Combien de temps peut encore tenir l'excuse qu'il est " impossible de construire en même temps un beau stade et une belle équipe " ?

On a construit un stade mais il y a une autre chose importante qu'on oublie : à la même période, Gand a perdu tout son entrejeu. Smolders et Jorgensen sont partis, Thijs s'est blessé. Aujourd'hui, le stade est là, l'équipe a du mal, mais je préfère avoir des installations magnifiques et une équipe à la traîne que l'inverse. Parce que le stade, c'est du moyen et long terme. On sait qu'on va encore souffrir. Pas de play-offs, ça veut dire beaucoup moins de recettes et des droits TV qui baissent. Si je n'avais pas autant d'expérience, je serais peut-être un peu nerveux. Mais on a prouvé il y a dix ans qu'on pouvait rembourser une grosse dette tout en maintenant un bon niveau sportif, et ce qu'on vit aujourd'hui est bien moins stressant. Il faut seuleme...

On a construit un stade mais il y a une autre chose importante qu'on oublie : à la même période, Gand a perdu tout son entrejeu. Smolders et Jorgensen sont partis, Thijs s'est blessé. Aujourd'hui, le stade est là, l'équipe a du mal, mais je préfère avoir des installations magnifiques et une équipe à la traîne que l'inverse. Parce que le stade, c'est du moyen et long terme. On sait qu'on va encore souffrir. Pas de play-offs, ça veut dire beaucoup moins de recettes et des droits TV qui baissent. Si je n'avais pas autant d'expérience, je serais peut-être un peu nerveux. Mais on a prouvé il y a dix ans qu'on pouvait rembourser une grosse dette tout en maintenant un bon niveau sportif, et ce qu'on vit aujourd'hui est bien moins stressant. Il faut seulement patienter un peu. Je reconnais que pendant les travaux, la direction s'est un peu trop éloignée du sportif. Et on ne peut pas sous-estimer les effets négatifs d'un nouveau stade sur l'équipe qui joue dedans ! Tous les 15 jours, notre adversaire est hyper motivé parce qu'il découvre un cadre merveilleux. Pour nos joueurs, il n'y a pas vraiment l'avantage de jouer à domicile parce que tout est nouveau par rapport à l'ancien stade. Quand on bâtit une nouvelle tribune, les repères restent : la pelouse, la position du soleil, la direction du vent et de la pluie,... Ici, rien de tout cela. Pas du tout. J'ai toujours fait beaucoup de transferts en janvier, ça permet de préparer déjà la saison suivante. Sels prouve directement qu'il a un très bon niveau mais je peux citer deux autres transferts qui ont besoin de temps parce qu'ils doivent s'adapter. Milicevic a eu quelques bobos parce qu'il n'était pas habitué à un régime d'entraînement comme le nôtre. Habibou doit aussi trouver ses marques, il découvre une autre manière de jouer. S'ils sont en ordre pour l'été, nous aurons gagné quelques mois. Je vous arrête... Qui vous dit qu'on ne gardera par Rednic ? On lui a fixé un objectif : qualifier Gand pour l'Europe. C'est toujours possible via les PO2, on a failli y arriver la saison dernière. Et si ce but n'est pas atteint, rien ne dit qu'il ne resterait pas. Il y a plusieurs critères : on demande à notre coach de montrer de la continuité, de la stabilité, il doit améliorer le niveau sportif, prouver qu'il est toujours motivé à 100 %, il faut aussi que les joueurs restent à fond derrière lui. Si Rednic répond à toutes ces conditions, il pourrait toujours être ici dans six mois. Je refuse l'étiquette de club qui jette un nombre incalculable d'entraîneurs. Sollied est venu trois fois, Leekens est resté trois ans, Preud'homme deux saisons puis il a décidé de partir, Dury a aussi choisi de s'en aller. OK, ça a beaucoup bougé depuis un an et demi. On a peut-être eu l'une ou l'autre réaction de panique, on aurait peut-être dû patienter dans certains cas. Ce boycott unanime a un aspect positif, il prouve que les joueurs sont solidaires. Le côté négatif, c'est qu'il ne peut pas porter ses fruits parce que la presse gagne toujours. Je suis dans le milieu depuis bientôt 25 ans, je l'ai bien compris. Tu peux gagner contre un journaliste, pas contre les médias en général. Ils sont plus forts parce qu'ils ont toutes les facilités pour influencer les lecteurs, les supporters, tout le monde. C'est quoi, un espion ? Même le T1 est censé espionner les joueurs. Ce n'est pas pour cela que Ferrera n'est plus adjoint. Le problème, c'est qu'on avait, pour l'équipe A et les Espoirs, sept entraîneurs à temps plein. C'était exagéré. Ferrera n'est pas rétrogradé. On cherchait un responsable pour nos équipes de jeunes, on a analysé plusieurs profils, aucun ne nous plaisait. Et quand on en a parlé à Ferrera, il nous a dit que ça l'intéressait. Lui-même n'est pas déçu par son changement de fonction. PAR PIERRE DANVOYE