Samedi après-midi : alors que chacun écoute les informations ou regarde le télétexte pour savoir si les matches du soir sont maintenus, la nouvelle tombe : l'Excelsior Mouscron déclare forfait. Une issue que l'on pouvait prévoir ou redouter ? Pas nécessairement. L'attaquant GuillaumeFrançois (19 ans) et le défenseur BastienChantry (25 ans) relatent les événements d'une semaine qui démarre au lendemain du match contre Lokeren, déjà sanctionné d'un score de forfait mais encaissé sur le terrain celui-là.
...

Samedi après-midi : alors que chacun écoute les informations ou regarde le télétexte pour savoir si les matches du soir sont maintenus, la nouvelle tombe : l'Excelsior Mouscron déclare forfait. Une issue que l'on pouvait prévoir ou redouter ? Pas nécessairement. L'attaquant GuillaumeFrançois (19 ans) et le défenseur BastienChantry (25 ans) relatent les événements d'une semaine qui démarre au lendemain du match contre Lokeren, déjà sanctionné d'un score de forfait mais encaissé sur le terrain celui-là. Après quatre victoires d'affilée sous la houlette de Hans Galjé, les courageux joueurs mouscronnois qui ont accepté de jouer malgré le contexte délicat ont connu une sérieuse désillusion : 0-5 contre Lokeren, qui n'avait pas encore gagné ni même inscrit le moindre but sous l'ère Jacky Matthijssen. Galjé a accordé deux jours de congé. Les joueurs oublient-ils leurs soucis dans un autre environnement ou cogitent-ils encore davantage ? François : " Lorsqu'il y a deux jours de congé, j'ai l'habitude de rentrer chez moi, à Champlon. Le fait de me retrouver à 200 kilomètres de Mouscron me permet de me changer les idées. Je partage mes moments avec la famille et les copains que je vois trop rarement. Je me replonge dans l'univers de ma jeunesse, à la ferme de mon père. Une exploitation familiale, qu'il a lui-même reprise de ses parents et qu'il a agrandie : il possède désormais 150 bêtes. Le secteur ne se porte pas trop bien non plus, mais mon père a heureusement diversifié ses activités. Il ne vit pas uniquement de la vente des produits laitiers. Il m'arrive de participer, moi aussi, aux travaux de la ferme. C'est un dérivatif. Mais lorsqu'on ouvre les journaux, le lundi matin, même à Champlon, on donne des nouvelles de l'Excelsior. Et elles ne sont pas forcément bonnes. " Chantry : " Deux jours de congé, dans l'état actuel, ce n'est ni bon ni mauvais. On essaie, chacun de son côté, de se maintenir en forme. Parce que le quotidien devient pesant, on étouffe. " Un communiqué annonce que, par ordonnance du tribunal de première instance de Tournai, Alain Zenner et Gérard Delvaux ont été nommés " mandataires de justice avec pour mission d'entreprendre ou de poursuivre toute consultation qu'ils jugeront utiles en vue de rechercher ou de faciliter les accords nécessaires pour assurer la continuité de tout ou partie des activités du club, avec un délai expirant le 24 décembre ". Une nouvelle semaine d'entraînement commence. AlexCortell n'est plus là. Peu utilisé, il a été libéré et autorisé à rentrer en Espagne. Il n'avait qu'un contrat d'un an. Comme le froid a fait son apparition, Galjé a décidé de profiter du hall couvert du Futurosport. BenoîtRoul s'adresse aux joueurs à l'issue de la séance. François : " Roul nous adresse souvent la parole, en essayant de nous communiquer les dernières informations. Le problème, c'est que ce qu'il nous dit est souvent démenti le lendemain. Je crois que les dirigeants eux-mêmes commencent à en avoir marre de passer pour des c... sans le vouloir. Quant à l'entraînement, Galjé a pris l'option de le rendre ludique. On essaie de travailler un peu le physique, mais sous forme de petits jeux. On ne fait pas trop de tactique pour l'instant et c'est logique car on ne peut pas se baser sur du long terme. On a, heureusement, la chance d'avoir un très bon groupe, sinon des tensions apparaîtraient très rapidement. Depuis que j'ai intégré le noyau A, c'est-à-dire depuis deux ans, l'ambiance a toujours été bonne. C'était déjà le cas avec EnzoScifo, AdnanCustovic et ChristopheLepoint. Et cette saison, les Espagnols se sont rapidement fondus dans le moule mouscronnois. On prend donc du plaisir à se retrouver. C'est en s'entraînant qu'on oublie nos soucis. " Chantry : " Mais l'intensité de l'entraînement dépend de l'humeur avec laquelle on se lève. Il y a des jours où l'on se lève du bon pied, où l'on a envie de s'amuser et où l'on s'entraîne de bon c£ur mais en faisant n'importe quoi, sans être concentré. Et puis, d'autres jours où l'on se lève avec des pieds de plomb et où l'envie fait défaut. " On apprend que Demba Ba a prolongé son contrat à Hoffenheim jusqu'en 2013, à des conditions revues à la