L'année 2010 n'est vieille que de trois semaines, et Barcelone sait déjà qu'il ne rééditera pas son triplé (ni forcément son sextuplé, si l'on inclut les Supercoupes et le Championnat du Monde des Clubs) réalisé en 2009. Les Blaugranas ont en effet été éliminés de la Coupe du Roi par le FC Séville, au stade des huitièmes de finale. Battus 1-2 à domicile, ils ont réussi à s'imposer 0-1 au retour grâce à un but de XaviHernandez, mais la règle des buts en déplacement a prévalu.
...

L'année 2010 n'est vieille que de trois semaines, et Barcelone sait déjà qu'il ne rééditera pas son triplé (ni forcément son sextuplé, si l'on inclut les Supercoupes et le Championnat du Monde des Clubs) réalisé en 2009. Les Blaugranas ont en effet été éliminés de la Coupe du Roi par le FC Séville, au stade des huitièmes de finale. Battus 1-2 à domicile, ils ont réussi à s'imposer 0-1 au retour grâce à un but de XaviHernandez, mais la règle des buts en déplacement a prévalu. Le match aller avait été animé par la prestation de l'arbitre PerezBurrull. Selon la presse espagnole, et pas uniquement catalane, il s'était trompé dans quasiment toutes ses décisions, accordant penalties et cartons à mauvais escient. PepGuardiola n'a toutefois pas voulu fuir ses responsabilités, plaidant lui-même coupable pour avoir trop bouleversé son équipe-type. Barcelone a joué son va-tout lors du retour, mais sans réussite. Au terme du match retour, Guardiola - qui a perdu là son premier trophée en tant qu'entraîneur - a de nouveau plaidé coupable. " Je sens que j'ai commis une erreur et je le regrette pour les joueurs. J'avais déjà connu les affres d'une défaite comme joueur et les sentiments que l'on éprouve dans ce cas-là sont exactement les mêmes comme entraîneur. Lorsque je verrai les quarts de finale à la télévision, les regrets seront encore plus vifs. Cette élimination prouve en tout cas que nous ne sommes pas invincibles, mais je suis fier du comportement de mes joueurs à Séville. Ne comptez pas sur moi pour leur reprocher quoi que ce soit. "Le président JoanLaporta partage ce point de vue : " Cela peut paraître paradoxal, mais je n'ai jamais été aussi fier de mon équipe que mercredi passé. Le FC Séville est manifestement une équipe qui ne nous réussit pas. En 2006, déjà, les Andalous nous avaient battus lors de la Supercoupe d'Europe à Monaco. " Les regrets sont là, malgré tout. " C'est dur d'être éliminé de cette manière ", concède LionelMessi. " En deuxième mi-temps, nous avons eu suffisamment d'occasions pour inscrire un deuxième but. Nous ne les avons pas concrétisées, la vie continue. " RUBENDELARED (24 ans), ce joueur du Real Madrid obligé d'arrêter sa carrière à cause d'un problème cardiaque, s'est vu signifier sa mise à l'écart définitive. Si elle se confirme, son contrat de millionnaire se convertirait en une modeste pension de 1.500 euros par mois. Le club veut que les assurances reconnaissent l'invalidité. 13 cardiologues se sont penchés sur le cas du joueur et aucun n'a voulu lui donner le feu vert pour continuer à jouer. VALENCE est l'autre grand éliminé de la Coupe du Roi. Egalement battu 1-2 à domicile lors du match aller, il n'a pu arracher qu'un match nul 2-2 lors du retour à La Corogne. L'ATLETICO, en revanche, a réalisé le miracle : battu 3-0 au Recreativo Huelva, il a réussi à gagner 5-1 au retour. " Le résultat dont je rêvais sans avoir osé y croire ", a révélé QuiqueSanchezFlores. BILBAO, prochain adversaire d'Anderlecht en Europa League, a battu le Real Madrid 1-0 sur un but de FernandoLlorente dès la 2e minute. Cet échec permet au FC Barcelone, qui a pris sa revanche de la Coupe contre le FC Séville (4-0, avec le 100e but de LionelMessi sous le maillot catalan) d'être sacré champion d'hiver. IKER CASILLAS (28 ans) a été élu meilleur gardien du monde par l'Institut d'histoire et de statistiques du football. Et Xavi Hernandez(29 ans) meilleur joueur du monde. GONZALO HIGUAIN (25 ans) est out pour trois semaines en raison d'une blessure à la cuisse gauche. SERGIOCANALES (18 ans), la petite perle de Santander, intéresse au plus haut point le Real Madrid qui est prêt à débourser dix millions pour un transfert immédiat, avec un contrat de six ans et demi. DANIEL DEVOS