Le coach Rob Page

né le 3 septembre 1974
...

né le 3 septembre 1974 Une deuxième qualif' pour l'EURO et une promotion dans la poule A en Nations League: on pourrait penser que tout va pour le mieux au pays de Galles. Hélas, rien n'est moins vrai. L'équipe a perdu son coach, le sélectionneur Ryan Giggs, accusé de violences domestiques, et aujourd'hui dans l'attente de son procès. Son remplaçant s'appelle Rob Page et doit poursuivre le travail de son prédécesseur. Lorsque Giggs a pris le relais de Chris Coleman après la non-qualification pour la Coupe du monde, il savait qu'il devait rajeunir les cadres. Il a lancé quelques jeunes et Page continue dans cette voie. Logique, c'est Giggs qui l'a impliqué dans l'équipe première (comme Giggs a également attiré l'ancien entraîneur de Genk Albert Stuivenberg, après que les deux homme ont travaillé ensemble à Manchester United). Lorsque l'affaire a éclaté en novembre, Giggs a encore gardé les rênes de l'équipe. À distance, certes. Il s'entretenait quotidiennement avec Page à propos de la forme des joueurs et élaborait la tactique conjointement avec lui. Des joueurs confirment que le désormais ex-sélectionneur a toujours maintenu un contact individuel avec eux. Cela a permis à l'équipe de remporter son groupe en Nations League. À l'EURO, Page et son staff, orphelins de Giggs, devront apporter leur propre philosophie. Lorsqu'il était joueur, Rob Page était un défenseur qui a essentiellement défendu les couleurs de Watford, Sheffield United et Coventry City. Il a été 41 fois international et a porté à une reprise le brassard de capitaine. Il a ensuite entamé une carrière d'entraîneur. Avec le pays de Galles, avant l'équipe première, il a également coaché les U21, les U19 et les U17. "Les supporters gallois attendent une nouvelle belle prestation, après la demi-finale de 2016. Dans un tel tournoi, il est primordial de prendre un bon départ. Si on perd le premier match, on se retrouve directement avec le couteau sous la gorge. En France, par exemple, on avait bien commencé. Par rapport à 2016, Ashley Williams a arrêté. Derrière, c'était un roc, un homme capable de fermer la porte. La bonne nouvelle est que Gareth Bale est sorti du tunnel. Par contre, Ramsey reste sur une saison difficile à la Juventus, où il a moins joué qu'il ne l'espérait. Il y a donc des incertitudes. Robson- Kanu est l'un des grands absents. Lors du dernier rassemblement, il n'a pas respecté les protocoles et Robert Page n'a pas apprécié. Pourtant, d'autres joueurs ont fait des bêtises et ont malgré tout été retenus. Il sera intéressant de voir comment Page prendra le relais de Ryan Giggs. Lorsqu'il était encore coach faisant fonction, ils faisaient encore tout ensemble. Giggs a introduit des nouveaux noms et a opté pour un avant-centre de grande taille, comme il en avait connu lorsqu'il était lui-même joueur. Page a gardé les mêmes noms, mais semble à la recherche d'un autre profil pour l'attaque, un numéro 9 plus mobile." Encore un jeune formé à Chelsea, même si les fans des Blues ne l'ont pas encore beaucoup vu à l'oeuvre. En tant que petit-fils d'un Irlandais qui a épousé une Ghanéenne, mais qui est né en Angleterre, il a pu choisir entre diverses équipes nationales. Son père, qui a joué comme milieu de terrain à Arsenal, a défendu les couleurs de l'Irlande dans les équipes nationales de jeunes. Il a épousé une Galloise, ce qui explique que le choix de son fils se soit finalement porté sur le pays de Galles. Ethan Ampadu est l'un des jeunes que Ryan Giggs a lancé après avoir pris ses fonctions. Il a été initialement formé à Exeter, où Chelsea est allé le chercher en 2017. Antonio Conte l'a aligné lors de quelques matches. Après, son temps de jeu a diminué et Frank Lampard a donc décidé de le prêter: d'abord à Leipzig, où ce ne fut pas un succès sportif, puis à Sheffield United où il a réellement percé une saison plus tard. À vingt ans, il y était une valeur sûre la saison dernière et a également gagné sa place en équipe nationale, même si son rôle changeait parfois. Il lui est arrivé de jouer derrière (c'est d'ailleurs en défense qu'il a commencé), mais ces derniers mois, il a davantage été aligné comme milieu défensif. C'est dans ce rôle que nous l'avons récemment vu à l'oeuvre contre les Diables rouges. Sa première mission est de récupérer des ballons. Puis, d'assurer la transition. Zach Giggs, le fils de l'ex-sélectionneur Ryan, âgé de quatorze ans, a récemment fêté sa première sélection avec les U15 du pays de Galles. Zach évolue chez les jeunes de Manchester United, où son père est une légende, depuis quelques années. Il ne marche pourtant pas totalement sur ses pas puisqu'il est défenseur central. Lors du dernier EURO, le pays de Galles a atteint les demi-finales, pour sa première participation. Il s'agissait de la première demi-finale pour une nation britannique depuis l'Angleterre, en 1996. Fondée en 1876, la Fédé galloise est la troisième plus vieille du monde après l'Angleterre (1863) et l'Écosse (1873). Quatre joueurs du pays de Galles ont un jour été élus Footballeur Professionnel de l'Année en Angleterre: Ian Rush (1983-1984, Liverpool), Mark Hughes (1988-1989 et 1990-1991, Manchester United), Ryan Giggs (2008-2009, Manchester United) et Gareth Bale (2010-2011 et 2012-2013, Tottenham). Les Gallois vont peut-être adopter un 4-4-2 typiquement britannique (avec un rôle libre pour Gareth Bale, l'homme qui choisit ses moments en match et qui exhorte les autres à exercer un pressing, sans courir beaucoup lui-même). Mais on n'est jamais à l'abri d'une surprise et de variations avec les sélectionneurs. Ainsi, Rob Page pourrait donc essayer une alternative, avec trois défenseurs centraux. C'était le cas contre la République tchèque (avec une victoire à la clé), et avant cela contre la Bulgarie (victoire également) et contre la Belgique (avec un peu moins de succès, défaite 3-1 à Louvain). Bref, le pays de Galles change parfois de tactique. On aura sans doute une idée du schéma définitif lors du match amical contre la France qui sert de répétition générale avant l'EURO.