hausse. S'il avait été transféré à Stuttgart pour 12 millions l'été dernier, au lieu d'être récusé à l'examen médical, Mouscron aurait touché 1,8 million de plus-value sur le transfert et les problèmes financiers auraient sans doute été évités. Du moins, on peut supposer que l'Excel aurait passé le cap du premier contrôle effectué par la Commission des Licences en octobre. Nouvel entraînement au Futuro, mais l'après-midi. Une décision devait être communiquée ce midi aux joueurs, concernant la poursuite ou non des activités, mais elle est reportée au vendredi. Chantry : " Cette somme de 1,8 million qui lui est passée sous le nez a sans doute joué dans la décision de PhilippeDufermont d'arrêter les frais. Je crois qu'un moment, il en a eu marre de payer tout seul et de voir les contretemps se succéder. Il a fourni beaucoup d'efforts, mais aurait sans doute eu besoin d'un bon conseiller en matière sportive. Il pensait l'avoir trouvé en la personne d' AmedeoCarboni. Il ne nous appartient pas, à nous joueurs, de nous mêler de la gestion du club, mais c'est vrai qu'on s'est nous-mêmes demandé comment on pouvait réduire la masse salariale alors que personne n'est parti et que dix nouveaux joueurs sont arrivés. Parmi eux, beaucoup de joueurs espagnols, qui ne coûtaient soi-disant pas grand-chose mais dont le plus jeune avait un contrat supérieur au mien ! Je me suis laissé dire que Djukic lui-même n'avait pas souhaité la venue de tout le monde. Notre ancien entraîneur a été honnête jusqu'au bout. Parmi les joueurs transférés, seuls JonathanAspas et CarlosMoreno ont été des titulaires réguliers. En contrepartie, il a lancé Guillaume et MaximeLestienne. Max n'était nulle part en préparation, Djukic lui a parlé et un déclic s'est produit. Avec Guillaume, il a été patient, sachant qu'un jeune connaît des hauts et des bas. Il aurait pu le reléguer sur le banc après une prestation un peu moindre, mais il a continué à lui faire confiance. Aujourd'hui, Guillaume est là. " François : " Ce serait d'autant plus dommage si tout devait s'arrêter... J'avais trouvé un club où je bénéficiais de temps de jeu. Je sentais que je progressais. Avec le recul, je dois remercier le Standard de n'avoir pas cru en moi, jadis. Car c'est grâce à cela que j'ai atterri à Mouscron. Lorsque j'ai disputé l'EURO 2007 des -17 ans, j'étais l'un des plus faibles. Aujourd'hui, j'ai dépassé des copains qui évoluent dans des grands clubs, à l'exception d' EdenHazard bien sûr. Simplement, parce que je suis sur le terrain et qu'eux ne jouent pas. J'avais signé un contrat de trois ans en début d'année, en espérant profiter de cette période pour m'affirmer. C'était bien parti. Depuis que les problèmes de l'Excel ont surgi, j'ai déjà reçu des appels d'autres clubs. Mais où que j'aille, je devrai refaire mes preuves. " Chantry : " Chez moi, le téléphone ne sonne pas. Je pourrais sans doute me recaser sans trop de problème en D2, mais ce n'est pas pareil. J'ai peut-être été, un moment, sentimentalement trop attaché à l'Excelsior. Aujourd'hui, je suis à un tournant de ma carrière, peut-être de ma vie. Je ne figure pas parmi ceux qui retrouveront facilement une place en D1. En fait, ceux-là, on peut les compter sur les doigts d'une main : il y a Max et Daan Van Gyseghem, certainement. Sans doute GonzagueVandooren. Peut-être Guillaume. Eventuellement ChemcedineElAraichi. Après ?" La neige est tombée. Mais, au-dessus du Canonnier, le ciel s'est encore un peu plus assombri. L'ISI, l'inspection spéciale des impôts, réclame des arriérés datant de l'époque d'avant-Dufermont : 1,9 millions, une somme qui pourrait être doublée voire triplée en fonction des amendes liées au retard. Une somme énorme qui semble devoir sonner le glas des derniers espoirs. Alors que Galjé et EddyCallaert ont déjà regagné le Canonnier, la plupart des joueurs prolongent la séance au Futurosport. Au retour, il règne une ambiance de fin d'année scolaire. On se défoule une dernière fois avant la remise des bulletins prévue le lendemain. Une bataille de boules de neige fait rage jusque dans les vestiaires. Seul le jeune ThomasHovine s'éclipse rapidement : il va fêter l'anniversaire de sa maman. François : " Si on a continué l'entraînement après le départ des entraîneurs, c'est qu'on s'amusait bien. On a surtout fait du cinq contre cinq. En parlant d'année scolaire, j'ai précisément mon dernier cours ce soir, avant les vacances de Noël. Les examens, c'est pour janvier. Je poursuis des études en comptabilité, où je suis en deuxième année, mais je n'y comprends rien à la situation financière de Mouscron. Ces cours du soir me permettent aussi de me changer les idées. Si j'étais trop souvent seul dans ma chambre, je gambergerais probablement beaucoup plus. " Chantry : " Les jeunes ont l'insouciance de leur âge : ils se donnent encore à fond à l'entraînement. Les plus anciens réfléchissent peut-être davantage aux risques de blessures. Je crois qu'on peut diviser notre groupe en trois catégories : 1° Les jeunes qui se sont affirmés sous la houlette de Djukic et dont l'élan risque d'être brisé. Même s'ils retrouvent un club, trouveront-ils un entraîneur qui leur fasse autant confiance ? En Belgique, il faut plus d'une saison en D1 pour jouir d'un certain crédit. 