Même si, mathématiquement, rien n'est encore certain, l'ancien club de Gunther Schepens, Karlsruhe, lanterne rouge de Bundesliga, est sûr de retrouver la D1 la saison prochaine. " Nous devons être réalistes et cesser de rêver d'un scénario impossible ", a déclaré le vice-président Rainer Schütterle au quotidien Die Welt. " Tout au plus pouvons-nous espérer un match de barrage avec le troisième de 2eBundesliga. "
...

Même si, mathématiquement, rien n'est encore certain, l'ancien club de Gunther Schepens, Karlsruhe, lanterne rouge de Bundesliga, est sûr de retrouver la D1 la saison prochaine. " Nous devons être réalistes et cesser de rêver d'un scénario impossible ", a déclaré le vice-président Rainer Schütterle au quotidien Die Welt. " Tout au plus pouvons-nous espérer un match de barrage avec le troisième de 2eBundesliga. " L'entraîneur, Edmund Becker, reste combatif : " Nous quitterons ce beau championnat en soldats. " Le manager, Rolf Dohmen nuance : " Nous nous battrons jusqu'au bout, tout en étudiant ce qui se passera en cas de rétrogradation. Une chose est sûre : nous allons devoir nous serrer la ceinture. " Sa mauvaise campagne de transferts l'été dernier a soulevé l'indignation des supporters, qui font du manager le bouc émissaire des problèmes de leur club. Karlsruhe n'a pas de véritable buteur. En 27 matches, l'équipe n'a inscrit que 18 buts. C'est d'autant plus décevant que les joueurs n'ont pas trouvé le chemin des filets adverses depuis huit matches. " Nous allons effectuer un revirement radical ", confirme Schütterle. Le budget actuel de 17,5 millions d'euros est réduit à huit millions. Le club avait fêté son retour parmi l'élite, il y a trois ans, avec un budget équivalent. Il doit tenir compte de sa dette, qui s'élève à deux millions. " Heureusement, nous avons une bonne école des jeunes. Il est temps de récolter les fruits de nos efforts. "Le noyau actuel de 24 éléments devrait être réduit. Un tiers du groupe possède un contrat, un tiers possède une clause libératoire en cas de descente et l'autre tiers peut ou doit partir. Sebastian Freis rejoint le FC Cologne mais Becker, qui travaille, au club depuis trente ans, à différents postes, ne quittera pas le navire. SELIM TEBER (28 ans), capitaine de Hoffenheim, clôture un chapitre de trois ans. Le médian est libre de transfert et il a deux offres de l'étranger. MARKUS BABBEL (39 ans), ancien international, peut suivre les cours d'entraîneur à la célèbre école de Cologne en juin. Le coach du VfB Stuttgart, qui a récemment reconduit son contrat d'un an, ne possède pas le diplôme requis. Par ailleurs, le médian brésilien Elson (27 ans) reste jusqu'en 2011. ERNST MIDDENDORP (50 ans) a trouvé un employeur : le RW Essen. L'ancien entraîneur d'Arminia Bielefeld a été embauché par Thomas Strunz. L'ex-international est directeur sportif du RW et est chargé de faire monter le club en D3. MEHMET SCHOLL (38 ans), l''ex-international du Bayern qui a raccroché en 2007, entraîne les jeunes du Bayern. Il touche 500 euros pour coacher les -13 ans, où joue son fils Lucas-Julian aux côtés de Jonathan Klinsmann (12 ans). KEVIN KURANYI (27 ans) a déclaré qu'il honorerait son contrat à Schalke 04, valable une saison encore, même s'il intéresse le Werder Brême. ROBERT ENKE (31 ans), en fin de contrat à Hanovre 96, intéresse le Bayern, qui ne semble plus faire confiance à son jeune gardien, Michael Rensing. Jürgen Klinsmann, cible du mécontentement général, achèvera la saison. LE WERDER est privé du médian danois Daniel Jensen jusqu'à la saison prochaine : il a été opéré du tendon d'Achille droit. ARNE FRIEDRICH, le capitaine de Hertha BSC, a été opéré au ménisque gauche. La saison du défenseur international est achevée. Il venait de se rétablir d'une blessure musculaire. FRÉDÉRIC VANHEULE