait une catastrophe pour ADO La Haye, qui aménage un stade en bordure de la ville. La Haye, troisième ville des Pays-Bas, tire la sonnette d'alarme. Le temps presse. Le club sombre dans la panique. L'entraîneur, Lex Schoenmaker, qui a succédé à Frans Adelaar en novembre de l'année dernière, est conscient de la précarité de la situation. " Nous devons évoluer dans une composition où chacun trouve ses marques. Le problème, c'est que nous nous inclinons toujours de justesse. Le début de championnat a évidemment grevé la suite, avec huit défaites de rang. Refaire pareil handicap est très ardu. En plus, nous avons encaissé quelques coups durs, comme nos problèmes de gardiens, qui nous ont obligés à aligner le numéro quatre, le très jeune Richard van Nieuwkoop ". ADO La Haye n'est pas un club tranquille. Le 9 novembre, ses supporters, d'un naturel agressif, ont provoqué de graves remous. Le directeur technique, Rob Baan, a claqué la porte et enfin, le gardien Stefan Postma a tenu le rôle principal d'un film érotique pour le moins piquant. Récemment, Aleksander Rankovic a pété les plombs et a menacé de mort l'arbitre Kevin Blom. Schoenmaker croit envers et contre tout à un dénouement positif. " Notre situation est certainement grave mais elle ne sera vraiment compromise que quand nous ne serons plus maîtres de notre sort. Ce qui est étrange, c'est que, hormis contre le FC Twente, nous n'avons jamais été balayés par un adversaire. Il s'agit de gagner les matches qui nous restent ou, au moins, de grappiller des points ". Le directeur général Piet van der Pol ne veut pas songer au scénario catastrophe. " Nous n'avons pas de problèmes financiers. Une relégation n'aurait pas grande influence sur notre budget. Même si, ce que je ne pense pas, nous n'assurions pas notre maintien, nous ne modifierions pas nos projets d'avenir ". ESPOIRS. L'Estonie, la Macédoine, la Norvège et la Suisse seront les adversaires des - 21 ans pour le Mondial qui a lieu en Suède en 2009. Le sélectionneur Foppe de Haan estime le tirage favorable. Les Pays-Bas ont remporté l'édition précédente, au Portugal. HELMONDSPORT a écarté l'ancien international Gerald Vanenburg avec effet immédiat, suite à une divergence de vues. LE FC UTRECHT a prolongé jusqu'en 2011 le contrat d' Erik Pieters (18 ans), un défenseur polyvalent. Le meneur roumain Lucian Sanmartean (26 ans), qui était sans club depuis sa rupture de contrat au Panathinaikos, a été convaincant en stage et a obtenu un contrat jusqu'au terme de la saison. MARCEL BRANDS (44 ans), le directeur technique de l'AZ, évoque dans le dernier numéro de VI les ambitions de son club. Il estime que, dans les années à venir, l'équipe de Louis van Gaal va dépasser l'Ajax et le PSV. " Nous voulons nous imposer en Ligue des Champions ". MAURO ROSALES, (notre photo) le rival argentin de Tom De Mul, achève la saison à l'Ajax. River Plate s'intéressait au rapide ailier droit, fin technicien, mais n'a pu verser les deux millions requis, faute de garantie bancaire internationale. L'Ajax a immédiatement rompu les négociations. FREDERIC VANHEULE