2° Les joueurs de catégorie intermédiaire, dont je fais partie. Se recaser, en retrouvant les mêmes conditions, ne sera guère évident. 3° Les joueurs expérimentés, comme Vandooren, WalterBaseggio ou JonathanWalasiak. Ils étaient venus à Mouscron pour trouver la stabilité, une ambiance familiale... " Cette fois, ça y est : c'est à midi que Roul doit communiquer la décision finale aux joueurs, en fonction de ce que Zenner lui aura communiqué. Mais une fois encore, la décision est reportée : une ultime réunion avec le Ministre des Sports de la Région wallonne, André Antoine, est prévue à 19 h. Après l'entraînement matinal, les joueurs repartent chez eux sans savoir s'ils se reverront encore, ni s'ils joueront le lendemain. On leur téléphonera au soir. Sur l'E17, la sortie n°1 Moeskroen (en flamand) est fermée pour cause de travaux. Un signe prémonitoire ? En revanche, en empruntant la même sortie, rien n'interdit de prendre la direction Menen (Menin). L'entraînement a lieu dans une salle de fitness du centre-ville. Si la plupart des joueurs rejoignent ensuite le Canonnier en voiture, le quatuor formé de Chantry, François, IdirOuali et SylvainBerton a choisi de s'adonner à footing. Scène cocasse : quatre footballeurs en survêtement rouge et noir courant sur les trottoirs de Mouscron. Chantry : " C'est surtout l'incertitude qui est pesante. On sera soulagé lorsque la décision sera tombée. Qu'elle soit positive ou négative. La fin de Mouscron, ce serait triste, mais il faut se dire qu'il y aura une vie après. Comme le disait OlivierBesengez tout à l'heure : - Vousêtesjeunes, vousavezlasanté, dites- vousqu'il y adesgensmoinsbienlotis ! J'aurais aimé côtoyer Oli plus longtemps : toujours la voix de la sagesse... " François : " S'est-on entraîné pour la dernière fois ensemble ce matin ? Allez savoir... C'est comme pour les matches : lorsqu'on a annoncé la mise en liquidation du club, on disait que 15 jours plus tard, tout serait terminé. On en était tellement persuadé qu'après le match à Roulers, les joueurs qui étaient sur la pelouse ont distribué leur maillot rouge aux supporters. Raison pour laquelle on a dû jouer en bleu contre Lokeren. C'était le 6e dernier match dans l'histoire du club. Si l'on joue demain au Cercle, ce sera donc le 7e. " L'Union belge a été déboutée devant le tribunal de première instance de Bruxelles qui, siégeant en référé, a confirmé l'ordonnance du 12 novembre interdisant à la Commission d'appel des licences de poursuivre son travail avant un jugement sur le fond. Zenner s'accorde un dernier répit après l'entrevue qu'il a eue, la veille au soir, avec André Antoine : un prêt de deux millions pourrait être accordé, lundi, pour sauver au moins le Futurosport. Chacun se lève sans savoir si le match du soir aura lieu ou pas. L'Union belge a décidé de laisser le soin aux arbitres de juger au cas par cas de l'état du terrain. Le préposé au matériel compte les maillots bleus encore disponibles, au cas où... A midi, ChristopheVirant juge la pelouse du stade Jan Breydel praticable. C'est finalement l'Excelsior lui-même qui décide de ne pas jouer. François : " J'ai découvert sur internet qu'on déclarait forfait. Le coach nous a prévenus aussi. Mais ce ne sont pas les joueurs qui ont décidé de faire grève. Contrairement à ce que j'ai pu lire, il y avait suffisamment de joueurs prêts à jouer. J'en faisais partie. La direction a, apparemment, motivé sa décision par le souci de ne pas mettre l'intégrité physique des joueurs en danger. C'est compréhensible. Mais n'était-ce pas à l'Union belge de prendre ce genre de décision ? C'est bien beau de vouloir jouer à tout prix pour respecter le calendrier, mais que fait-on du confort des spectateurs, des dangers de la route... et de la santé des joueurs ? " Chantry : " Moi aussi, j'étais prêt à jouer. La direction en a décidé autrement. Maintenant, la date butoir, c'est le 24 décembre, c'est cela ? Joyeux Noël. Moi, je fête mes 25 ans le 22. Que recevrai-je comme cadeau ? Une bonne nouvelle ou un avis de décès ? " par daniel devosJ'ai découvert sur internet qu'on déclarait forfait contre le Cercle. (Guillaume François)