équipe type 4-3-3 Gardien

Bojan Jorgacevic est devenu le préféré du public grâce à ses réflexes spectaculaires mais sur les coups francs, les corners et à la relance, il possède encore une certaine marge de progression.
...

Bojan Jorgacevic est devenu le préféré du public grâce à ses réflexes spectaculaires mais sur les coups francs, les corners et à la relance, il possède encore une certaine marge de progression. Il a fallu bricoler à droite jusqu'à ce que Roy Myrie soit intégré. De l'autre côté, Kenny Thompson est entré en concurrence avec ErlendHanstveit. Dans l'axe, l'arrivée de Stef Wils a ramené la sérénité après quelques matches catastrophiques de MarkoSuler. Dario Smoje (déchirure du tendon d'Achille) n'a pas retrouvé son niveau. Bernd Thijs paraissait indispensable au milieu défensif mais Christophe Grondin l'a remplacé sans problème pendant sa blessure, Tim Smolders, Milos Maric et Randall Azofeifa se disputant les deux autres places. Roberto Rosales, monté au milieu droit, a eu plus de mal à se faire une place au second tour. Zlatan Ljubijankic a bien repris le rôle de Dominic Foley. Grâce au transfert hivernal de MbayeLeye et d' AdnanCustovic, Adekanmi Olufade, blessé et capricieux, ne s'est pas fait regretter. Bryan Ruiz a été plus décisif que jamais du flanc gauche. A gauche de l'entrejeu, en 4-4-2, Bryan Ruiz risquait de ne plus retrouver le niveau atteint la saison passée mais il s'est épanoui comme avant en décrochage ou ailier gauche. Recevoir le brassard de capitaine lui a fait du bien. Il devait apporter plus de solidité défensive à l'ensemble mais les circonstances lui ont été défavorables. Il a d'abord dépanné à l'arrière droit puis dans l'axe à côté de MarkoSuler, peu sûr, et il s'est blessé. 1re journée Gand bat Mons 5-0 : c'est l'euphorie. 11e journée Les Buffalos réalisent un nul 1-1 contre Dender : ils entament une série peu brillante de 5/21 avant la trêve hivernale. 18e journée Gand s'impose 1-2 à Mons : les sept transferts hivernaux ont renforcé l'équipe, qui dispute un brillant second tour. 24e journée Gand bat Lokeren 0-1 : il signe une série de dix matches sans défaite.Notre premier tour a été moyen, le second très bon : nous sommes généralement restés dans le premier peloton. Nous avons eu besoin de temps, en début de saison, pour nous adapter aux exigences de l'entraîneur. Ensuite, le club a opéré des transferts intelligents. L'équipe est devenue plus athlétique. Nous étions forts dans les duels et avons rivalisé avec les meilleurs. Sa mentalité. J'ai beaucoup apprécié l'âme du groupe : même quand nous étions dixièmes, chacun sentait qu'il fallait réagir. Ce n'est pas pour rien que nous avons une des meilleures attaques du championnat. Nous sommes très forts offensivement, avec quatre footballeurs qui ont marqué une dizaine de buts chacun : Ruiz, Leye, Custovic... L'équipe a travaillé dur et Ruiz a pu faire la différence individuellement. Beaucoup de gens nous le rappellent. A nous de poursuivre sur notre lancée la saison prochaine. Pourquoi ne disputerions-nous pas un premier tour du niveau de celui qui vient de s'achever ? Evidemment, chaque saison est différente. Nous devons surtout éviter les petites fautes commises au premier tour. Notre manque de concentration nous a coûté des points. Il a d'abord tenté de procéder en 4-4-2 mais il s'est progressivement tourné vers le 4-3-3. Il a été impliqué dans la gestion des transferts hivernaux et il a veillé à ce que l'équipe soit renforcée par des joueurs plus costauds mentalement et physiquement. La direction gantoise lui avait offert un contrat de trois ans. Ce projet à long terme l'a libéré de la pression durant sa première saison. Il s'est fait remarquer par son langage cru et ses réactions virulentes à l'égard de l'arbitrage mais il a réédité ce qu'il avait imposé au Standard : une vision d'un football direct, vers l'avant, sans tralala.BON : Spectateurs Gand recense 8.380 abonnés. La saison prochaine, il n'en acceptera pas plus de 9.000 pour pouvoir écouler 1.662 billets par match. L'assistance moyenne a atteint 10.850 personnes. BON : Encadrement Un nouveau staff (entraîneur, deux adjoints, un préparateur physique, un entraîneur des gardiens), un nouveau manager des jeunes et une meilleure collaboration. Quelques critiques à l'égard de l'arbitrage. BON : Spectacle Malgré un premier tour moindre, Gand a toujours été offensif. C'est une des équipes les plus productives. BON : Finances Avec un budget de 12,5 millions, Gand visait la cinquième place. Puisque l'équipe est qualifiée pour l'Europe, le club doit puiser dans ses poches. L'engagement de Leye et de Hanstveit a été un risque calculé mais justifié par le classement atteint. BON : Intégration Custovic, Leye, Hanstveit, Wils, Smolders, Myrie, Thompson et Boeckx ont fait ce qu'on attendait d'eux. Duarte, Sorokin et Nfor n'ont pas atteint le niveau requis, pour diverses raisons. par Raoul De Groote