Enfin, la grande saga de fin de saison a pris fin. On sait désormais où vous allez donner un grand élan à votre carrière ô combien déjà enrichie de trophées collectifs et individuels. Ainsi, vous aviez fait le tour de la question au Standard et il était maintenant temps de vous mesurer aux plus grands, sur les plus grandes scènes (étranger, Ligue des Champions,...), c'est donc ce qui vous a poussé à signer au prestigieux Club Bruges et sa constellation de stars où vous joue...

Enfin, la grande saga de fin de saison a pris fin. On sait désormais où vous allez donner un grand élan à votre carrière ô combien déjà enrichie de trophées collectifs et individuels. Ainsi, vous aviez fait le tour de la question au Standard et il était maintenant temps de vous mesurer aux plus grands, sur les plus grandes scènes (étranger, Ligue des Champions,...), c'est donc ce qui vous a poussé à signer au prestigieux Club Bruges et sa constellation de stars où vous jouerez enfin dans la cour des grands (championnat et coupe de Belgique, deux premiers tours tout au plus en coupe de l' UEFA) tout en honorant de votre présence la grande équipe nationale du cirque des Diables Rouges où vous enfilez les victoires comme des perles sur un collier. Votre soif concerne uniquement votre portefeuille et force est de constater qu'il sera bien garni ces prochaines années. Est-ce honteux ? Non évidemment, chacun cherche son bonheur ou ses envies où il le veut. Là où l'indécence commence, c' est quand vous osez vous comparer aux supporters rouches en vantant leur mentalité si proche de la vôtre, ces supporters qui chaque année dépensent sans compter pour leurs couleurs et qui en retour reçoivent si peu, si ce n'est des joueurs qui clament que leur costume devient trop étroit et qu'il est donc hors de question de rester une année de plus dans cette facilité. Et vous avez encore le culot de pleurer le manque de respect du staff qui "ose" vous mettre sur le banc, vous qui avez tout prouvé. Si vous en aviez eu un tant soit peu du respect pour le maillot, vous auriez resigné aux conditions qui vous auraient permis de vivre bien au-dessus de la moyenne tout en étant sûr de grandir au niveau sportif et de rendre au club la confiance qui vous avait été refusée au grand club de Bruges. Et comme les M' Penza, Onyewu et Van Buyten, votre tour serait naturellement venu de relever des vrais défis sportifs. Encore une chose, épargnez-nous les refrains du genre -Jeveux prendre ma revanche, prouver qu' ils avaient tort, etc., car tout le monde a compris que vous êtes là pour l'argent. Qui plus est, il n'est vraiment pas sûr que vous aurez votre place dans un entrejeu peuplé notamment par un joueur supérieur à mon sens, avec une tête mieux remplie et bien vissée sur les épaules, à savoir, Jeroen Simaeys... Préparez vos boules Quies pour votre prochain passage à Sclessin. PHILIPPE HOUSSET, LIèGE