29.074 spectateurs

Situé Olympialaan 74, le Jan Breydel Stadion peut accueillir : 29.042 spectateurs. Créé en 1974 sous le nom Olympiastadion, il a été rénové en vue de l'EURO 2000 et a été rebaptisé en 1998. Ces très gros travaux de rénovation et d'agrandissement se sont élevés à 10 millions d'euros.

Le stade porte le nom d'un des principaux héros de la bataille des Eperons d'Or datant du Moyen Age, quand Bruges fut régulièrement agitée par des troubles. Les différences de revenus entre les classes populaires (les artisans) et les commerçants/entrepreneurs (les patriciens) étaient énormes. Le 11 juillet 1302, les artisans, qui avaient choisi de soutenir le comte de Flandre dans sa lutte contre le roi de France et la classe dominante, pouvaient savourer leur victoire.

Dans la tribune Ouest, outre un anneau supérieur (2.327 places) et un anneau inférieur (2.705 places), on trouve des loges pouvant accueillir 483 spectateurs et un secteur réservé aux handicapés (30 places). La tribune Nord est celle où l'on peut placer le plus grand nombre de personnes : 9.107 (6.834 en haut et 2.273 en bas). La tribune Est peut recevoir 6.966 supporters (4.244 et 2.722) et la tribune Sud, celle réservée aux visiteurs, 7.424 (5.457 et 1.967).

Autres détails : l'éclairage a une puissance de 1.700 lux et les dimensions du terrain sont de 105 m x 68 m.

L'enceinte appartient à la ville qui la met à la disposition de ses deux équipes, le Club et le Cercle : ce qui constitue une originalité dans notre pays. Mis à part le vestiaire des visiteurs et quelques salles de réunions, les infrastructures réservées aux deux clubs sont totalement indépendantes. A l'entrée, la célèbre marque de boissons fait en sorte que son logo soit aux couleurs du club qui reçoit (dans ce cas, la version Cercle).

Le Club a également sa boutique flambant neuve dans laquelle on peut acheter tout ce que l'on veut sur ses champions préférés !

15 millions d'euros

Les 26 professionnels du noyau A et les 15 Espoirs s'exercent sur des terrains d'entraînement impeccables. Mais le Club, c'est également 300 jeunes, qui forment les noyaux de 14 équipes.

Le budget du Club s'élève à 15 millions d'euros (il peut être revu à la hausse en cas de rentrées européennes supplémentaires) pour les pros et un million pour l'école des jeunes. Ce montant est généré à 40 % par les entrées, 30 % par les relations commerciales, 10 % par les droits télé, 10 % par les services offerts et 10 % par diverses actions.

Les joueurs pros sont suivis par un staff médical composé de trois médecins et de trois kinés. Quant aux jeunes, ils bénéficient, une ou deux fois par semaine, de l'aide d'un médecin et de quatre kinés bénévoles dont deux suivent les équipes évoluant en déplacement, et deux restent avec celles évoluant à domicile.

Gros passé, bon présent

DanyVerlinden a trouvé ses marques dans la salle réservée aux entraîneurs. Manifestement, Trond Sollied, Chris Van Puyvelde et René Verheyen aiment prendre des notes et apprécient le Spécial Compétition de Sport/Foot Magazine.

Le staff technique figure sur la liste des 86 personnes rétribuées par le Club, qui peut en outre compter sur l'aide de 300 à 350 bénévoles.

12 titres, 9 Coupes et 10 Supercoupes : les vitrines aux trophées sont bien remplies même si les 64 clubs de supporters espèrent voir cette collection s'enrichir tant et plus.

Manies de stars

Un club pro se doit de garantir à ses joueurs des conditions de travail idéales. Ainsi pour le nettoyage des maillots, cinq machines tournent huit heures par jour. Le travail ne manque pas. Les joueurs ont leurs petites manies : VitalBorkelmans changeait de maillot à la mi-temps mais voulait absolument que ce soient toujours les deux mêmes et de la sorte on avait cousu un numéro 1 sur l'un et 2 sur l'autre. Gaëtan Englebert et Timmy Simons conservent la même vareuse pendant 90 minutes et ce dernier û qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il gèle û tient à ses manches courtes.

On ne badine pas avec l'entretien du corps à Bruges : pas question de rigoler avec la qualité des douches, bains et autres jacuzzi.

Wall of fame

Le Club Bruges possède son mur de la gloire sur lequel sont exposées les photos de tous les onze de l'histoire teintée de blauw en zwart. De quoi se rafraîchir la mémoire et aussi d'être surpris de voir un Jan Ceulemans avec une permanente...

Le président Michel D'Hooghe a voulu que son bureau soit assez sobre. A l'avant-plan, un maillet qu'il a reçu en cadeau des Ukrainiens de Shakhtar Donetsk.

