équipe type 4-4-2 Gardien

Yves De Winter a été exemplaire et il en a été récompensé par des sélections en Espoirs nationaux. Le deuxième gardien, Bart Deelkens s'est fracturé un pouce et YannickDe Winter était encore trop vert. Pendant le mercato, Westerlo a donc été rechercher Getulio au Brésil, comme réserve.
...

Yves De Winter a été exemplaire et il en a été récompensé par des sélections en Espoirs nationaux. Le deuxième gardien, Bart Deelkens s'est fracturé un pouce et YannickDe Winter était encore trop vert. Pendant le mercato, Westerlo a donc été rechercher Getulio au Brésil, comme réserve. Nico Van Kerckhoven continue à signer d'excellents matches. Le départ de Stef Wils à Gand pendant la trêve a été parfaitement compensé par Wouter Corstjens tandis que Jef Delen et Gunther Vanaudenaerde n'ont pas été moins méritants sur les flancs. JorisVan Hout s'est plié à son rôle de réserve. Emanuel Sarki a été blessé, MichaelModubi, WouterScheelen et MosesAdams ont perdu leur fraîcheur après un bon début, LukasZelenka est à la recherche de sa forme d'antan, Tom Van Imschoot n'a joué davantage qu'au second tour, Rachid Farssi a évolué avec un bonheur égal à l'arrière gauche, au milieu central ou gauche. Bertin Tomou, transféré de Mouscron, est fort, conserve le ballon mais marque peu. Jaime Ruiz a surpris par sa technique et son sens du but, comme OditaObiora, avec lequel il a formé un solide duo. De retour de blessure, Dieter Dekelver a manqué de rythme et Johan Sotil ne s'est pas intégré. Westerlo l'a découvert un peu par hasard en Colombie. Jaime Ruiz peut améliorer ses actions en course et la conservation du ballon. Il s'est effacé pendant la froideur hivernale mais avant et après cette période, il a trouvé le chemin des filets, marquant notamment deux buts lors de cinq matches. Malgré sa petite taille, Johan Sotil était considéré comme le successeur de NabilDirar sur le flanc. Rapide, bon technicien, il semblait avoir les qualités requises mais son caractère renfermé et ses limites linguistiques ont handicapé son intégration. De plus, il a connu un problème privé. 9e journée Westerlo s'impose 4-1 face à Tubize. C'est le premier des cinq matches durant lesquels Jaime Ruiz va marquer deux buts. 17e journée Nul blanc contre Courtrai. Westerlo est sixième avant la trêve. 28e journée Westerlo bat Genk 1-4, son meilleur score en déplacement. C'est le seul ténor qu'il bat deux fois : à la 11e journée, il s'était imposé 1-0. Nous avons été privés d'Evens, de Wagemakers et de Dirar. Nous pensions que ce serait plus difficile sans eux mais nous avons réussi notre saison. Nous avons pris des points tout en développant un beau jeu au premier tour, un moins bon au second, à cause de blessures, d'un certain manque de fraîcheur aussi. Nous avons obtenu un des meilleurs classements de notre histoire en D1. Wils était capable de défendre et de relancer le jeu de manière soignée. Corstjens l'a fait dans un autre style, plus défensif, mais grâce à lui, Stef ne nous a pas manqué. Nous avons toujours été collectifs. Nous avons joué au départ d'une organisation solide, en défendant et en attaquant de manière compacte. Nous avons Ruiz, un attaquant qui marque aisément. Il appelle sans cesse le ballon, joue en profondeur et rate rarement son coup. Peu d'expérience : nous avons souvent aligné un entrejeu et une attaque très jeunes. Nous avons manqué d'automatismes. Nous avons une marge de progression en ce sens, la saison prochaine. Delen et Van Kerckhoven nous ont été extrêmement précieux en défense, grâce à leur expérience car parfois, nous foncions trop vers l'avant. Ils ont d'ailleurs dû me freiner à plusieurs reprises.Jan Ceulemans a souvent pu répéter sa phrase favorite lors des conférences d'après-match, cette saison : " Nous avons fait ce que nous devions. " Westerlo a terminé là où on l'attendait, soit juste derrière les ténors. Ceulemans a accordé une chance durable d'atteindre leur niveau aux footballeurs en dessous de leur potentiel avant de les écarter. Son équipe a obtenu des résultats tout en cherchant le chemin du but et en développant un bon football. Le Caje conserve son bon sens et sa sérénité. Il est rarement sous pression et en préserve ses footballeurs. Malgré une interruption de deux ans suite à son passage au Club Bruges, il entraîne Westerlo depuis huit saisons. BON : Spectateurs Selon ses propres dires, Westerlo compte, comme d'habitude, 2.200 abonnés et une assistance moyenne de 5.000 personnes. BON : Encadrement Westerlo a subi quelques changements en marge : Erwin Vandenbergh n'est plus coordinateur des jeunes, Daan Stroobants a quitté la présidence des jeunes. DavidPaas, responsable commercial, a été remplacé par Jan Caers. BON : Spectacle Un football soigné et un buteur, Ruiz, en guise d'attraction. BON : Finances Westerlo a travaillé avec un budget de 6,5 millions d'euros et clôture la saison sans dette. MOYEN : Intégration Nicolas Timmermans, Johan Sotil et Sergio Hellings n'ont rien apporté, BertinTomou trop peu. Seuls Ruiz et Odita Obiora ont constitué des renforts. par Raoul De Groote