LA STAR : KAKÀ

L'athlète parfait, doté d'un excellent équilibre biomécanique, a conclu le Milan Lab après l'analyse des tests de Ricardo Izecson Dos Santos Leite, surnommé Kakà (24 ans) : il allie une technique optimale et la condition physique d'un coureur de demi-fond, il possède une capacité de récupération phénoménale. Sa souplesse lui permet de réaliser des mouvements inimaginables pour la plupart. En outre, il a une excellente vision du jeu : personne ne repère aussi vite un coéquipier démarqué.
...

L'athlète parfait, doté d'un excellent équilibre biomécanique, a conclu le Milan Lab après l'analyse des tests de Ricardo Izecson Dos Santos Leite, surnommé Kakà (24 ans) : il allie une technique optimale et la condition physique d'un coureur de demi-fond, il possède une capacité de récupération phénoménale. Sa souplesse lui permet de réaliser des mouvements inimaginables pour la plupart. En outre, il a une excellente vision du jeu : personne ne repère aussi vite un coéquipier démarqué. Pourtant, ses parents se faisaient du souci après le transfert de leur gamin de sept ans du Brasilia à Sao Paulo, sur les conseils du professeur d'éducation physique. Leur fils était certes talentueux et déterminé mais il était aussi petit et maigre. Turibo Leite de Barros Nete, le préparateur physique de Sao Paolo, qui travaillait aussi au département de médecine sportive de l'université de Sao Paulo, a transformé Kakà en l'athlète qu'il est aujourd'hui. A 15 ans, il était le plus petit et le plus fluet de son équipe mais Turibo avait remarqué la stature de ses parents. A 17 ans, Kakà mesurait déjà 1m80 mais il n'avait que la peau sur les os. Turibo l'a soumis à un programme spécial, à raison de trois séances par semaine. En un an et demi, Kakà a gagné dix kilos de muscles grâce à des entraînements de musculation et à un régime lui imposant 1.500 calories de plus par jour. En outre, pendant deux cycles de trois mois, on lui a administré de la créatine. Le professeur estime que sa capacité aérobique est son principal atout. Il est le meilleur dans tous les tests, personne ne récupère aussi vite. L'abattage qui s'impose à un médian défensif ne lui pose pas plus de problèmes que les efforts brefs. A son départ pour Milan, Turibo l'a décrit comme un " Socrates doté d'un physique supérieur ". En deux ans, aucun joueur de champ n'a disputé autant de matches que le modeste et croyant Brésilien. Milan a cherché un remplaçant à Andryi Shevchenko jusqu'à la dernière minute de la période des transferts. On doute sérieusement que le Brésilien Ricardo Oliveira (Betis), âgé de 26 ans, puisse combler le vide laissé par l'Ukrainien. Non que Milan n'ait pas une bonne paire d'avants : Alberto Gilardino et Filippo Inzaghi ont le sens du but mais Inzaghi est extrêmement fragile. En défense, Milan a perdu Jaap Stam mais obtenu Daniele Bonera (Parme). Marek Jankulovski à l'arrière gauche et Giuseppe Favalli au back droit constituent des alternatives. Après de longues blessures, Paolo Maldini et Alessandro Nesta ont retrouvé leurs moyens tandis qu' Alessandro Costacurta (40 ans) semble n'avoir rien perdu de sa forme. L'entrejeu n'a pas changé. Cristian Brocchi (Fiorentina) et Yoann Gourcuff (Rennes) peinent à s'emparer d'un des trois postes de ce compartiment, occupé par Clarence Seedorf, Andrea Pirlo, Massimo Ambrosini et Gennaro Gattuso quand un des trois premiers est forfait. Kakà coordonne les lignes.