équipe type 4-3-3

Gardien
...

Gardien Trop nonchalant, Alexandre Martinovic a dû céder sa place à Bojan Jorgacevic après la campagne Intertoto. Celui-ci joue moins bien des pieds mais a de meilleurs réflexes sur sa ligne et a une mentalité de professionnel. Le troisième gardien, Stijn Van der Kelen, a signé à Zulte Waregem. Défense En janvier, le transfert de MarkoSuler a apporté de la vitesse dans l'axe. Pendant la revalidation de DarioSmoje, BobanGrncarov, DjordjeSvetlicic, JonasDe Roeck ou parfois BerndThijs ont été postés derrière. Les arrières latéraux étaient trop faibles pour le système Sollied. Entrejeu Thijs, Grondin et à la fin De Roeck se sont relayés au milieu défensif. MilosMaric a apporté son agressivité et de l'équilibre à droite, BryanRuiz et KhalilouFadiga ont insufflé leur créativité à l'autre flanc. DavyDe Beule, longtemps blessé, et RandallAzofeifa sont entrés au jeu, ChristopheGrégoire et AlinStoica sont partis. Attaque Ruiz à gauche, Dominic Foley dans l'axe et Adekanmi Olufade/ Marcin Zewlakow (jusqu'à son départ) à droite constituaient l'occupation standard. Admir Haznadar a joué à gauche en cas de nécessité, alors que Zlatan Ljubijankic a été posté dans l'axe et Gil Vermouth à droite. Travail, dribbles fantastiques, sens du but, vista et même passes longues. Ses multiples atouts lui ont valu d'être déplacé de la gauche de l'attaque dans l'entrejeu, en l'absence de KhalilouFadiga. C'est un joueur de haut niveau. Son bagage technique devrait lui permettre de s'imposer au milieu gauche d'un 4-4-2 plutôt qu'en attaque dans le 4-3-3 de TrondSollied. Lors de ses entrées au jeu et de ses rares titularisations, il a manqué d'abattage et n'a pas participé au travail défensif. Il a inscrit un joli but en Coupe. 2e journée Gand signe sa plus ample victoire : 5-0 contre Genk. Il n'en faut pas davantage pour éveiller l'appétit du club. 28e journée Gand essuie son pire revers : 4-0 contre Mons. Il n'est plus question de grands desseins. L'irrégularité est la marque de fabrique de Gand. 34e journée Gand est qualifié pour la Coupe d'Europe puisqu'il dispute la finale de la Coupe contre Anderlecht. TrondSollied obtient un lot de consolation. Nous nous voyions un peu plus haut. Nous avons gaspillé beaucoup de points contre des adversaires que nous aurions dû battre, surtout en déplacement. Nous sommes donc mal classés par rapport à nos qualités. Pourquoi Gand a-t-il été aussi irrégulier ? A cause des nombreuses blessures et des remaniements consécutifs, faute d'automatismes ou à cause du laxisme de Trond Sollied, joint au fait que la majeure partie du groupe n'a pas l'habitude de s'affûter seule ? Un peu de tout. Beaucoup de nouveaux joueurs, un nouvel entraîneur. Nous avons tâtonné. Notre groupe brille surtout par son bagage technique. A certains moments, nous n'avons pas été assez mûrs ni organisés et nous avons manqué de calme à la finition. Nous avons été très mauvais contre Mons. D'un autre côté, notre qualification pour la finale de la Coupe compense notre classement décevant. Y a-t-il eu une sorte de résignation quand le groupe a appris que Sollied avait signé à Heerenveen ? Non. Nous nous sommes entraînés comme d'habitude. Nous savions qu'il y avait de fortes chances qu'il parte mais nous savions aussi que la Coupe était très importante. Gand ne l'a plus gagnée depuis 24 ans. On le sent. Peut-être cette perspective a-t-elle placé le groupe sous une saine pression.Trond Sollied n'a pas fait aussi forte impression que lors de son premier passage à Gand. Son équipe a été très irrégulière. Certes, il peut invoquer comme excuse le grand nombre de blessures. Celles-ci ont particulièrement handicapé la défense : elle n'a réussi à conserver le nul qu'une dizaine de fois. Le classement final ne correspond pas aux espoirs des Buffalos. Gand a fait oublier le blâme encouru à Courtrai (5-1) en gagnant 4-0 à domicile. Cela illustre à merveille l'irrégularité mais aussi le sang-froid de Gand et de son entraîneur. Dans le courant du second tour, on a appris que Trond Sollied et Chris Van Puyvelde allaient entraîner Heerenveen la saison prochaine. SPECTATEURS (bon) Une moyenne de 10.500 supporters, soit une augmentation de 2.000 par match. Le nombre d'abonnements est en hausse, passant de 5.800 à 7.300 cartes. ENCADREMENT (moyen) Ivan De Witte, Michel Louwagie et Trond Sollied n'ont pu s'empêcher de critiquer l'arbitrage, à tour de rôle. Les dirigeants ont brusquement critiqué publiquement l'équipe et le coach. Cedomir Janevski a suscité un bel émoi dans une interview. SPECTACLE (bon) C'était tout ou rien. Sollied a toujours opté pour l'attaque, ce qui a plu aux Buffalos. FINANCES (bon) Gand a bouclé sans problème son budget de 10,4 millions. La vente de GuillaumeGillet, Christophe Grégoire et Nicolas Lombaerts permet de contrôler les finances. Pour la première fois depuis 18 ans, Louwagie n'a pas dû procéder à des ventes. INTÉGRATION (moyen) Les trois quarts de l'équipe ont été renouvelés : Maric, Suler, DeRoeck et Jorgacevic ont été bons, Ljubijankic, Grondin, Moia, Rosales, Mutavdzic, Thijs et Fadiga moyens, Grncarov et Vermouth mauvais . Les arrières latéraux n'ont pas été remplacés comme il l'aurait fallu et Gand n'a pas de buteur pur sang. par Raoul De Groote