Les supporters de l'AS Rome sont particuliers : pour devenir un de leurs chouchous, il ne faut pas forcément être un attaquant qui empile 20 buts par saison ou être un numéro 10. Ils sont nombreux les défenseurs dans l'histoire de la Roma à avoir fait battre le c£ur de la Curva Sud à commencer par Giacomo Losi, qui a été surnommé Core de Roma (en romain : le c£ur de Rome), tout un symbole.
...

Les supporters de l'AS Rome sont particuliers : pour devenir un de leurs chouchous, il ne faut pas forcément être un attaquant qui empile 20 buts par saison ou être un numéro 10. Ils sont nombreux les défenseurs dans l'histoire de la Roma à avoir fait battre le c£ur de la Curva Sud à commencer par Giacomo Losi, qui a été surnommé Core de Roma (en romain : le c£ur de Rome), tout un symbole. Pour le moment, John Arne Riise est en train de copier ses devanciers connus pour leur tempérament de combattant. Le Norvégien est devenu un incontournable. Il n'a raté qu'une seule rencontre de championnat, à Udine où les Giallorossi ont connu leur dernière défaite de la saison. Certes à l'applaudimètre, il ne battra jamais Francesco Totti, l'idole absolue, ou Daniele De Rossi, l'autre Romain et auteur du but victorieux contre Chievo, mais rares sont les joueurs à pouvoir se vanter d'être sans cesse soutenu par le public comme lui. Tout cela ne doit pas faire oublier que les débuts du Scandinave, voici un an et demi, furent très hésitants. On ne reconnaissait plus l'arrière gauche de Liverpool tant il multipliait les mauvais contrôles de balle, montait à mauvais escient et ses coups francs n'inquiétaient pas les gardiens adverses. Petit à petit, grâce à son énergie et... aux pépins physiques de Max Tonetto, Riise a pu regagner la confiance des fans. La réconciliation remonte à février 2009 et au match de Ligue des Champions contre Arsenal à l'Olimpico. Ce soir-là, l'arrière, qui avait été obligé de jouer une grande partie de la rencontre dans l'axe, avait été un des meilleurs sur le terrain ; à tel point que, malgré l'élimination au tirs au but, le lendemain à l'entraînement 3.000 supporters lui ont réservé un traitement égal à celui de Totti. Tout au long de ses 28 matches sur les 29 disputés jusqu'ici par l'AS et manches courtes par n'importe quel temps, Riise s'est donné à 100 %. Aujourd'hui, ses envois du gauche font peur à tel point que quand les circonstances le permettent, le public l'invite à tirer alors qu'il vient à peine de recevoir le ballon du gardien. Désormais, on se demande si Riise pourra tenir à ce rythme jusqu'à la fin de la saison. Il est certes passé par l'Angleterre où on joue à une cadence incroyable. De toute façon, pour le moment, ClaudioRanieri ne compte pas le laisser respirer. Il n'a pas d'alternative à ce poste, à moins d'aligner un de ses arrières droits ( Cassetti ou Cicinho) à gauche, mais les précédentes tentatives n'ont pas été concluantes. DAVID TREZEGUET, l'attaquant de la Juventus, s'est occasionné une torsion au second degré de la cheville droite. Temps de revalidation estimé à 40 jours au moins. Le médian Sebastian Giovinco (déchirure à la cuisse droite) est out pour un mois. CRISTIAN CHIVU, le défenseur de l'Inter, a été victime d'un traumatisme crânien suite à un choc avec l'attaquant de Chievo, SergioPellissier. Un hématome dans la zone pariétale droite a nécessité une opération. ANDREA DOSSENA, l'arrière gauche de Liverpool, a signé à Naples jusqu'en juin 2014. ANTONIO CONTE n'est plus le coach de l'Atalanta. Il a démissionné après la défaite encourue contre Naples, le coach des Espoirs, Valter Bonacina, a assuré l'intérim. SERGIO FLOCCARI est prêté jusqu'à la fin du championnat par Genoa à la Lazio. Après deux saisons canon avec l'Atalanta, l'attaquant avait été acquis par le club génois où il n'a pas beaucoup joué. Le montant du prêt s'élève à 550.000 euros. LA LAZIO a fêté, le 9 janvier, son 110e anniversaire. Dans le noyau, l'ambiance est plombée. Après la victoire contre Livourne, Ballardini, le coach, a dit tout haut ce qu'il avait sur le c£ur du style : " Diakhitéa piqué une crise pour avoir été remplacé à la 35e ? Eh bien quoi, c'est pas Beckenbauer ! " Et dire c'était la première fois depuis le 11 avril que les Biancocelesti marquaient4 buts et que depuis le 30 août, ils n'en avaient plus mis deux. SQUADRA AZZURRA : la fédération dont les rentrées vont baisser en 2010 (de 185.760.000 à 158.369.000 euros) va débloquer 2,5 millions en vue de la Coupe du Monde. Un montant largement couvert par les droits TV (15,6 millions) et la prime de participation offerte par la FIFA (6,2). NICOLAS RIBAUDO