L' équipe type 4-4-2

Gardien
...

GardienDavy Schollen n'a pas été en mesure d'inquiéter Jan Moons, faute de supporter la pression et il va rejoindre le NAC Breda. Moons est un gardien moderne. Il reste sur sa meilleure saison à Genk. DéfenseBrian Priske et DidierZokora ont pratiquement tout joué et atteint un niveau satisfaisant. AaronMokoena et AkramRoumani ont un peu pâti de la CAN. BerndThijs n'a joué libéro qu'une seule fois. EntrejeuTheo Janssen et GertClaessens n'ont pas convaincu, ce qui a nui à la créativité. Seul ThomasChatelle est parvenu à créer quelque surprise, quand il a été aligné en 4-5-1 derrière l'avant ou à ses côtés. MirsadBeslija et KoenDaerden, longtemps blessés, ont cherché leur forme. En fin de saison, FarisHaroun a démontré son talent et son abattage. AttaqueNi Kevin Vandenbergh ni Paul Kpaka ni Cédric Roussel n'ont éclos, même si ce dernier a quand même trouvé le chemin du but. Genk n'a pas défini de duo complémentaire, pour diverses raisons : Kpaka a été longtemps blessé et tous trois ont eu du mal à descendre et à lier le jeu. 12e et 13e journéesGenk est éliminé 0-2 des 16e de finale de la Coupe par Heusden-Zolder, sa filiale. 25e journéeGenk est battu 2-1 à Lokeren. Louis Cauffman, le préparateur mental, est la première victime des mauvais résultats. 28e journéeGenk s'incline 3-1 à l'Antwerp. Le mardi suivant, Sef Vergoossen démissionne, Jos Daerden, son adjoint, est limogé. Pierre Denier et Ronny Van Geneugden prennent leur succession. Le gardien est devenu un élément clef sur le terrain comme en dehors. Sobre, il est toujours bien placé, malgré l'épisode des crampes au Standard. Il a admis prendre de la créatine û qui n'est pas un produit prohibé. On attendait de lui qu'il joue en profondeur et crée la surprise devant le but mais celui qui est devenu un médian à Vitesse n'a pas apporté assez, par manque d'assurance. Il a tenté de combler les brèches par son jeu de position mais même de ce point de vue, il a manqué de conviction.Que retenez-vous de la saison ? Nous avions déjà 56 points à l'avant-dernière journée, contre 55 sur l'ensemble de la saison précédente. Si nous n'observons que les points, nous avons fait mieux qu'il y a un an, alors que nous n'avons plus Sonck, Dagano et Skoko. Je ne prétends pas pour autant que nous avons réussi notre saison car nous n'avons pas atteint notre premier objectif, l'Europe.` Genk n'a pas trouvé de duo d'attaque complémentaire et a manqué de créativité dans l'entrejeu. Nous avons essayé différents systèmes sans trouver de parade mais l'achat d'un joueur ne résoudra rien. Le noyau recèle assez d'éléments et moi-même, j'ai prouvé que j'étais créatif derrière les attaquants, en pointe ou à droite. Les observateurs font une obsession de ce joueur créatif. C'est exagéré. Le changement d'entraîneur et le fait que nous ne pouvions plus briguer de place européenne ont eu un effet libérateur sur certains. Qu'ont apporté l'oreillette et le préparateur mental ? Le suivi psychologique est une nouveauté dans le football belge mais c'est un aspect délicat dans un sport collectif. On y est confronté à vingt joueurs à la personnalité différente. L'oreillette n'a pas eu beaucoup d'impact sur les joueurs de champ. Cela s'est même retourné contre nous, car on en a beaucoup parlé.Sef Vergoossen a vécu une préparation difficile, car il a dû attendre longtemps avant que son noyau soit complet. Il a apporté du changement à Genk, avec un préparateur mental et l'utilisation d'oreillettes. Longtemps ûtrop aux yeux de certains qui auraient préféré qu'il accorde leur chance aux jeunesû, il a fait confiance aux mêmes, en 4-4-2. Après la trêve, il a effectué des changements, en vain. Les supporters ont manifesté contre lui à Genk-La Louvière. Par la suite, l'entraîneur a été mis sous pression par le président Jos Vaessen, qui a répété qu'il resterait certainement jusqu'à la fin de la saison. Après la 28e journée, Vergoossen a préféré démissionner. Pour la quatrième fois de sa carrière, Pierre Denier a assuré l'intérim, cette fois avec l'aide de Ronny Van Geneugden et de Dirk Staelens, l'entraîneur des Espoirs. Denier a offert leur chance aux jeunes. Spectateurs : très bon Pas de baisse, puisque les 21.500 abonnements étaient écoulés avant le début de la saison. Cependant, pour le match de Coupe contre Heusden-Zolder, il n'y avait que 10.000 personnes. En championnat, l'assistance moyenne est de 23.650 spectateurs. Ambiance : moyen Paul Theunis est devenu président de la commission sportive mais n'a pu se libérer suffisamment. Genk a changé d'entraîneur et a engagé Ariel Jacobs comme directeur technique, après de longues hésitations. Spectacle : mauvais Hormis un spectaculaire 3-5 au Lierse, les supporters sont restés sur leur faim. Finances : bon Genk a bouclé sans problème son budget de 15 millions mais n'a pas engrangé de surplus à cause de son échec sur le plan européen. Adaptation : moyen Genk a cédé une volée de joueurs, notamment à Heusden-Zolder. De Vaesen, Kpaka, Mokoena, Claessens, Janssen, Sigurdsson, Priske et Roussel, ce sont les deux derniers qui ont émergé.