Les jours de Marcio Amoroso au Borussia sont comptés. L'équipe de Matthias Sammer, en proie à des difficultés financières, veut rompre le contrat de l'avant brésilien. En 59 matches de championnat, le capricieux attaquant a marqué 28 buts. Cette saison, son compteur est à quatre, en autant de joutes.
...

Les jours de Marcio Amoroso au Borussia sont comptés. L'équipe de Matthias Sammer, en proie à des difficultés financières, veut rompre le contrat de l'avant brésilien. En 59 matches de championnat, le capricieux attaquant a marqué 28 buts. Cette saison, son compteur est à quatre, en autant de joutes. Amoroso est depuis longtemps un problème. Il s'est fait opérer du genou aux Etats-Unis, contre la volonté de Dortmund. Celui-ci espérait le revoir le 18 mars mais l'ex-joueur de Parme et Udinese a annoncé qu'il ne fallait pas l'attendre avant le mois de juillet : comme son genou reste instable, il préfère poursuivre sa rééducation au Brésil. Ce séjour prolongé a été la goutte de trop pour Michael Meier. Le manager n'a pas apprécié cette façon de faire. " Il n'y a pas de place ici pour des joueurs qui ont aussi peu de respect à l'égard de leur employeur et ceci n'est pas le premier problème ". En 2001, Dortmund a versé 25 millions d'euros à Parme pour le transfert d'Amoroso. Maintenant, il lui propose une rupture de contrat. Cette démarche n'est pas étrangère à la situation du club, qui risque de ne pas se qualifier pour la Ligue des Champions. Cette mesure l'empêche de toucher une indemnité de transfert mais le débarrasse d'un salaire annuel de 4,5 millions. Amoroso s'accommode de son renvoi, même s'il a une autre version des faits. Le Sud-Américain a exigé d'être libéré sur-le-champ, estimant que le club ne satisfaisait pas à ses obligations contractuelles, ce que Dortmund a nié, constatant que le joueur n'avait demandé que sa libération internationale. Pour Meier, c'est une formalité. Il est certain que le club et le Brésilien trouveront un accord de séparation définitive. (F. Vanheule) ERIC GERETS est le nouvel entraîneur du VfL Wolfsburg. Le revers 1-5 du club face au VfB Stuttgart a été fatal à Jürgen Röber (50 ans). Depuis la trêve, le VfL n'a gagné que deux matches sur dix et s'approche de la zone rouge. SUNDAY OLISEH entretien actuellement sa condition à Alemannia Aachen (D2). PREMIERE a acquis les droits TV de la Bundesliga jusqu'en 2006. La chaîne a versé 359 millions. CIRIACO SFORZA (34 ans, Kaiserslautern) a été opéré au tendon d'Achille pour la deuxième fois de la saison. HEIKO HERRLICH (32 ans) met fin à sa carrière. International à cinq reprises, l'avant du Borussia Dortmund a été victime d'un cancer du cerveau en novembre 2000 et n'a jamais retrouvé son niveau. GIUSEPPE REINA (31 ans) s'est déchiré les ligaments croisés du genou gauche. L'avant de Hertha, transféré cet hiver du Borussia Dortmund, est indisponible pour six à huit mois. BUTEURS : 1. Ailton (Brême) 25 buts ; 2. Makaay (Bayern) 20 ; 3. Max (Rostock) 16 ; 4. Hashemian (Bochum), Klimowicz (Wolfsburg) 12. F.Vanheule