ANALYSE: HAKIM BOUCHOUARI

Nous serions dans le top cinq sans toutes ces blessures. Alors qu'un moment donné, toute l'équipe était à l'infirmerie ou presque, nous avons continué à bien jouer. C'est un miracle. Nous avons développé un bon football avec beaucoup de mouvements, un jeu offensif et frais. Les mérites de l'entraîneur sont donc grands. Dommage que le château se soit effondré au fil des forfaits.
...

Nous serions dans le top cinq sans toutes ces blessures. Alors qu'un moment donné, toute l'équipe était à l'infirmerie ou presque, nous avons continué à bien jouer. C'est un miracle. Nous avons développé un bon football avec beaucoup de mouvements, un jeu offensif et frais. Les mérites de l'entraîneur sont donc grands. Dommage que le château se soit effondré au fil des forfaits. Oui. Il est au club depuis huit ou neuf ans, est d'un abord facile et connaît tous les joueurs. La direction du club a bien fait de le choisir. Autre avantage, Aristide Bancé a subi une métamorphose. Il joue différemment, plus intelligemment, et a été l'homme du second tour. C'est un bon avant, solide, dont tout club peut avoir l'usage. Cossey a bien profité des leçons de Muslin et travaille bien. Il a repris ses méthodes d'entraînement et son style de jeu. Le groupe a vite compris ce que le coach attendait de lui. Cela dépend de ceux qui partiront. Nous pouvons à nouveau compter sur Gunter Van Handenhoven. Au début, il était mon pilote. Il m'a permis d'atteindre un niveau supérieur car nous nous entendons parfaitement sur le terrain et en dehors. Zvonko Milojevic s'est blessé après quatre matches mais est revenu à la 19e journée. Contre le Club Bruges, le Standard et Anderlecht, il a atteint un niveau élevé et a été pratiquement invincible. Jugoslav Lazic, bon sur sa ligne, est un remplaçant de qualité. Saidou Mady Panandetiguiri a soufflé le chaud et le froid mais a pu compter sur l'expérience d' Olivier Doll. João Carlos Pinto Chaves a été longtemps blessé et a eu du mal à retrouver sa régularité. Michael Van Hoey a été brillant à gauche alors qu'il est droitier. Suite au départ du capitaine Arnar Vidarsson et à la blessure d' Ivan Vukomanovic, Killian Overmeire a évolué aux côtés des routiniers Runar Kristinsson, Besnik Hasi et Predrag Filipovic. Aboubacar Camara M'Baye a généralement été utilisé comme joker. Hakim Bouchouari est devenu un avant redoutable mais a eu un passage à vide après sa blessure. Goran Drulic a excellé sous la direction de Muslin. Par la suite, il n'a pu confirmer ses excellentes dispositions. Aristide Bancé n'a éclaté qu'après la trêve. Lokeren s'impose 0-1 au Club Bruges. Il se fait attentiste mais est très dangereux dans ses sorties. Le Club ne trouve pas de répartie face à cette solide défense. Slavoljub Muslin quitte le championnat belge sur un match nul 2-2 au RC Genk. Un résultat appréciable car il est privé de onze titulaires, tous blessés. Aimé Anthuenis doit déclarer forfait à cause de problèmes de santé. Il est remplacé par Rudy Cossey. Lokeren est battu 1-2 par St-Trond, au terme d'un match faible. L'homme idéal pour assurer la transition après le départ de Slavoljub Muslin au Lokomotiv Moscou et d' Aimé Anthuenis, malade. Il a mené l'équipe dans le deuxième peloton en développant un beau football. Rudy Cossey n'est pas bavard, on l'a sous-estimé dans le passé mais c'est un travailleur qui aime à £uvrer dans l'ombre d'un entraîneur principal. Charmé par le style de Muslin, il a tenté de le conserver. Il exerce donc le pressing dans le camp adverse, fait circuler le ballon au sol tandis que les joueurs bougent beaucoup sur le terrain. Avec son adjoint, Wlodek Lubanski, il est à l'origine du renouveau d' Aristide Bancé, avec lequel il a multiplié les conversations pour lui insuffler confiance. Slavoljub Muslin ne comptait pas vraiment sur lui mais Aristide Bancé a reçu une nouvelle chance quand Rudy Cossey a repris l'équipe. Il l'a saisie des deux mains. Il est devenu un avant-centre dangereux, grâce à son long tir et à son jeu de tête. Il a marqué et délivré des assists. L'avant croate était annoncé comme un homme au pied gauche magique qui marquait à tire-larigot. Il s'est blessé pendant la préparation et n'a jamais pu faire honneur à sa réputation. StjepanJukic n'a pas convaincu, sauf sur les coups francs. Le nombre d'abonnés (3.200) reste stable. Le club vise les 3.500 à 4.000 cartes. L'assistance a augmenté, passant de 6.000 à 6.200. Rudy Cossey redevient entraîneur adjoint la saison prochaine, Roger Vandenbossche reste entraîneur des gardiens. Au premier tour, avec SlavoljubMuslin, l'équipe a produit un beau jeu de combinaisons. Cossey a continué et a signé de brillantes performances contre les équipes phares du championnat. Les rentrées commerciales, qui proviennent des événements organisés dans la salle des fêtes, et la billetterie, peuvent encore augmenter. L'avènement de Belgacom TV a permis de faire passer le budget à cinq millions. Bulletin positif pour Bouchouari, Hasi, Vukomanovic, Drulic et Filipovic. Peuvent faire mieux : Correia, Kielo Liezi, Jovanovic et El Mouataz. Difficiles à juger à cause de blessures : Van Handenhoven et Bouab. FRÉDÉRIC VANHEULE