Semaine très intéressante ! Jeudi : Villarreal - Zenit Saint-Pétersbourg (2-1). Le club russe s'est quand même qualifié étant donné qu'il a gagné 1-0 à l'aller et affrontera l'OM en huitièmes. Quand j'ai débarqué à Villarreal, à une soixantaine de kilomètres de Valence, je ne trouvais pas le stade. Ce dernier est complètement dans la ville. Et chaque entrée donne l'impression d'être la porte de garage d'une maison. Ce stade est véritablement fondu dans l'architecture de la ville. Mais c'est un chaudron ! 22.000 spectateurs. J'y ai vécu en direct la grave blessure de Nicolas Lombaerts. Quelle souffrance ! Il offre l'assist de la tête et en retombant, il se pète les ligaments croisés. Il crevait de mal et hurlait sur la civière, le pauvre.
...

Semaine très intéressante ! Jeudi : Villarreal - Zenit Saint-Pétersbourg (2-1). Le club russe s'est quand même qualifié étant donné qu'il a gagné 1-0 à l'aller et affrontera l'OM en huitièmes. Quand j'ai débarqué à Villarreal, à une soixantaine de kilomètres de Valence, je ne trouvais pas le stade. Ce dernier est complètement dans la ville. Et chaque entrée donne l'impression d'être la porte de garage d'une maison. Ce stade est véritablement fondu dans l'architecture de la ville. Mais c'est un chaudron ! 22.000 spectateurs. J'y ai vécu en direct la grave blessure de Nicolas Lombaerts. Quelle souffrance ! Il offre l'assist de la tête et en retombant, il se pète les ligaments croisés. Il crevait de mal et hurlait sur la civière, le pauvre. Après le match, j'ai appelé son agent : Yves Baré, l'ancien très bon joueur du FC Liégeois. Je lui ai annoncé la blessure de son joueur. Il considère Nicolas comme son gosse. Il avait mal pour lui. C'est vraiment triste. Il était en pleine ascension. Pour ce qui est de son équipe, on remarque que le Standard n'avait pas été éliminé par une petite équipe. Anatoliy Tymoschuk est vraiment un tout bon. Quand je suis arrivé au match, j'ai rencontré deux collègues : Gilles Grimandi d'Arsenal et ancien joueur de Monaco et des Gunners, et Frank Passi de Marseille. Après le match, on a mangé un morceau. Passi a encensé Eric Gerets et m'a affirmé qu'il a mis tout le monde dans sa poche à Marseille grâce à sa simplicité et son humour. Il est en passe de devenir un dieu comme Raymond Goethals. Passi, grand ami de Robert Pires, était évidemment là pour visionner le Zenit prochain adversaire de Marseille. Moi aussi, j'étais là pour le club russe et pour un joueur précis mais chut ! Un match en Espagne m'évite de devoir faire un long voyage en Russie. Après le match, on a tapé la discute avec Pascal Cygan de Villarreal et anciennement à Arsenal et Lille. On a parlé du recrutement. Grimandi est comme moi : dès qu'un joueur l'intéresse, il s'acharne et ne le lâche pas, quitte à le visionner trois ou quatre fois. J'évite quand même de faire des voyages inutiles. Ce soir-là, j'ai pu chambrer mes collègues français à propos de la qualification d'Anderlecht face à Bordeaux. Ils étaient unanimes pour dire qu'Anderlecht est redevenu une équipe européenne du sub-top et étaient gênés par le comportement de Laurent Blanc. Ils m'ont affirmé que tout le monde savait que les Girondins ne jouaient pas la qualification. Car affronter le Bayern en huitièmes aurait constitué une trop grosse débauche d'énergie, sachant qu'ils jouent presque pour le titre. Mais ça n'enlève rien au mérite des Bruxellois. Bordeaux s'est quand même battu, même si c'était par frustration. Mais Blanc s'est foutu de la gueule de tout le monde pendant la semaine. Sur le fond, il n'a peut-être pas tort. Mais c'est son côté arrogant qui est ridicule. Passer tout le match avec une sucette en bouche pour narguer Ariel Jacobs, c'est moche. On l'appelle Président, moi je lui enlève ce titre ! Samedi : direction les Pays-Bas. J'ai assisté à Vitesse - Roda (1-1). Je n'avais encore jamais vu Arnhem évoluer. L'équipe est coachée par Aad de Mos. Le stade est exceptionnel : il a un toit et le terrain est amovible. Pendant les quinze premières minutes, le public s'est tu pour protester contre les mauvais résultats de Vitesse. Pas un bruit ! J'ai vu un jeune milieu offensif belgo-turc : Onur Kaya. Il a été formé à Anderlecht et est parti à 15 ans à Vitesse. Il a 21 ans et est titulaire. Pas mal ! Roland Lamah et JeanvionYulu-Matondo évoluent à Roda. Le premier joue trop par à-coups. C'est un intermittent du spectacle ! Et Yulu a joué en pointe mais je ne l'ai pas beaucoup vu. Le lendemain, c'était PSV-De Graafschap (4-1). J'ai pu voir l'échauffement des joueurs d'Eindhoven. Fantastique ! Rien n'est laissé au hasard par Sef Vergoossen. Jefferson Farfan et Ibrahim Afellay du PSV sont deux perles. Pour preuve, le club a déjà refusé une offre de Manchester City de 15 millions pour le premier. Timmy Simons a fait son match. Il joue très juste. Devant la défense, c'est un véritable pare-chocs. Il est le régulateur. A De Graafschap, il y a trois joueurs qui pourraient intéresser les grands clubs de notre championnat : Niklas Tarvajärvi est bon pivot. Lasse Schöne, un bon soutien d'attaque. Et Reinier Robbemond, un bon milieu droit. propos recueillis par tim baetepar stéphane pauwels