équipe type 4-5-1

Gardien
...

Gardien Logan Bailly a découvert qu'il n'était pas toujours aisé de gérer la rançon de la gloire, sur le terrain comme en-dehors. SinanBolat a défendu le but limbourgeois à quatre reprises, dont deux comme titulaire, et il n'a pas déçu. Défense Jean-Philippe Caillet est un facteur d'incertitude. A gauche, ni Tiago ni NemanjaTubic n'ont convaincu. Le duo africain EricMatoukou- IgorLolo était encore celui qui avait le plus d'automatismes. HansCornelis a été correct sans plus. TomislavMikulic et GonzagueVandooren sont partis, DimitriDaeseleire a découvert l'élite. Entrejeu Le duo WimDe Decker- WouterVrancken a eu du mal à confirmer. BalazsToth a été le meilleur à la construction. Tom Soetaers n'a pas atteint sa meilleure forme. BarokItzhaki a montré de belles actions mais il évolue dans le même registre qu' ElyanivBarda et n'est pas un joueur de flanc. FarisHaroun espérait jouer plus. Attaque Sans Barda, Genk a été impuissant devant le but. IvanBosnjak s'est cherché, JelleVossen n'a pas émergé, une blessure a handicapé GoranLjubojevic, MohamedDahmane a été source de conflits et ChristianBenteke a acquis un peu d'expérience. Il semblait un peu léger, aussi fin technicien soit-il. Pourtant, il est rapidement apparu qu'il tenait bien sur ses jambes et connaissait encore mieux le chemin du but. Genk a placé tous ses espoirs en ElyanivBarda, sans lequel un résultat positif aurait rarement été possible. Il n'a pas reçu la chance qu'il espérait et a rapidement donné libre cours à ses frustrations. Son football n'a pas été mauvais mais sa patience s'épuisait trop vite et son comportement le rendait impossible. Il a préféré la fuite à la bataille. 2e journée Un lourd revers 5-0 à Gand augure d'une très difficile saison de confirmation. 23e journée Pénible défaite 0-1 à domicile contre Saint-Trond. Hugo Broos est limogé. 26e journée Malines - Genk (2-2) constitue le dixième match de suite sans victoire. 28e journée Genk livre au Club Bruges son match le plus spectaculaire et aussi le meilleur sur le plan tactique (2-6).Comme une immense déception pour chacun. Forts de notre excellente campagne, nous avions entamé celle-ci avec de belles ambitions mais tout s'est mis de travers : nous avons été directement éliminés de la coupe d'Europe, boutés de la Coupe de Belgique en huitièmes de finale et nous sommes à mi-classement en championnat alors que nous pouvions logiquement viser le top trois et une nouvelle qualification européenne. Nous avions formé une équipe capable de lutter sur trois fronts. Comme il ne nous en est trop vite resté qu'un seul, le noyau a été déséquilibré. Nous avions trop de joueurs axiaux et trop peu de flancs. En plus, ceux-ci se sont blessés. Tous voulaient jouer, surtout quand les résultats ont été mauvais. Cela a provoqué des tensions qui ont aggravé la situation. Oui, aussi bizarre que cela puisse paraître, après le stage en Turquie. J'ai eu l'impression que tous étaient sur la même longueur d'ondes et que nous allions signer un bon second tour. Las, il est apparu que certains continuaient à vivre dans le passé. Il y avait beaucoup de bons footballeurs mais ils ne jouaient pas ensemble. Oui mais le noyau était très différent. Tout le flanc droit est parti, Sébastien Pocognoli, à gauche, s'en est allé, différentes paires se sont succédé au c£ur de la défense. Wouter Vrancken et moi n'avons pratiquement plus joué ensemble, le duo d'attaque Kevin Vandenbergh- Ivan Bosnjak a été dissous. Non, ce n'était plus le même groupe.L'élimination rapide de Genk contre le FK Sarajevo a poursuivi Hugo Broos. Il n'est pas parvenu à contenir le mécontentement de ses joueurs. Pendant le stage hivernal, il y a eu fracture entre lui et une partie de sa sélection. Les résultats décevants ont finalement précipité son limogeage. Sous la direction de Ronny Van Geneugden, équipe et tactique ont changé à peu près toutes les semaines. Etant exclu des prix, il a semblé préférer réaliser des expériences. Cela n'a pas plu à tout le monde, pas davantage que son attention marquée pour les jeunes, auxquels il a fait confiance. Van Geneugden a sciemment placé la hiérarchie du groupe sous pression, ce que certains ont perçu comme une menace. SPECTATEURS (bon) Une moyenne de 22.500 spectateurs dont 19.000 abonnés, y compris les 2.500 locataires de business seats. ENCADREMENT (moyen) Restructuration de la commission sportive, que quittent le président HarryLemmens et le président des jeunes, JohanVan Lierde, de sorte qu'il reste Willy Reynders et PaulTheunis. Genk discute avec Sef Vergoossen d'un rôle de conseiller. Ronny VanGeneugden n'est plus responsable de la formation. SPECTACLE (moyen) Nettement moins bon que la saison passée, trop de défaites à domicile, peu de matches passionnants. Seul Barda a réchauffé les c£urs des supporters. FINANCES (bon) Le budget de 17,6 millions laisse un excédent, puisqu'il avait été calculé sur base de 68 points. La rénovation des business-seats a coûté trois millions. Le club s'attend à une nouvelle hausse de son budget. INTÉGRATION (moyen) Barda, Toth et Lolo sont des réussites, Dahmane, Tubic et Tiago pas. Itzhaki a été bon mais superflu. On retiendra surtout la lente éclosion de quelques jeunes, comme Benteke, Dugary et Daeseleire. par Jan Hauspie