équipe type 4-5-1

Gardien
...

Gardien Bram Verbist a signé une saison méritante. Sa technique de frappe a constitué un atout pour une équipe qui place l'accent sur la précision et la profondeur des passes. Blessé au ménisque lors de la 28e journée, il a été bien remplacé par RubinDantschotter. Défense Remaniée, la dernière ligne a été très stable. FrederikBoi a été une révélation à droite. AnthonyPortier et DenisViane ont été brillants dans l'axe, même quand ils avaient beaucoup d'espaces derrière eux. TomVan Mol a souvent dû céder sa place à PrinceNyoni, un médian plus mobile. Entrejeu Besnik Hasi a été important pour la circulation du ballon, SergiySerebrennikov a créé des espaces, HonourGombami et OlegIachtchouk ont apporté de la profondeur. StijnDe Smet a marqué et fait marquer. TonySergeant a été un transfert hivernal utile. Attaque De Sutter a brillé, jusqu'à sa blessure en février. Il a été remplacé par Gombami, Iachtchouk, De Smet et KristofSnelders, avec un succès mitigé. La percée absolue. Le 5 février, quand il s'est déchiré les ligaments croisés, il avait déjà délivré six assists et marqué dix buts en championnat, six en Coupe. Troisième au Soulier d'Or, il a été appelé en équipe nationale. Il est très convoité, notamment par l'AZ de Louis van Gaal. Il n'a joué que 167 minutes. Fin décembre, il a été admis aux urgences de l'hôpital Sint-Lucas de Bruges puis transféré à l'hôpital universitaire de la KUL à Louvain. Le Cercle fait part, vaguement, de problèmes de glandes. On ne l'a revu au stade Jan Breydel que lors de la 33e journée.17e journée Le Cercle occupe une troisième place inespérée à l'issue du premier tour. 18e journée Le Cercle étrille Genk 5-1. Quelques jours auparavant, en huitièmes de finale de la Coupe, il a éliminé son rival, le Club, 1-0. 21e journée Le Cercle est privé de Tom De Sutter pour le reste de la saison. Dans un match amical avec les Espoirs, il se déchire le ligament croisé antérieur du genou. 24e journée Défaite 3-0 au Germinal Beerschot. Quelques jours plus tôt, le Standard l'a éliminé des quarts de finale de la Coupe. Sans De Sutter, le Cercle souffre. Que pensez-vous de la saison écoulée ? Nous ne pouvons qu'être satisfaits du résultat et de la manière dont nous l'avons acquis. Le deuxième tour a été moins faste car Tom De Sutter est très difficile à remplacer. Beaucoup d'équipes sont à la recherche d'un tel joueur. Nous avons joué de la même façon mais avec moins de power. Pour comprendre l'importance de Tom, il suffit de regarder les statistiques de nos ailiers. Au premier tour, Iachtchouk et Gombani ont marqué chacun huit buts, au second tour, le premier en a inscrit deux, Gombani un. Tom marque et fait marquer. Sa blessure nous a coûté des points. Comment expliquez-vous cette brillante saison ? Nous avons continué à bâtir sur les fondations des dernières années. Nous avons effectué d'excellents transferts et le courant passe remarquablement entre l'entraîneur et les joueurs. Avant aussi, nous mettions l'accent sur un football soigné mais cette saison, nous l'avons fait au sein d'un système fixe dans lequel tous les joueurs s'épanouissaient. Chacun a reçu des tâches claires mais aussi suffisamment de liberté. Quelle leçon tirez-vous de votre pénible élimination de la Coupe, sur le terrain du Standard, alors que vous aviez gagné 4-1 le match aller ? Nous ne sommes pas encore une grande équipe. Nous avons défendu notre résultat. A une minute de la fin, nous étions qualifiés. Puis Réginal Goreux a tiré dans la lucarne. Aurions-nous dû développer notre propre jeu comme d'habitude ? Peut-être. Nous serions-nous qualifiés ? Nous l'ignorons. Il a effectué des débuts brillants. Il a été le moteur de son groupe. Il a fait prendre conscience à ses joueurs qu'ils valaient mieux qu'un rôle anonyme dans la deuxième partie du classement, il leur a insufflé confiance et a mis sur pied un système clair, immuable, en confiant à chacun des missions claires. Le résultat a été stupéfiant : à l'issue du premier tour, le Cercle était troisième, avec seulement quatre points de moins qu'au classement final de la saison précédente. Il a terminé dans le top5, ce qui constitue sa meilleure performance d'après-guerre, et son jeu de combinaisons rapide lui a valu l'admiration générale. SPECTATEURS Le nombre de spectateurs a augmenté de 56 %, celui des abonnés de 43 %, pour atteindre une moyenne de 8.549. ENCADREMENT Le Cercle a progressé sur tous les fronts. Glen de Boeck est également directeur technique, Yvan Vandamme est directeur de management, Patrick Rotsaert responsable de la prospection, Roland Rotty team manager. La saison prochaine, Lorenzo Staelens, détenteur de la Pro Licence, sera entraîneur adjoint. SPECTACLE Le Cercle a développé un football attrayant et productif. Il a également été l'équipe la plus fair-play de D1. FINANCES Le budget est passé de 3,8 à 5,5 millions. INTÉGRATION Les transferts estivaux Besnik Hasi, Oleg Iachtchouk et Bram Verbist ont été titulaires, Kristof Snelders a été un bon joker, Armand Mondakan Mahan a peu joué et est malade depuis fin décembre. Tony Sergeant, loué par Bari au second tour, a pratiquement toujours joué. par Christian Vandenabeele