équipe type 4-4-2 Gardien

Frédéric Herpoel a été bon. Il n'a fait l'impasse que sur deux matches. En outre, il n'a pris qu'une carte jaune, contre St-Trond, et a marqué sur penalty contre Mouscron. Sa doublure, Alexandre Martinovic, a joué 180 minutes et a encaissé un but, contre Lokeren.
...

Frédéric Herpoel a été bon. Il n'a fait l'impasse que sur deux matches. En outre, il n'a pris qu'une carte jaune, contre St-Trond, et a marqué sur penalty contre Mouscron. Sa doublure, Alexandre Martinovic, a joué 180 minutes et a encaissé un but, contre Lokeren. Fred a gagné le Fair-Play de l'Année Cette ligne a trouvé son équilibre. Grégoire a délivré le plus d'assists, de la gauche et dans l'axe, Stoica a retrouvé son meilleur niveau, soutenu par Pavlovic. De Beule, parfois invisible à droite, a été écarté à plusieurs reprises. Noukeu n'a pas émergé mais Petter s'est bien adapté. Azofeifa (défensif) et Ruiz (offensif) ne manquent pas de potentiel. NicolasLombaerts a été bon dans l'axe et à gauche, GuillaumeGillet a progressé. A droite, DarioSmoje a étalé sa classe et DjorgeSvetlicic a gommé son irrégularité. StephenLaybutt a déçu. Jean-JacquesDomoraud (droit) et N'Diaye (gauche) ont besoin de temps. SandyMartens (droit) a été longtemps blessé. DominicFoley et AdekanmiOlufade forment un duo complémentaire, l'un par ses déviations, l'autre par son sens du but. Ils ont joué un moment à coup d'infiltrations. La production du Togolais a stagné au second tour. MarcinZewlakow a été handicapé par une blessure puis a pâti du fait que l'entraîneur a reconduit son équipe. Plusieurs footballeurs ont évolué à un haut niveau mais Alin Stoica est le plus méritant. Il était classé, il a été accueilli avec scepticisme et a joué avec un contrat - maigre - à la prestation. Il a joué avec efficacité et plus collectivement qu'avant. Son raffinement technique est un régal pour l'£il. Il semblait prometteur en début de saison mais il n'a pas trouvé sa place : Stoica ayant émergé tandis que d'autres comme Petter et Azofeifa ont davantage marqué le jeu de leur empreinte. Aligné quelques fois sur le flanc droit au lieu de l'axe, il y a été mal à l'aise. Il n'a pas réussi à acquérir du volume. 1re journéeGand est étrillé 5-0 au Club Bruges mais va signer une superbe série (13 sur 15) à partir de la septième journée, posant les jalons de sa saison. 26e journéeDéfaite 0-2 face au Cercle. Le président Ivan De Witte et le manager Michel Louwagie critiquent publiquement les choix tactiques de Georges Leekens. 33e journéeGand s'incline 1-2 face au Germinal Beerschot et ne peut plus briguer la troisième place et n'est plus maître de son sort européen. Comment jugez-vous cette saison ? Nous vivions l'Europe et nous aurions dû nous qualifier pour la finale de la Coupe mais la saison est positive. Les résultats des derniers matches ont été décevants : nous n'avons pas un noyau aussi étoffé qu' Anderlecht, Bruges, le Standard ou Genk. Dès que nous avons quelques blessés, il nous est difficile de gagner. C'est là que se situe la différence. Mais si on compare l'équipe gantoise aux autres, nous nous tirons bien d'affaire. Peut-être avons-nous pâti de la pression exercée en Coupe mais il ne s'agissait pas d'un manque de concentration. Nous formons un bon bloc sans individualistes. La mentalité et l'ambiance sont excellentes et en plus, l'attaque a bien fonctionné. Des éléments importants étaient partis - Wouter Vrancken et Mbark Boussoufa. Il fallait intégrer de nombreux nouveaux joueurs. Le Standard a aussi raté son départ et cela ne l'a pas empêché de terminer troisième. Nous avons perdu des points en fin de parcours. Difficile à dire. L'essentiel est de jouer. J'ai été titularisé à de nombreuses reprises. Tout est allé plus vite que je ne le pensais. Georges Leekens a formé son équipe en fonction de personnalités dans l'axe et a conservé son concept, quitte à faire jouer certains éléments ( DominicFoley, AdekanmiOlufade, DarioSmoje) à coups d'infiltrations. Il a insufflé confiance à son équipe mais a excédé certaines personnes en confinant sur le banc des transferts jugés valables comme Azofeifa, Ruiz, MarcinZewlakow et PatriceNoukeu. Il a relancé la carrière d' AlinStoica et de Petter. Comme toujours, il a joué le jeu avec les journalistes et l'entourage du club. Il a rendu une image positive aux Buffalos mais n'a pas réussi à atteindre la finale de la Coupe et, à une journée de la fin de la compétition, il n'était pas encore assuré d'un billet UEFA, notamment parce que son équipe a parfois été déconcentrée. Gand a frôlé la barre des 9.000 spectateurs, en tenant compte des actions. Le club dénombre 6.200 abonnés, soit 500 de plus que la saison passée. La location des loges et des business seats est en hausse aussi. Ivan De Witte, Michel Louwagie et Georges Leekens ont entretenu des relations tendues. La prolongation du contrat de l'entraîneur s'éternise, officiellement parce qu'on n'a pas encore trouvé la forme juridique adéquate. Après un départ difficile, Leekens a trouvé son équipe type. Celle-ci est plus efficace devant le but et plus sereine dans l'entrejeu. Gand dégage un bénéfice d'exploitation sans vendre de joueurs, comme la saison passée. Il n'est plus obligé de céder ses meilleurs éléments pour apurer ses dettes. Stoica, Olufade, Gillet, Svetlicic sont autant de transferts réussis, comme Petter, Azofeifa, Ruiz, Zewlakow, qui ont moins joué. Les qualités de Martinovic mais surtout de N'Diaye, Domoraud et Noukeu sont moins manifestes. par Raoul De Groote