Si, la saison dernière, il avait fallu attendre les dernières minutes du dernier match de championnat pour connaître le champion, le Real Madrid n'a cette fois laissé aucune chance à ses rivaux traditionnels. C'est donc un beau succès pour l'entraîneur BerndSchuster, qui avait succédé à FabioCapello l'été dernier et dont c'était la première expérience à la tête d'un grand. Avec l'entraîneur allemand, arrivé de Getafe, la notion d'équipe a été remise au goût du jour, dans les travées du stade Santiago Bernabeu. La période des Galactiques est révolue : le collectif prime. Mais il n'a pas toujours été plus offensif que son prédécesseur italien : comme la con...

Si, la saison dernière, il avait fallu attendre les dernières minutes du dernier match de championnat pour connaître le champion, le Real Madrid n'a cette fois laissé aucune chance à ses rivaux traditionnels. C'est donc un beau succès pour l'entraîneur BerndSchuster, qui avait succédé à FabioCapello l'été dernier et dont c'était la première expérience à la tête d'un grand. Avec l'entraîneur allemand, arrivé de Getafe, la notion d'équipe a été remise au goût du jour, dans les travées du stade Santiago Bernabeu. La période des Galactiques est révolue : le collectif prime. Mais il n'a pas toujours été plus offensif que son prédécesseur italien : comme la construction d'une maison solide débute par les fondations, il s'est d'abord évertué à consolider la défense. L'engagement du Brésilien Pepe, arrivé du FC Porto sans faire beaucoup de bruit, fut à cet effet un coup dans le mille. Tout comme celui de l'Argentin GabrielHeinze. Un autre Brésilien, l'arrière gauche Marcelo arrivé en cours de saison dernière de Fluminense, a également été utile pour assurer la succession de RobertoCarlos. FabioCannavaro, Ballon d'Or 2006 dans la foulée de la Coupe du Monde remportée par l'Italie, était davantage familiarisé avec la Liga. SergioRamos, arrière central souvent repositionné à l'arrière droit, a impressionné par ses montées : le défenseur s'est également révélé un atout offensif. Lorsque cela n'allait pas, le Real a pu compter sur les prouesses du gardien IkerCasillas, qui a réalisé une saison exceptionnelle. Dans l'entrejeu, MahamoudouDiarra s'est multiplié à la récupération tandis que Guti est le meilleur donneur d'assists du championnat. Les Néerlandais WesleySneijder et ArjenRobben ont, hélas, souvent été blessés. Devant, le Real Madrid a encore pu compter sur les buts de RuudvanNistelrooy : 12 buts, jusqu'à sa blessure à la cheville le 19 mars. L'emblématique Raul a alors pris le relais de maîtresse façon : malgré son éviction de l'équipe nationale, il s'est révélé décisif. On a aussi assisté à des renaissances : Robinho, peu utilisé la saison dernière, a apporté un vent de fraîcheur sur le flanc gauche par sa vitesse et sa créativité. SANTIAGO CANIZARES, DavidAlbelda et MiguelAngelAngulo, qui avaient évincés par RonaldKoeman, ont retrouvé grâce aux yeux du nouvel entraîneur de Valence, Voro ! Le club s'intéresserait à Gregorio Manzano, ex-entraîneur de Majorque. IVAN RAMIS (22 ans), le jeune défenseur central de Majorque, a prolongé son contrat pour trois saisons supplémentaires. RAUL TAMUDO (30 ans), l'attaquant de l'Espanyol, est sur la touche pour une quinzaine de jours : il souffre des adducteurs. SANCTION : la suspension du stade Ruiz de Lopera, suite aux incidents lors du match Betis-Bilbao (le gardien basque avait reçu un projectile sur la tête), a été réduite à un seul match. LE REAL MADRID s'intéresserait à MichaëlEssien, le Ghanéen de Chelsea, et à David Villa. Le club serait même prêt à débourser 35 millions pour l'attaquant de Valence ou 25 millions plus Julio Batista. En attendant, chaque membre des 25 joueurs du noyau a touché la prime de 360.000 euros en guise de prime pour le titre. MéMé TCHITé a joué l'entièreté du match face à Murcie mais n'a pas marqué. Son club, Santander l'a néanmoins emporté (3-2). L'ex-Anderlechtois reste à 7 buts. MICHAEL LAUDRUP est pressenti pour rejoindre Barcelone. C'est du moins ce qu'à laissé entendre le président de Getafe, Angel Torres : " Après Schuster au Real, c'est le Barça qui va récupérer notre coach ". ANDRES INIESTA, le médian de Barcelone qui souffre d'une inflammation au ménisque externe du genou gauche, n'a pas voulu jouer une fois de plus sous infiltration. DANIEL DEVOS