La vague d'acquisitions de clubs anglais par des investisseurs américains se poursuit. La semaine dernière, Derby County est passé aux mains de yankees. General Sports and Entertainment a payé 75 millions d'euros pour obtenir 93 % des parts du club qui n'a remporté qu'un match en 24 rencontres cette saison. La dégradation semble inéluctable, ce qui n'a pas empêché le club de transférer 7 joueurs cet hiver.
...

La vague d'acquisitions de clubs anglais par des investisseurs américains se poursuit. La semaine dernière, Derby County est passé aux mains de yankees. General Sports and Entertainment a payé 75 millions d'euros pour obtenir 93 % des parts du club qui n'a remporté qu'un match en 24 rencontres cette saison. La dégradation semble inéluctable, ce qui n'a pas empêché le club de transférer 7 joueurs cet hiver. L'histoire récente de Derby est marquée par un manque de stabilité à la fois sportive - Paul Jewell est le 7e manager depuis 2001- et financière. Le club change pour la troisième fois de propriétaire en deux ans. En avril 2006, la dette atteignait 75 millions d'euros. Seule l'accession à la Premier League pouvait sauver le club de la faillite, pensait un groupe d'hommes d'affaires. Ils investirent beaucoup d'argent en nouveaux joueurs et établirent un plan pour assurer la viabilité du club. Lorsque la promotion au plus haut niveau fut acquise et que la dette avait été réduite de moitié, les investisseurs ont dévoilé un plan pour augmenter de 34.000 à 44.000 places la capacité de Pride Park et construire aux environs du stade un complexe hôtelier et de restaurants appelé Pride Plaza. En octobre, un nouveau directeur fut engagé : Adam Pearson, un jeune quarantenaire qui avait déjà tiré Leeds et Hull City de la faillite. Il observa la situation et conclut qu'il faillait un apport d'argent frais. Pearson a recherché des capitaux et les a trouvés aux Etats-Unis. General Sports and Entertainement (GSE), de Rochester, Michigan, est dirigé par des hommes qui disposent d'expérience marketing dans des compétitions professionnelles. Ils connaissent également les proprios de Liverpool et d'Aston Villa et souhaitent gérer le club en y investissant, et pas en contractant des prêts bancaires avec le club comme garant. GSE veut retirer des bénéfices de Derby County en le revendant plus tard. La société espère que la valeur intrinsèque des clubs anglais aura augmenté d'ici cinq ans. L'éQUIPE NATIONALE joue ce soir contre la Suisse. Pas de David Beckham dans la première sélection de Fabio Capello. Logique, le médian (32 ans) manque de rythme vu que la compétition américaine est à l'arrêt depuis novembre. La presse anglaise en fait ses choux gras car Becks est à 99 sélections. Autre absent remarqué : le gardien Paul Robinson, critiqué lors de la campagne précédente. Et qui sera capitaine ? John Terry étant blessé, Manchester Utd préconise Rio Ferdinand et Liverpool Steven Gerrard. TRANSFERTS : les clubs ont dépensé quelque 220 millions d'euros. Les principaux transferts de dernière minute : Roy Carroll (G, Rangers) et Alan Stubbs (D, Everton) vers Derby County. Jari Litmanen (36 ans, A à Malmö, il n'a plus joué depuis son opération à la cheville l'été dernier) vers Fulham, Alan Hutton (D, Rangers) et Jonathan Woodgate (D, Middlesbrough) vers Tottenham, Jermain Defoe (A, Tottenham) vers Portsmouth, Grzegorz Rasiak (A, Southampton) vers Bolton, Afonso Alves (At, Heerenveen) vers Middlesbrough. FELIPE CAICEDO (19 ans), un attaquant équatorien, sera tout comme Filippo Mancini (17 ans et fils de Roberto) coéquipier d' Emile Mpenza. Manchester City voulait aussi l'attaquant de Portsmouth Benjani, auteur de 12 goals cette saison, mais l'opération a avorté. Benjani, qui aura la concurrence de Defoe et Baros, est arrivé trop tard à Manchester pour signer ses papiers. PETER T'KINT