Coup de théâtre après la défaite de Lens à Strasbourg (2-1) lorsque Guy Roux, au centre de toutes les discussions depuis le début de saison, a démissionné de son poste d'entraîneur de Lens. " Ce n'est pas une décision à chaud. Elle a été mûrement réfléchie. Je l'avais déjà pressentie en début de saison mais finalement, le stage s'était bien déroulé ".
...

Coup de théâtre après la défaite de Lens à Strasbourg (2-1) lorsque Guy Roux, au centre de toutes les discussions depuis le début de saison, a démissionné de son poste d'entraîneur de Lens. " Ce n'est pas une décision à chaud. Elle a été mûrement réfléchie. Je l'avais déjà pressentie en début de saison mais finalement, le stage s'était bien déroulé ". Le mauvais début de saison du Racing a certainement précipité cette décision. " Je me suis aperçu que je ne pouvais plus transcender les joueurs de façon émotionnelle comme je l'avais fait précédemment. Je n'avais plus la formidable grinta que j'avais eue toute ma carrière. Cela devenait difficile et malhonnête de continuer. Le président Gervais Martel avait pris un Guy Roux entier, pas trois quarts de Guy Roux ". Mais il nie avoir été influencé par les critiques : " C'étaient des piqûres de moustiques anesthésiantes par rapport à ce que j'ai subi dans ma carrière ". Guy Roux avait déjà annoncé sa décision en début de semaine passée au président Martel, " assurant simplement son service pour le match de samedi ". Roux a fait preuve de beaucoup d'humilité et d'analyse. " J'ai fait l'erreur de céder aux offres. Je n'avais peut-être pas toutes les facultés nécessaires. J'aurais dû rester chez moi et continuer dans les médias ". En prenant cette décision, Roux a annoncé qu'il s'agissait de la fin de sa carrière et qu'il n'entraînerait plus, sauf les jeunes d'Auxerre ou de Joigny. Le retour de Roux aux affaires avait fait beaucoup de bruit, le syndicat des entraîneurs lui reprochant son âge (68 ans). " Mon état de santé est excellent. Le problème vient des médicaments qui m'interdisent toute colère. Or, ne pas avoir de colère, c'est embêtant pour un entraîneur ! ". Roux avait en effet subi un pontage cardiaque en 2001. CÉDRIC CARRASSO s'est occasionné une rupture du tendon d'Achille et de la cheville gauche. Il sera absent des terrains six mois mais Marseille avait bien anticipé en misant sur le gardien des Espoirs, Steve Mandanda. CLEBER ANDERSON, défenseur brésilien de Benfica, a signé un contrat de quatre ans avec Lyon. Il a coûté quatre millions d'euros. Annoncé, Jean-Alain Boumsong n'a pas été retenu. BERNARD MENDY (25 ans) a refusé une prolongation de contrat au PSG. JOSEPH-DÉSIRÉ JOB quitte Sedan pour Nice où l'attaquant camerounais a signé un contrat de deux ans. CARLOS BUENO et Cristian Rodriguez, les deux Uruguayens arrivés avec fracas au PSG il y a deux ans, ont résilié leur contrat. SYLVAIN WILTORD a signé un contrat de deux ans avec Rennes après une longue saga. On l'avait cité notamment au PSG. Lyon n'en voulait plus à cause de son caractère ingérable. Wiltord avait notamment été impliqué dans une partie fine, la veille de Lyon-Rennes (0-0), en avril dernier. On lui reprochait sa vie privée mais les entraîneurs ont toujours loué son professionnalisme. Rennes a également acquis le Brésilien Emerson Passos (28 ans). KEVIN HATCHI a trouvé un nouveau club. Il a signé à Tours (National). LENS a fait appel à Jean-Pierre Papin pour remplacer Guy Roux. KEVINMIRALLAS a été titularisé contre le PSG mais a cédé sa place à la 79e. STéPHANE VANDE VELDE