Trond Sollied est le dernier entraîneur à avoir offert un titre au Club. C'était au terme de la saison 2004-2005. Cette année-là, le Club Bruges a gagné 79 points et s'est ainsi adjugé son 13e titre. Son bilan : 24 victoires, trois défaites, sept nuls, 83 buts pour, 25 contre. En finale de la Coupe de Belgique, il s'incline 2-1 face au Germinal Beerschot. En qualifications pour la Ligue des Champions, le Club évince les Bulgares du Lokomotiv Plovdiv au deuxième tour préliminaire avant d'être éliminé par le Shakhtar Donetsk, ce qui le renvoie en Coupe UEFA. Il élimine LB Châteauroux et est versé dans la poule C, qui l'oppose à Dnjepr Dnjepropetrovsk, à la Real Saragosse, à l'Austria Vienne et au FC Utrecht. Il termine quatrième avec cinq points.
...

Trond Sollied est le dernier entraîneur à avoir offert un titre au Club. C'était au terme de la saison 2004-2005. Cette année-là, le Club Bruges a gagné 79 points et s'est ainsi adjugé son 13e titre. Son bilan : 24 victoires, trois défaites, sept nuls, 83 buts pour, 25 contre. En finale de la Coupe de Belgique, il s'incline 2-1 face au Germinal Beerschot. En qualifications pour la Ligue des Champions, le Club évince les Bulgares du Lokomotiv Plovdiv au deuxième tour préliminaire avant d'être éliminé par le Shakhtar Donetsk, ce qui le renvoie en Coupe UEFA. Il élimine LB Châteauroux et est versé dans la poule C, qui l'oppose à Dnjepr Dnjepropetrovsk, à la Real Saragosse, à l'Austria Vienne et au FC Utrecht. Il termine quatrième avec cinq points. Deux entraîneurs : Jan Ceulemans jusqu'au 2 avril 2006, puis Emilio Ferrera, qui remporte quatre des cinq derniers matches. Le Club termine troisième en championnat avec 64 points, soit six de moins que le champion, Anderlecht. Son bilan : 18 victoires, six défaites, dix nuls, 51 buts pour et 33 contre. Il est éliminé en 16e de finale de la Coupe par Zulte Waregem (2-1). Au troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, le Club bat les Norvégiens de Valerengen et se qualifie pour la phase de poules. Dans le groupe A, il affronte la Juventus, le Bayern et le Rapid Vienne. Il est troisième avec sept points et est versé en 16e de finale de la Coupe UEFA, stade auquel il est éliminé par l'AS Rome. Encore deux entraîneurs : Emilio Ferrera jusque fin janvier 2007 puis Cedomir Janevski. Le Club est sixième en championnat avec 51 points, soit 16 unités de moins qu'Anderlecht, à nouveau champion. Le bilan : 14 victoires, onze défaites et neuf nuls, 58 buts pour, 40 contre. Il remporte la Coupe de Belgique au détriment du Standard (1-0). En Coupe UEFA, il termine cinquième de la phase par poules, avec deux unités. Il est dans le groupe B, avec Tottenham, le Dinamo Bucarest, le Bayer Leverkusen et le Besiktas. Bilan de Ferrera en championnat : 32pts sur 57 (9 victoires, 4 revers, 5 nuls) Bilan de Janevski en championnat : 19pts sur 45 (5 victoires, 7 défaites, 3 nuls) Première saison de Jacky Mathijssen. Le Club termine troisième avec 67 points, trois de moins qu'Anderlecht, dix de moins que le Standard, champion. Son bilan : 20 victoires, sept défaites, sept nuls, 45 buts pour, 30 contre. Il est éliminé en huitièmes de finale de la Coupe par le Cercle (1-0) et bouté du premier tour de la Coupe UEFA par Brann Bergen (0-1, 1-2). Deuxième saison de Mathijssen, qui apprend le 28 mars qu'il devra se chercher un autre employeur en fin de saison. Le Club est à nouveau troisième du championnat avec 59 points, 18 de moins que le Standard, champion après des barrages contre Anderlecht. Son bilan : 18 victoires, onze défaites, cinq nuls, 59 buts pour, 50 contre. Roulers l'élimine en huitièmes de finale de la Coupe (1-0). Bruges élimine certes les Young Boys Berne au premier tour de la Coupe UEFA et se qualifie pour la phase par poules, dont il termine quatrième avec trois points, après avoir joué contre Rosenborg, Saint-Etienne, Valence et Copenhague. Première saison d' Adrie Koster, qui signe un contrat d'un an, avec une option à lever en mars. Cette option, valable jusqu'en 2011, est levée le 24 février 2010, et le 25 mars, le Club prolonge le bail de Koster jusqu'en juin 2012. Le Club achève le championnat régulier à la deuxième place avec 57 points, soit douze de moins qu'Anderlecht et huit de plus que Gand, son plus proche poursuivant. Après division par deux des points, Bruges est troisième des playoffs avec 41 unités, 18 de moins qu'Anderlecht et autant que Gand, le vice-champion, qui compte une victoire de plus dans les playoffs. En championnat régulier, le Club compte 17 victoires, cinq défaites et six nuls, dans les playoffs, trois victoires, quatre défaites et trois nuls. En 38 matches, il marque 66 buts et en encaisse 49. Le Club est éliminé des quarts de finale de la Coupe par Gand. Au troisième tour préliminaire de l'Europa League, le Club élimine le FC Lahti puis, dans les playoffs, Lech Poznan. Il termine deuxième avec onze unités de son groupe, où on retrouve le Shakhtar Donetsk, le Partizan Belgrade et Toulouse. Il est éliminé par Valence au tour suivant. Deuxième saison d'Adrie Koster. Après 22 journées, le Club est quatrième avec 36 points, 14 de moins qu'Anderlecht, le leader. Son bilan ? Onze victoires, huit défaites et trois nuls, 45 buts pour, 29 contre. Bruges est éliminé des huitièmes de finale de la Coupe de Belgique par le Germinal Beerschot. Dans les playoffs de l'Europa League, il se joue du Dinamo Minsk et est associé au PAOK Salonique, au Dinamo Zagreb et à Villareal dans le groupe D, dont il termine dernier avec trois unités. Troisième à quatre reprises, une fois sixième, le Club perd de plus en plus de terrain en Belgique. Le fossé qui le sépare d'Anderlecht s'agrandit. En l'espace de cinq ans, le Club n'a gagné qu'un trophée, la Coupe de Belgique. Sur la scène européenne, après une bonne campagne en Ligue des Champions sous la direction de Jan Ceulemans, il ne passe l'hiver qu'une fois, lors de la première saison d'Adrie Koster.