Un auteur norvégien va écrire un livre qui ne pourra être lu qu'en 2114. Karl Ove Knausgaard a en effet rejoint d'autres auteurs au sein du projet " bibliothèque du futur ". Le dernier livre que t'as mis un siècle à terminer, c'était lequel toi ?
...

Un auteur norvégien va écrire un livre qui ne pourra être lu qu'en 2114. Karl Ove Knausgaard a en effet rejoint d'autres auteurs au sein du projet " bibliothèque du futur ". Le dernier livre que t'as mis un siècle à terminer, c'était lequel toi ? ABDOULAYE SISSAKO : Il y en a eu quelques-uns à l'époque où je ne choisissais pas mes lectures à l'école. Certains classiques de Victor Hugo notamment. Aujourd'hui, je me concentre plus sur des biographies de sportifs inspirants comme Michael Jordan ou Cristiano Ronaldo. Une grand-mère de 67 ans a accouché d'une petite fille dans l'est de la Chine, assurant être la plus vieille Chinoise à mettre au monde un enfant à la suite d'une grossesse naturelle. Toi aussi, tu envisages de mener une retraite active ? SISSAKO : J'envisage surtout de profiter de la vie. Travailler, mais dans un secteur qui me plaît. Et forcément lié au sport dans mon cas. Je suis un fan de boxe, donc pourquoi pas dans ce milieu-là, mais c'est encore flou hein, j'ai 21 ans ( rires). Pour sa soutenance de thèse en sciences environnementales visant à " reconnaître et normaliser les échecs " une jeune doctorante américaine a décidé d'arborer une jupe fabriquée à partir de lettres de refus d'universités dans laquelle elle avait postulé 5 ans plus tôt. Est-ce qu'il y a chez toi un échec que tu ne renies pas ? SISSAKO : J'ai débuté à 17 ans en Ligue 2 avec Auxerre. Et si j'y ai connu une première saison concluante, la deuxième le fut beaucoup moins. Je n'entrais pas dans les plans de Francis Gillot puis, plus tard, de Pablo Correa. En fin de saison, ce dernier m'a pris dans son bureau pour me dire qu'il ne compterait plus sur moi pour la saison suivante. Ça m'a brisé. Mais ça m'a fait grandir aussi. Le blouson noir et le pantalon portés par Olivia Newton-John dans Grease ont été adjugés récemment à 405.700 dollars lors d'une vente aux enchères dans la ville californienne de Beverly Hills. Tu as déjà craqué combien pour un beau maillot ? SISSAKO : Globalement, je ne suis pas très dépensier. Mais c'est vrai que je me suis quand même fait un petit plaisir récemment en m'offrant un maillot des Bucks de Giánnis Antetokoúnmpo. Mauvais timing pour un député du parti du président ukrainien pris au centre d'un scandale après la publication de photos le montrant en train d'échanger par chat avec une prostituée en pleine session parlementaire. Tes collègues aussi te reprochent de passer trop de temps sur ton téléphone ? SISSAKO : Oh oui ! J'ai eu une période compliquée où je passais ma vie sur mon téléphone. Je ne regardais même plus les gens quand je leur parlais, c'était terrible. Aujourd'hui, je suis plus détaché par rapport à tout ça. Pour détendre l'atmosphère, le groupe lausannois indie-folk Nalu a improvisé un concert dans un avion en provenance d'Israël resté bloqué pendant trois heures à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Toi, comment, tu passes le temps en mise au vert ? SISSAKO : Ici, les déplacements sont courts, les mises au vert très rares, donc les week-ends sont moins longs. C'est autre chose qu'à l'époque de Châteauroux, où l'on passait notre temps à jouer aux cartes, à Président ou à Uno, avec les collègues, pour tuer le temps. Ayant fait de la lutte contre l'immigration clandestine un élément central de son programme, le président américain Donald Trump a promis qu'il ferait construire un mur... dans le Colorado. Un état du centre des États-Unis, situé entre l'Utah et le Kansas, et sans aucune frontière commune avec le Mexique. Tu te souviens de ta dernière leçon de géo ? SISSAKO : En arrivant en Belgique, j'en ai pris quelques-unes. Mais je savais quand même qu'on parlait deux langues chez vous ( sic), que la capitale était Bruxelles et qu'on mangeait des frites. C'est déjà pas mal non ?