L'aspect humain privilégié. LES Statistiques

JOUEURS UTILISéS : Assou-Ekotto (16), Baynon (1), Blay (16), Brahami (10), Campi (3), Camus (4), Clamy (1), Djebbour (9), Durieux (1), Espartero (15), Guilmot (17), Ishiaku (17), Klukowski (16), Maton (8), Murcy (13), Odemwingie (3), Pinelli (6), Proto (17), Rogerio (3), Toyes (17), Van Handenhoven (16), Vervalle (13), Zambernardi (8).
...

JOUEURS UTILISéS : Assou-Ekotto (16), Baynon (1), Blay (16), Brahami (10), Campi (3), Camus (4), Clamy (1), Djebbour (9), Durieux (1), Espartero (15), Guilmot (17), Ishiaku (17), Klukowski (16), Maton (8), Murcy (13), Odemwingie (3), Pinelli (6), Proto (17), Rogerio (3), Toyes (17), Van Handenhoven (16), Vervalle (13), Zambernardi (8). BUTEURS : De Oliveira (1), Djebbour (2), Espartero (4), Guilmot (1), Ishiaku (8), Klukowski (2), Maton (2), Murcy (3), Odemwingie (2), Toyes (1), Van Handenhoven (2). ASSISTS : Assou-Ekotto (1), Blay (1), Brahami (1), Espartero (4), Ishiaku (3), Murcy (2), Pinelli (1), Toyes (1), Van Handenhoven (1), Vervalle (1). CARTES JAUNES : 19 CARTES ROUGES : 3 PENALTIES : 3 pour (3), 4 contre (3). CORNERS : 92 pour, 60 contre. FAUTES : 298 commises, 269 subies. Le gardien des Loups a démontré tout au long du premier tour qu'il était devenu un pilier incontournable de son équipe. Avec 100 matches de championnat à son compteur à seulement 21 ans, il a acquis une certaine expérience qui en fait un des portiers les plus sûrs de D1. Au point de décrocher sa première sélection chez les Diables Rouges face à la Serbie & Monténégro.A 33 ans, Daniel Camus a découvert les affres du banc de touche. Gêné par une blessure en début de saison et ensuite barré par le travail sans relâche de Mathieu Assou-Ekotto et Mario Espartero, l'ancien joueur du RWDM, Gand, Malines et Charleroi a dû se contenter de quelques bribes de matches avant de ne devoir sa titularisation qu'à la suspension d'un des deux Français. Pour juger notre travail, il faut d'abord se pencher sur nos objectifs du début de saison : maintenir le club en D1 et donner à la section jeune une nouvelle impulsion en détectant quelques joueurs capables à plus long terme d'évoluer en D1. Sur le plan sportif, on est sur le chemin de cet objectif. Mais on n'y est toujours pas. Il nous reste encore quelques points à grappiller. Et je trouve prématuré de parler d'autres objectifs tant que l'on n'a pas atteint notre première cible. Sur le plan du jeu, on peut voir que ce qui fait la différence entre une bonne équipe et une très bonne formation, c'est la qualité des footballeurs. Si on nous attribue une certaine philosophie de jeu, c'est grâce à la qualité technique de nos joueurs. Et cette qualité s'exprime dans un collectif. Si SilvioProto est bon, il le doit à l'assurance de sa défense, et si la défense est solide, elle le doit à son gardien qui se montre rassurant. C'est le collectif qui fait la différence chez nous et quand il ne s'exprime pas, l'ensemble n'est plus performant. C'est avec cette philosophie que nous avons construit le noyau en début de saison. On a privilégié d'abord l'aspect humain. Car d'un homme, on peut faire un footballeur. L'inverse ne se vérifie pas tout le temps. Dans cette optique, céder plus d'un joueur au mercato commencerait à poser problème. Mais pérenniser un club passe également par une survie financière. En cas de vente, il faudra donc espérer que les remplaçants prennent le sillage de ceux qui seront partis en ayant le même état d'esprit et la même efficacité . (S. Vande Velde)