Les équipes concernées sont passées par tous les sentiments, samedi, lors d'une avant-dernière journée complètement folle. A la 90e minute, le Real Madrid était mené 2-1 à Saragosse : deux buts de Diego Milito. Dans le même temps, le FC Barcelone - privé de Ronaldinho, suspendu - gagnait 2-1 dans le derby face à l'Espanyol. A ce moment, les Catalans comptaient donc trois points d'avance au classement. Mais dans les arrêts de jeu, tout changea : Ruud van Nistelrooy y inscrivait son deuxième but de la soirée (son 25e au total) et égalisait pour le Real Madrid. Simultanément, Raul Tamudo inscrivait lui aussi son deuxième but de la soirée et égalisait pour l'...

Les équipes concernées sont passées par tous les sentiments, samedi, lors d'une avant-dernière journée complètement folle. A la 90e minute, le Real Madrid était mené 2-1 à Saragosse : deux buts de Diego Milito. Dans le même temps, le FC Barcelone - privé de Ronaldinho, suspendu - gagnait 2-1 dans le derby face à l'Espanyol. A ce moment, les Catalans comptaient donc trois points d'avance au classement. Mais dans les arrêts de jeu, tout changea : Ruud van Nistelrooy y inscrivait son deuxième but de la soirée (son 25e au total) et égalisait pour le Real Madrid. Simultanément, Raul Tamudo inscrivait lui aussi son deuxième but de la soirée et égalisait pour l'Espanyol. Comme le FC Séville, qui termina à dix suite à l'exclusion d' Ivica Dragutinovic, partageait lui aussi l'enjeu (0-0) à Majorque, les trois candidats au titre sont donc restés sur leurs positions. Et à ce petit jeu, c'est clairement le Real qui a réalisé la meilleure opération. Certes, il reste à égalité de points avec le FC Barcelone, mais il est positif vis-à-vis des Catalans : en Espagne, ce sont les confrontations mutuelles qui départagent les ex-aequo. Or, le Real a partagé 3-3 au Camp Nou et a gagné 3-0 au stade Santiago Bernabeu. Il lui suffira donc, dimanche prochain, de battre Majorque pour être sacré champion. Mais on a déjà assisté à tellement de retournements de situation qu'on n'ose jurer de rien. On pourrait même terminer sur une égalité à trois : il faudrait pour cela que le Real et le Barça - en déplacement à Tarragone - concèdent le match nul et que le FC Séville - qui accueille Villarreal - s'impose. Si le Real et le Barça s'inclinent, les Andalous pourraient même encore être champions ! Il n'y a pas que dans le haut du tableau que la dernière journée sera chaude. La lutte contre la relégation vaudra, elle aussi, son pesant d'émotions. Si le Gimnastic est déjà certain de faire la culbute, deux autres équipes devront l'accompagner à l'étage inférieur : à choisir parmi la Real Sociedad (34 points), le Celta Vigo (36 points), Bilbao (37 points) et le Betis (également 37 points). Si les Andalous sont actuellement les mieux classés, ils sont dans leurs petits souliers après avoir encaissé un 0-5 à domicile des £uvres d'Osasuna. LUIS ARAGONES, le sélectionneur national âgé de 68 ans, a annoncé qu'il quitterait son poste après l'Euro 2008. Il avait succédé à InakiSaez après l'Euro 2004. LA LIGA 2007-2008 commencera le 26 août et se terminera le 18 mai. Beaucoup plus tôt que d'habitude, en raison de l'Euro 2008. La finale de la Coupe a été fixée au 16 avril. Avec les matches européens et ceux de l'équipe nationale, aucun mercredi n'a pu être laissé libre. Trois journées de championnat sont prévues en semaine. ROBERTO CARLOS, qui était arrivé au Real Madrid en 1996 en provenance de l'Inter Milan, quitte les Merengues à 34 ans pour rejoindre Fenerbahçe, entraîné par son compatriote Zico. Son passage vers le club turc était dans l'air depuis un certain temps, c'est désormais officiel. BARCELONE a remporté la Coupe de Catalogne en s'imposant 5-4 aux tirs au but (1-1 à l'issue du temps réglementaire) face à l'Espanyol, sur le terrain de Sabadell. Pour ce match, qui précédait de quatre jours le même affrontement en championnat, les deux équipes avaient aligné leurs réservistes. GIMNASTICTARRAGONA veut réaliser une dernière opération juteuse lors de la journée de clôture contre Barcelone. Les prix d'entrée seront les mêmes que ceux pratiqués à l'occasion de la venue du Real Madrid : 10 à 30 euros pour les socios, 50 à 100 euros pour les autres. Une décision très mal accueillie par les supporters, surtout après une saison décevante. DANIEL DEVOS