Outre le président, le conseil d'administration est composé par Marcel Kyndt (premier vice-président, RaoulBeuls (deuxième vice-président), AntoineVanhove (directeur général), Guy Jacobs, Pol Jonckheere, Roland Watteyne, Guido Claeys, ChrisCastecker, BartCoeman, William De Groote et Sam Sabbe (membres). n

Situé Olympialaan 74, le Jan Breydel Stadion peut accueillir : 29.042 spectateurs. Créé en 1974 sous le nom Olympiastadion, il a été rénové en vue de l'EURO 2000 et a été rebaptisé en 1998. Ces très gros travaux de rénovation et d'agrandissement se sont élevés à 10 millions d'euros. Le stade porte le nom d'un des principaux héros de la bataille des Eperons d'Or datant du Moyen Age, quand Bruges fut régulièrement agitée par des troubles. Les différences de revenus entre les classes populaires (les artisans) et les commerçants/entrepreneurs (les patriciens) étaient énormes. Le 11 juillet 1302, les artisans, qui avaient choisi de soutenir le comte de Flandre dans sa lutte contre le roi de France et la classe dominante, pouvaient savourer leur victoire. Dans la tribune Ouest, outre un anneau supérieur (2.327 places) et un anneau inférieur (2.705 places), on trouve des loges pouvant accueillir 483 spectateurs et un secteur réservé aux handicapés (30 places). La tribune Nord est celle où l'on peut placer le plus grand nombre de personnes : 9.107 (6.834 en haut et 2.273 en bas). La tribune Est peut recevoir 6.966 supporters (4.244 et 2.722) et la tribune Sud, celle réservée aux visiteurs, 7.424 (5.457 et 1.967). Autres détails : l'éclairage a une puissance de 1.700 lux et les dimensions du terrain sont de 105 m x 68 m. L'enceinte appartient à la ville qui la met à la disposition de ses deux équipes, le Club et le Cercle : ce qui constitue une originalité dans notre pays. Mis à part le vestiaire des visiteurs et quelques salles de réunions, les infrastructures réservées aux deux clubs sont totalement indépendantes. A l'entrée, la célèbre marque de boissons fait en sorte que son logo soit aux couleurs du club qui reçoit (dans ce cas, la version Cercle). Le Club a également sa boutique flambant neuve dans laquelle on peut acheter tout ce que l'on veut sur ses champions préférés !Les 26 professionnels du noyau A et les 15 Espoirs s'exercent sur des terrains d'entraînement impeccables. Mais le Club, c'est également 300 jeunes, qui forment les noyaux de 14 équipes. Le budget du Club s'élève à 15 millions d'euros (il peut être revu à la hausse en cas de rentrées européennes supplémentaires) pour les pros et un million pour l'école des jeunes. Ce montant est généré à 40 % par les entrées, 30 % par les relations commerciales, 10 % par les droits télé, 10 % par les services offerts et 10 % par diverses actions. Les joueurs pros sont suivis par un staff médical composé de trois médecins et de trois kinés. Quant aux jeunes, ils bénéficient, une ou deux fois par semaine, de l'aide d'un médecin et de quatre kinés bénévoles dont deux suivent les équipes évoluant en déplacement, et deux restent avec celles évoluant à domicile. DanyVerlinden a trouvé ses marques dans la salle réservée aux entraîneurs. Manifestement, Trond Sollied, Chris Van Puyvelde et René Verheyen aiment prendre des notes et apprécient le Spécial Compétition de Sport/Foot Magazine. Le staff technique figure sur la liste des 86 personnes rétribuées par le Club, qui peut en outre compter sur l'aide de 300 à 350 bénévoles. 12 titres, 9 Coupes et 10 Supercoupes : les vitrines aux trophées sont bien remplies même si les 64 clubs de supporters espèrent voir cette collection s'enrichir tant et plus.Un club pro se doit de garantir à ses joueurs des conditions de travail idéales. Ainsi pour le nettoyage des maillots, cinq machines tournent huit heures par jour. Le travail ne manque pas. Les joueurs ont leurs petites manies : VitalBorkelmans changeait de maillot à la mi-temps mais voulait absolument que ce soient toujours les deux mêmes et de la sorte on avait cousu un numéro 1 sur l'un et 2 sur l'autre. Gaëtan Englebert et Timmy Simons conservent la même vareuse pendant 90 minutes et ce dernier û qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il gèle û tient à ses manches courtes. On ne badine pas avec l'entretien du corps à Bruges : pas question de rigoler avec la qualité des douches, bains et autres jacuzzi.Le Club Bruges possède son mur de la gloire sur lequel sont exposées les photos de tous les onze de l'histoire teintée de blauw en zwart. De quoi se rafraîchir la mémoire et aussi d'être surpris de voir un Jan Ceulemans avec une permanente... Le président Michel D'Hooghe a voulu que son bureau soit assez sobre. A l'avant-plan, un maillet qu'il a reçu en cadeau des Ukrainiens de Shakhtar Donetsk. Outre le président, le conseil d'administration est composé par Marcel Kyndt (premier vice-président, RaoulBeuls (deuxième vice-président), AntoineVanhove (directeur général), Guy Jacobs, Pol Jonckheere, Roland Watteyne, Guido Claeys, ChrisCastecker, BartCoeman, William De Groote et Sam Sabbe (membres). n