Bruges a gagné en souffrant face a St-Trond. Les yeux étaient rivés sur Javier Portillo qui n'a pas inscrit de buts mais a laissé voir de bonnes choses. Son entente avec Bosko Balaban pourrait se révéler déterminante. Balaban a acquis une régularité qui ne lui était pas connue.
...

Bruges a gagné en souffrant face a St-Trond. Les yeux étaient rivés sur Javier Portillo qui n'a pas inscrit de buts mais a laissé voir de bonnes choses. Son entente avec Bosko Balaban pourrait se révéler déterminante. Balaban a acquis une régularité qui ne lui était pas connue. Anderlecht a aussi peiné contre Mouscron mais a remporté une nouvelle victoire face à une équipe revigorée par l'apport de Tailson. Chez les Mauves, Jestrogoal retrouve ses sensations de renard des surfaces et Mbo Mpenza est toujours dans un état de grâce ! Venons-en au Standard ! Beveren leur a joué un bien mauvais coup en proposant ce fameux football en mouvement et cette inspiration parfois magique venant des Ivoiriens. La défense n'a pas résisté et a pris l'eau. Toutefois, il faut rester rationnel. L'ensemble de l'équipe a éprouvé des difficultés au niveau de la reconversion défensive. Il faudra trouver la solution idéale dans l'axe. L'entraîneur avait choisi Philippe Léonard pour suppléer Ivica Dragutinovic aux dépends de Mathieu Beda mais cela n'a pas bien fonctionné. Grâce à la suspension de Léonard, Beda aura sa chance et une analyse sera certainement effectuée rapidement. Dominique D'Onofrio et ses collaborateurs remettront l'ordre voulu dans la maison afin de repartir de plus belle. Ne remettons pas non plus tout en question, le Standard s'est procuré au moins 12 occasions de but franches mais les a galvaudées à chaque fois à cause d'un petit détail... Quand cela ne veut pas rentrer, on a beau avoir les meilleures intentions. Le mérite des Beverenois dans cette histoire est énorme. Vincent Dufour et compagnie ont interprété la rencontre de façon magistrale tant au niveau de l'organisation que de l'animation. Tout en jouant de manière peu exceptionnelle, les deux grosses cylindrées se replacent. Anderlecht reprend la tête et Bruges est en embuscade. L'objectif de ces deux formations et du Standard est de finir premier ! N'oublions pas l'apport d'une qualification en Ligue des Champions tant au niveau financier qu'au point de vue du prestige. Ces trois clubs l'ont bien compris et ont tout mis en £uvre pour cela. Nous aurons donc droit à beaucoup de spectacle cette saison. Dernière réflexion à ce sujet : le Standard doit normalement profiter du fait qu'il ne joue pas l'Europe. La fatigue mentale et physique qu'entraîne cette compétition est considérable, et là, ils ont un avantage.Par Johan Walem, Consultant à Belgacom TV