L'attaquant suédois Emir Kujovic (29 ans) a été transféré durant le mercato 2016 de l'IFK Norrköping. Après un long séjour dans le noyau B de gantois, il a rejoint librement le Fortuna Düsseldorf, l'été dernier. Son cas n'est pas unique. Les Buffalos sont confrontés au même problème avec le gros transfert croate, Franko Andrijasevic (26). Hein Vanhaezebrouck avait fait d'un numéro dix doté de profondeur sa priorité absolue, ce qui a entraîné une surenchère avec le Standard. En sus, Gand a co...

L'attaquant suédois Emir Kujovic (29 ans) a été transféré durant le mercato 2016 de l'IFK Norrköping. Après un long séjour dans le noyau B de gantois, il a rejoint librement le Fortuna Düsseldorf, l'été dernier. Son cas n'est pas unique. Les Buffalos sont confrontés au même problème avec le gros transfert croate, Franko Andrijasevic (26). Hein Vanhaezebrouck avait fait d'un numéro dix doté de profondeur sa priorité absolue, ce qui a entraîné une surenchère avec le Standard. En sus, Gand a confié au gardien Lovre Kalinic le lobbying nécessaire et a dépêché le manager sportif Patrick Turcq à Split. Finalement, le club a versé plus de quatre millions pour le meilleur joueur de la D1 croate de la saison, employé par le HNK Rijeka. L'arrivée à la Ghelamco Arena du triple international a été un chemin de croix. Quelques mois plus tôt, il avait inscrit 16 buts en 28 matches de championnat. Le 22 juillet, lors du Mémorial Marc Steenackers du Kiel, Andrijasevic a reçu un coup dans la nuque contre les locaux du Beerschot Wilrijk et a dû quitter le terrain. Ce qui semblait être une blessure anodine a contraint le joueur à déclarer forfait pour les matches européens contre le club autrichien d'Altach. Il est revenu juste à temps pour le début du championnat. Il a inscrit un but à Saint-Trond, un match qui s'est soldé par un revers 3-2, mais il a dû être remplacé à vingt minutes de la fin par Samuel Kalu. Ensuite, il est resté fragile. Il a été blessé au mollet et aux côtes. Andrijasevic est particulièrement emprunté quand il monte sur le terrain. À l'entraînement comme dans les matches qu'il a disputés par la suite, il a été tout sauf convaincant. Yves Vanderhaeghe a essayé de le préparer tranquillement, en l'alignant dans les matches des Espoirs, pour trouver sa meilleure position au sein de son 4-3-3. Il a mis la parenthèse internationale à profit pour travailler son approvisionnement, son explosivité et sa mobilité ainsi que sa condition physique en général. Tout cela préoccupe le manager général Michel Louwagie, qui a dû négocier ferme pendant deux semaines avec le président de Rijeka, Damir Miskovic, et son directeur sportif Srecko Juricic pour trouver un accord quant au médian, qui a préféré Gand au Celta Vigo et à Malaga. Comme RomanYaremchuk et MamadouSylla trouvent difficilement le chemin des filets, Gand compte sur le jeu de tête et les infiltrations d'Andrijasevic pour conquérir une place dans les PO1 tant convoités. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE