318 millions d'euros, c'est la somme que le service anglais de streaming DAZN va payer pour les onze prochains combats de Saul Alvarez (28), le Mexicain roux, champion du monde dans deux catégories de poids, les moyens et les mi-légers. C'est le plus gros contrat jamais signé. Le deuxième du genre, le joueur de base-ball Giancarlo Stanton, a touché 283 millions en 2014, en reconduisant pour treize saisons son contrat aux Miami Marlins. Trois ans plus tard, les nouveaux propriétaires des Marlins n'ont plus été en mesure de payer leur vedette, qui a alors rejoint les New York Yankees.

" Saul devient le sportif le mieux payé du monde ", a déclaré Oscar de la Hoya, propriétaire du bureau de management Golden Boy Promotions, qui jugeait sombre l'avenir financier des boxeurs professionnels quand HBO - fidèle partenaire TV du sport depuis 28 ans - avait refusé de participer à la surenchère des chaînes et avait rayé les directs de sa programmation.

DAZN est nouveau sur le marché. Il y a effectué ses débuts le 22 septembre dernier à l'occasion du match entre Anthony Joshua et Aleksander Povetkin. Depuis sa fondation en 2016, DAZN propose près de 8.000 événements sportifs par an - Premier League, Bundesliga, coupes d'Europe, NBA, NFL, MLB, F1... " Ce contrat est fantastique pour la boxe. Il lui rend son élan ", a commenté Oscar de la Hoya.

Floyd Mayweather, contre qui Alvarez a essuyé sa seule défaite, en 2013, sur décision arbitrale, n'est pas impressionné. " J'ai gagné autant en un combat que ce qu'il va toucher pour onze ", a déclaré Pretty Boy en faisant allusion à son combat contre Conor McGregor, un pratiquant des arts martiaux mixtes. Alvarez a riposté : " C'était un combat de cirque. Il ne parle que d'argent. Ce que j'aimerais savoir, c'est quand nous allons nous retrouver sur le ring ", a poursuivi le Mexicain, qui fête ses débuts sur DAZN le 15 décembre, contre le Britannique Rocky Fielding.

318 millions d'euros, c'est la somme que le service anglais de streaming DAZN va payer pour les onze prochains combats de Saul Alvarez (28), le Mexicain roux, champion du monde dans deux catégories de poids, les moyens et les mi-légers. C'est le plus gros contrat jamais signé. Le deuxième du genre, le joueur de base-ball Giancarlo Stanton, a touché 283 millions en 2014, en reconduisant pour treize saisons son contrat aux Miami Marlins. Trois ans plus tard, les nouveaux propriétaires des Marlins n'ont plus été en mesure de payer leur vedette, qui a alors rejoint les New York Yankees. " Saul devient le sportif le mieux payé du monde ", a déclaré Oscar de la Hoya, propriétaire du bureau de management Golden Boy Promotions, qui jugeait sombre l'avenir financier des boxeurs professionnels quand HBO - fidèle partenaire TV du sport depuis 28 ans - avait refusé de participer à la surenchère des chaînes et avait rayé les directs de sa programmation. DAZN est nouveau sur le marché. Il y a effectué ses débuts le 22 septembre dernier à l'occasion du match entre Anthony Joshua et Aleksander Povetkin. Depuis sa fondation en 2016, DAZN propose près de 8.000 événements sportifs par an - Premier League, Bundesliga, coupes d'Europe, NBA, NFL, MLB, F1... " Ce contrat est fantastique pour la boxe. Il lui rend son élan ", a commenté Oscar de la Hoya. Floyd Mayweather, contre qui Alvarez a essuyé sa seule défaite, en 2013, sur décision arbitrale, n'est pas impressionné. " J'ai gagné autant en un combat que ce qu'il va toucher pour onze ", a déclaré Pretty Boy en faisant allusion à son combat contre Conor McGregor, un pratiquant des arts martiaux mixtes. Alvarez a riposté : " C'était un combat de cirque. Il ne parle que d'argent. Ce que j'aimerais savoir, c'est quand nous allons nous retrouver sur le ring ", a poursuivi le Mexicain, qui fête ses débuts sur DAZN le 15 décembre, contre le Britannique Rocky Fielding.