27 titres et 95 salariés : un budget de 30 millions

La transformation du stade a été effectuée en cinq phases. La première, celle concernant la Tribune 1 et ses 24 loges a été terminée en 1983. Un an plus tard, un coin (avec sept loges) y fut adjoint. Suivirent alors la Tribune 3 avec 585 business seats en 1986 et la Tribune 2 avec 432 business seats en 1988. Enfin, arriva le tour de la Tribune 4, avec huit loges et 566 business seats, ce qui en porte le total à 1.588. 25 places et dix places de parking sont réservées aux personnes à mobilité réduite.
...

La transformation du stade a été effectuée en cinq phases. La première, celle concernant la Tribune 1 et ses 24 loges a été terminée en 1983. Un an plus tard, un coin (avec sept loges) y fut adjoint. Suivirent alors la Tribune 3 avec 585 business seats en 1986 et la Tribune 2 avec 432 business seats en 1988. Enfin, arriva le tour de la Tribune 4, avec huit loges et 566 business seats, ce qui en porte le total à 1.588. 25 places et dix places de parking sont réservées aux personnes à mobilité réduite. Fondé en 1908, le RSC Anderlecht est le club le plus prestigieux du pays. D'ailleurs, à l'entrée du stade, des écussons rappellent les 27 titres nationaux conquis par les Mauve et Blanc. Le budget du Sporting oscille de 25 à 30 millions d'euros et sert notamment à payer les quelques 95 personnes salariées du club. Si le Sporting est propriétaire du stade (26.361 places dont 6.000 debout, capacité réduite à 21.800 en Coupe d'Europe), le terrain (68 x 105 mètres) appartient à la Ville. Outre le terrain principal et l'annexe, le club possède cinq aires de jeu à Neerpede et quatre dans le centre de Bruxelles. Le conseil d'administration est composé par : Constant Vanden Stock (président d'honneur), Roger Vanden Stock (président), Philippe Collin (secrétaire général et président du comité des jeunes), Charles Berden (trésorier), Etienne Davignon, GustaveDe Louvien, Charles Demey, Francis De Vos, Jean De Winne, EmileServrankcx, Alexandre Van Damme, Alphonse Vanderborght et Michel Verschueren (membres) et Herman Van Holsbeeck (manager général). Les autres fonctions sont dévolues à Jean-Pierre Kindermans (presse), Pierre Leroy (teammanager), Werner Deraeve (directeur technique des jeunes et responsable général de la prospection), Marc Torsin (ticketing), Roger Francq et Stéphane Boillat (infrastructures) et Didier Desmet (IT manager). Le stade abrite le restaurant le Saint-Guidon, qui possède une étoile au guide Michelin. Pierre Audouard est le chef de cuisine. Jos Boeykens, Katrien Vermote, Wim Van Praet et Bouchaib ElBasri l'aident à préparer la quarantaine de couverts journaliers. Il y a également un centre de congrès. Il mène le long des business seats où l'on trouve des petites salles aux noms assez familiers comme Jupiler Bar, Fortis Bar, Fortis Business Room, Fortis Club et Resto de Paris. L'ombre de Constant Vanden Stock plane partout, parfois sous la forme très officielle d'un buste, parfois de manière plus bon papa comme sur une peinture où il est en train de se servir à l'aide d'une grande cuillère blanche. Ici rien ne rappelle le football, pas de photos ou autres souvenirs de l'histoire du club, des glorieux moments vécus par le RSCA. Mais peu importe, selon la direction, une salle au moins est occupée 300 jours par an. Parfois, trois ou quatre groupes de tous genres allant des cercles philanthropiques aux associations colombophiles, s'y côtoient. Le stade contient 39 loges (31 de 10 personnes et 8 de 12 invités) mais également la loge-suite de Fortis.Anderlecht a sous contrat 32 joueurs professionnels dont 5 ont été prêtés à d'autres clubs. A cela il faut ajouter quelque 240 jeunes qui évoluent à Neerpede et quelque 160 au centre de Bruxelles au Heysel, encadrés respectivement par 28 entraîneurs (18 à Neerpede et 10 à Bruxelles). De quoi aligner en catégories d'âges 16 équipes dans les compétitions nationales et 12 au niveau provincial. Les footballeurs pros ont leur local et bénéficient également de deux salles de musculation dont une se trouve à Neerpede. Ils sont aussi choyés par Monique, la concierge. Le staff médical pro est composé des Dr José Huylebroeck (coordinateur, chirurgien orthopédiste), Raymond Edelman, Leo Groenweghe, Kenny De Meirleir (cardiologue, physiologue du sport), Serge Balon-Perin (nutritionniste) ainsi que les kinés Dirk Stook, FernandSchepers et Tom Verhoeven. Plus une série de consultants en orthopédie, dentisterie, en tests biomécaniques, techniques de revalidation, radiologie, échographie et pharmacologie. La direction technique est confiée à Hugo Broos (coach), Franky Vercauteren (adjoint), Eric Dehaeseleer et Steven Robeets (préparateurs physiques), JackyMunaron (entraîneur des gardiens), Daniel Renders (entraîneur), René Peeters (entraîneur élite) et Charly Musonda (matériel). Anderlecht compte 19.328 abonnés et 80 clubs de supporters officiellement reconnus. Les prix d'entrée au stade varient de 11 euros pour une place debout à 19 pour une assise. Des montants qui sont majorés cinq fois par an, lors des matches au sommet (13 et 23 euros). Quant aux abonnements, ils coûtent de 160 à 420 euros ; une réduction est prévue pour les moins de 16 ans (110 à 175 euros). En haut de la Tribune 4 se trouve le PC commandement. C'est de là que le chef de la police supervise tout ce qui passe dans le stade via les caméras de surveillance qui sont placées dans tout le stade, notamment aux entrées. Depuis peu, le fanshop a été renouvelé : il ne s'agit plus d'un simple comptoir où les clients doivent commander leurs objets. Pour que le service soit plus convivial et que les visiteurs puissent mieux apprécier les produits mauve et blanc, le local a été déménagé à l'entrée de la place de Linde. L'ombre de Vincent Kompany y plane déjà.n