ANALYSE: JURGEN CAVENS

Je ne pense pas. Nous avons gagné la Coupe de Belgique au terme d'un superbe second tour. On pouvait placer la latte haut. Mais après notre départ...
...

Je ne pense pas. Nous avons gagné la Coupe de Belgique au terme d'un superbe second tour. On pouvait placer la latte haut. Mais après notre départ... Nous avons repris avec un noyau de 28 joueurs. C'est trop. On fait trop de déçus. Des footballeurs sont arrivés pendant la préparation et même alors que le championnat avait repris ses droits. Ce n'est pas l'idéal. Daerden a aminci le noyau et est parvenu à créer une bonne ambiance. Nous avons même eu des activités communes en-dehors du football, à certains moments. Cela a resserré nos liens. Nous devons notre fantastique remontée à cette atmosphère. Notre dépendance à l'égard de Dosunmu sur le plan offensif. Quand il était dans un jour moindre, nous marquions difficilement. Heureusement qu'il a réparti ses buts sur différents matches. Je pense à des garçons qui n'ont pas tapé dans l'£il comme Van Dooren et De Decker. On ne les met pas souvent en évidence mais je travaille avec eux jour après jour et je sais ce qu'ils valent. Lolo a une classe folle. Terminer le plus haut possible, disons dans le top six. Luciano a été nettement moins régulier que lors du championnat précédent. Le gardien est complètement passé à travers son match à Zulte Waregem et a été exclu. Sinon, il a soufflé le chaud et le froid. Après un début hésitant, JonasDe Roeck a été convenable. Les prestations de KurtVan Dooren ont été régulières. IgorLolo a montré de bonnes choses aussi mais a connu des hauts et des bas. Wim De Decker a eu un rôle décisif dans l'entrejeu. Quelque peu dans l'ombre, il a bien distribué le jeu et a toujours évolué au-dessus de la moyenne, ce qui a éveillé l'intérêt du sélectionneur. Rapide, doté du sens du but, Tosin Dosunmu en a fait voir aux défenseurs adverses. JurgenCavens a souvent été blessé mais a aidé à faire la différence quand il était titulaire. Après un désastreux 4 sur 21 sous la direction de MarcBrys, Jos Daerden reprend l'équipe. Dès son premier match, le Germinal Beerschot arrache un point au Standard (2-2). Les Rats s'inclinent 5-1 à Roulers et sont derniers. Deux journées plus tôt, ils avaient été étrillés 4-0 à Mouscron. Le Germinal rafle les trois points à Anderlecht (2-0). Il reste sur un 18/24, tout est rose. L'équipe de Daerden occupe la 12e place. Lors des deux premiers matches de Jos Daerden, les Rats ont pris deux points, contre le Standard et Genk. Ils se sont ensuite inclinés à trois reprises, ce qui a donné l'impression que l'entraîneur n'apportait rien. Il a pâti toute la saison de cette étiquette négative. Pourtant, à partir de novembre, Daerden a obtenu d'excellents résultats. Il a obtenu de meilleurs footballeurs et a réduit la taille du groupe. Il a effectué la bonne analyse en estimant que le noyau n'était pas complémentaire. Comme le Germinal Beerschot avait pris du retard avant qu'il n'entre en fonction, sa belle remontée ne lui vaut aucun prix. Il occupe une position anonyme au classement. Trop souvent, Tosin Dosunmu a été invisible pendant ses matches mais il n'en a pas moins empilé les buts au point de prétendre au titre de meilleur réalisateur de notre championnat. Si l'incertitude qui plane sur son avenir ne l'avait miné, il aurait certainement marqué davantage. Victor De Oliveira était las de faire banquette au Club et estimait devoir jouer. Même dans une formation plus modeste comme le Germinal, le Brésilien n'a pas été capable de devenir titulaire. Il n'a entamé que quatre matches. 6.323 spectateurs par match, en moyenne, contre 5.701 un an auparavant. La vente des abonnements a progressé également, passant de 3.956 à 4.474. Très vite, des tensions sont nées entre la direction et Jos Daerden. Le coach a donc décidé de ne pas poursuivre sa tâche au club anversois la saison prochaine. Le Germinal Beerschot a signé deux victoires par 4-0 contre le Lierse et St-Trond. Les rentrées TV ont doublé en un an. Les rentrées commerciales augmenteront de 15 % la saison prochaine et le club travaillera avec un budget de 6,5 millions, soit un million de plus que cette année. Le Germinal Beerschot a notamment acquis De Roeck, Lolo et Hendrickx. Parmi les nouveaux, il y avait aussi des footballeurs décevants, comme Oztürk. KRISTOF DE RYCK